Un forum Harry Potter à l'ancienne 100% Poudlard
 
AccueilAccueil  La GazetteLa Gazette  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 C'est la Rentrée - Partie 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Albus Dumbledore
le Directeur de Poudlard
le Directeur de Poudlard
Albus Dumbledore

Messages : 237
Date d'inscription : 22/02/2013

Gallions : 819
Localisation : dans mon bureau


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyJeu 22 Nov - 14:07

C'est la Rentrée - Partie 2
Le Poudlard Express

Introduction
Les élèves sont arrivés par dizaines à King's Cross afin de franchir la célèbre barrière menant au Quai 9 ¾. De nombreux se sont retrouvés après plusieurs semaines de séparation et après plusieurs cris de joie, ils sont montés dans la locomotive rouge et noire afin de se rendre à une des plus grandes écoles de sorcellerie. C'est le départ pour une nouvelle année, qui sera je l'espère, remplit d'aventures et de magie.

Présentation
Nous continuons notre rentrée avec ce voyage si emblematique à bord du Poudlard Express ! Venez faire de nouvelles rencontres afin vos premiers pas durant cette année à Poudlard.


Fin de cette partie le 06/12
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Claire
une Serdaigle
une Serdaigle
Théodora Claire

Messages : 269
Date d'inscription : 24/11/2018

Gallions : 1373
Localisation : essaie de me trouver.


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptySam 24 Nov - 18:21

C'est la rentrée - Partie 2
Tout le monde

   
Elle avait parfaitement réussi à se fondre dans la masse à la gare, se faufilant entre tous les autres élèves sans se faire remarquer. Elle prit une grande respiration avant de monter, à la fois heureuse de repartir à Poudlard mais inquiète de passer une année de plus à devoir se camoufler et devoir éviter tout contact humain trop profond, non pas pour éviter de faire du mal aux autres, mais plutôt pour éviter de se faire rejeter. Bien sûr, pour la jeune fille il est bien plus logique de ne jamais s'attacher aux gens plutôt que de souffrir en étant déçue par la suite, lorsqu'ils la quittent ou tout simplement finissent par l'oublier. Elle n'avait jamais vraiment eu peur de blesser les autres par sa nature car elle a fini par s'habituer à s'isoler, se cacher, et prendre la potion tue-loup, la question c'était d'être blessée elle. Moralement.

Elle s'était habillée sobrement ce jour-là, comme à chaque rentrée. Un slim noir, des chaussettes noires, une chemise blanche et un manteau bleu, exactement le même que celui de sa maison. Petit hic, ses chaussures, elles, étaient dépareillées. Son pied droit avait une chaussure Vans noire, alors que l'autre était exactement la même, mais en bleu marine. Quand elle le remarqua, elle leva les yeux au ciel (qui n'y était pas, bonjour joli plafond du train) et jura. Quelle conne...

Elle continua cependant d'avancer en faisant comme si de rien n'était. Si personne n'avait remarqué jusque-là, pourquoi ils remarqueraient maintenant? Une fois assise dans sa cabine, elle posa sa valise sur le siège directement à côté d'elle et l'ouvrit pour vérifier si elle avait ses chaussures de rechange. Évidemment, non. Elle se contenta de récupérer sa bourse de gallions et un livre récemment acheté, jetant son manteau sur la valise. Elle la laissa là, sur le siège, grande ouverte avec son caban dessus, et commença à lire.

Quelques minutes passent, des gens viennent et vont dans l'allée du train en riant avec leurs amis, ce qui a le don de rentre la jeune fille triste. Elle ramène alors ses pieds sur le siège et colle ses jambes à sa poitrine, posant sa tête sur ses genoux après avoir jeté son livre sur sa valise ouverte. Elle se contente alors de regarde les gens passer d'un air triste, jouant avec ses lacets. A cause du mouvement des gens et du train pourtant arrêté mais sûrement secoué par les allées et venues, sa valise perd l'équilibre et tombe, étalant ses affaires partout dans la cabine et un peu dans l'allée. Après s'être plainte à elle-même de son manque de pot, de sa maladresse et de sa bêtise elle décide de se lever pour ramasser tout ça, mais elle entend des pas se diriger vers elle. Elle s'active, mais il y a trop d'affaires étalées.

Vite. Dépêche-toi. VITE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptySam 24 Nov - 20:53


Étrangement absorbée par le morceau de cuir et de papier entre tes doigts, tu n’entends rien du fatras environnant. Le train se remplit peu à peu, de voix, de corps et d’esprits. Il te semble entendre un vert – un cobra qui ne t’es pas sympathique – quelque part dans le couloir mais tu es bien trop plongé dans les mots pour y accorder une quelconque attention : après tout, tu ne vois pas vraiment qui pourrait s’adresser à toi. Tu sors pourtant soudainement de ta phase de rêveuse éveillée pour donner un peu de ton temps au véritable occupant du wagon.
Tu rougis, bêtement, immédiatement : la valise est face à toi, il t’aurait suffit de lever la tête de ton livre pour le voir. Confuse, tu te décales comme si tu n’étais déjà pas assez collée à la vitre et offre un sourire contrit « Ou-oui, bien sûr. Je suis vraiment – vraiment – désolée, je n’avais pas vu ta valise. » Coup d’œil derrière lui, un grand garçon aux dents blanches t’apparaît et tu ne peux t’empêcher de remarquer sa manière singulière de parler, son air si singulier de se comporter. Bref, le jeune homme aux cotés du bleu et bronze était singulier. Inconnu au bataillon, pourtant l’air pas si vieux que ça. « Tu-… vous pouvez vous installer sans soucis. J’espère que je ne vous dérange pas. ». Suite à ton inspection rapide de l’accompagnant (et avoir listé mentalement tout ce qui pourrait faire de lui quelqu’un inoffensif ou l’inverse), tu l’observes s’avancer.
Intérieurement, tu trouves ça immensément drôle que, toi, la gamine paumée, tout le temps dans son coin, incapable d’aligner deux mots sans stresser, tu le penses louche. C’était d’une ironie intense qui, aurais-tu été moins introvertie, t’aurais fait sourire voir éclater de rire.
Sans porter plus d’attention à l’adolescent suivant l’aiglon, tu l’écoutes pour de bon. Tes mains se joignent au-dessus du livre que tu poses sur tes genoux. « Hum… enchantée, Dae-hyun. Moi c'est Murphy McKinnon. Mais Murphy tout seul c'est parfait. », tu démarres, mal à l’aise. Pas spécialement à cause de lui, mais plutôt parce que tu te demandes pourquoi il se comporte ainsi. Excessivement poli. Il te fait penser (ce qui n’a rien d’un souvenir entièrement heureux) à certains membres de ta famille : hypocrites et idiots. « J’ai dix-sept ans. Et toi ? Vo-vous ? Toi ? » tu paniques, tu te fais l’impression d’être une demeurée à bégayer devant lui : il t’a perturbé avec ses jolies formulations, tu ne sais même plus comment te comporter avec quelqu’un de ton âge. « Désolée. » et de nouveau, un sourire contrit vient orner ton visage.

Dae + James
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Black
une Gryffondor
une Gryffondor
Aurora Black

Messages : 191
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 944

C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyDim 25 Nov - 2:37

C'est la rentrée - Partie 2
Tout le monde

   
Septième année. Le dernier virage avant les grandes études, comme avait dit sa mère ce matin, un énorme sourire aux lèvres. Comme à chaque fois, Aurora s’était réveillée totalement surexcitée à l’idée de retourner entre les murs du château. De ce que lui disaient ses amis nés-moldus, Poudlard était bien la seule école qui enthousiasmait autant ses protégés. Habituellement, les rentrées moldues se passaient dans une atmosphère nettement moins festive – et autrement plus calme que le capharnaüm qui régnait sur la voie 9 ¾. Entre les hululements de chouettes, les pleurs des Première Année arrachés aux bras de leurs parents, les dernières consignes des anciens aux cadets… Autant dire qu’il était plus qu’aisé de perdre le fil de ses propres pensées. Et en moins de temps qu’il ne fallait pour dire Polynectar, Aurora s’était retrouvée embarquée dans le mouvement d’un groupe de Serdaigle pépiantes qui se dispersèrent dans les couloirs. Elle regarda autour d’elle, surprise. « Par Merlin, comment je suis arrivée là, moi ? » Et où étaient donc passées ses valises ? « ORION ? » La jeune sorcière se hissa sur la pointe de ses Converse à l’effigie d’un phénix – sauf que celui-là bougeait, n’en déplaise aux chaussures normales. Actuellement, le phénix était un oisillon dont les plumes commençaient à peine à pousser. Dans une petite heure, il serait littéralement flamboyant.

« GALIIIII ?! » Aucun de ses frères ne semblait être en vue. Ou à portée de voix. Or, elle avait de quoi se faire entendre, Aura. « ORIOOOON ! » Mâchonnant sa lèvre inférieure, la sorcière tenta de sortir du wagon où elle s’était retrouvée, renonça face à la vague de Dixième Année qui venait de s’engouffrer et continua d’avancer. A défaut de pouvoir retourner sur le quai, elle pouvait au moins essayer de leur trouver un compartiment. Ce n’était malheureusement pas la première fois qu’elle se finissait entraînée contre son gré, Orion avait l’habitude de la perdre sur la voie. Les trois portes qu’elle essaya étaient déjà pleines à craquer. Elle esquiva au dernier moment l’attroupement formé par la prise de bec de visages familiers et fini par trébucher sur une bourse clinquante. Est-ce que c’est… Et une paire de chaussettes. Et un livre de métamorphose. Non, ce n’était pas son jour de chance. C’était la poisse de quelqu’un d’autre. Ramassant les affaires l’une après l’autre, elle s’avança jusqu’à reconnaître la silhouette de la jeune femme penchée qui rassemblait frénétiquement le petit chaos autour d’elle.

« Alors comme ça on s’éparpille Mademoiselle Claire ? » Fourrant sous son bras gauche ce qu’elle avait déjà ramassé, elle tendit la main vers elle pour lui proposer son aide. « Tu te souviens quand ça m’est arrivé en Seconde Année ? J’étais mortifiée. Heureusement que tu étais dans le coin. » En une poignée de minutes, tout le désordre était de retour dans la valise. La Gryffondor passa la tête par l’ouverture sur la gauche. « Oh ! Chouette, celui-là est vide ! Je vais essayer de retrouver les garçons avant qu’on ne doive embarquer, je reviens vite ! » Les places devenaient rapidement chères à bord du Poudlard Express, surtout lorsque l’on voulait être en bonne compagnie. Elle pivota sur ses talons, dans une tornade de cheveux cuivrés, s’enfuyant entre deux Poufsouffle ahuris par sa vivacité.

« Garde-moi une place au chaud ! »
Revenir en haut Aller en bas
Malphas Hopkins
Le Professeur de Défense contre la Magie Noire
Le Professeur de Défense contre la Magie Noire
Malphas Hopkins

Messages : 241
Date d'inscription : 19/02/2013

Gallions : 1059
Localisation : dans ton dos


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyDim 25 Nov - 14:40

C'est la Rentrée - Partie 2
Un sorcier pas comme les autres

Nous avions pris place au sein du wagon où j'avais laissé au préalable ma valise. J'y avais conduit Dae qui en avait profité pour me questionner sur différentes choses, mais je n'avais pas encore pris le temps de lui répondre. Nous n'étions pas seul, Murphy une jeune élève de gryffondor y était aussi. Je la connaissais pour l'avoir aperçu de nombreuses fois à la bibliothèque. Un lieu que je fréquente régulièrement afin de toujours approfondir mes connaissances diverses et variées. Le bruit des locomotives justifiaient notre mouvement. En effet, cela faisait quelques minutes que nous étions partis de Londres. Le voyage ne faisait que commencer !
Le temps de trajet vers Poudlard n'était pas des plus court. Cela nous laissait clairement le temps de faire connaissance et que j'inculque quelques notions à Dae afin qu'il ne soit pas complètement à la ramasse une fois sur place. Je réfléchissais aux dernières informations qu'il m'avait énoncé avant notre départ afin d'être logique dans mes réponses. Il m'avait dit venir de la Corée sorcière. C'est assez étrange car j'ai rencontré plusieurs sorciers coréens justement et aucun n'était vêtu de la sorte où ne semblait perplexe vis à vis du monde moderne. C'est comme s'il était un ermite ayant trop longtemps dormi. L'ensemble de ses propos montraient un côté candide vis à vis du monde Européen, mais même de l'époque actuelle. Il va falloir que je le questionne sur ces différents aspects afin de mieux cerner cet étrange personnage. Je n'étais pas le seul surpris par la présence de Dae, la jeune gryffondor semblait perplexe voir intimidée. Elle bégayait à moitié.

« J'ai vingt et un ans, je suis en 4ème année du cycle universitaire et je suis le préfet des Serdaigle. Je ne sais pas si tu connais les quatre maisons de Poudlard ? Pour faire simple, tu retrouves les Gryffondors connus pour leur bravoure, leur courage et leur force de caractère. Tu as ensuite les Serdaigles, on est particulier. Certains dissent que nous sommes bizarres, excentrique, mais surtout la connaissance est très importante pour nous. Les Poufsouffles sont humbles, bons et assez normaux en fait. Enfin il reste les pires, les Serpentards. Je ne les aime pas et c'est réciproque. Ils sont mauvais, avide de pouvoir et souvent complètement débile. »

Je faisais une pause dans mon monologue afin de reprendre mon souffle. J'allais reprendre quand un vacarme se produisit dans le couloir. Me levant, je franchissais la distance jusqu'à la porte afin de jeter un coup d’œil. J'aperçus Théodora, une consœur Serdaigle s'étant étaler dans le couloir avec ses affaires. Une autre jeune fille sûrement de sa promotion s'avança vers elle pour l'aider. N'ayant aucun besoin d'intervenir, je repris ma place afin de reprendre mes explications.

« Pour la robe de sorcier, tu peux juste parler d'uniforme. Cela permet une simplification du problème. Je te donnerai un coup de main, tu n'as pas à t’inquiéter. Celui-ci doit être porté du lundi au vendredi pour les cours. »

Je terminai sur cela, je préférai attendre pour le questionner sur la corée sorcière, il serait malvenu et grossier de procéder avec hâte. Je préfère observer son comportement et ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Atlas B. Shafiq
un Serpentard
un Serpentard
Atlas B. Shafiq

Messages : 71
Date d'inscription : 24/11/2018

Gallions : 819

C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyDim 25 Nov - 16:04

C'est la rentrée - Partie 2
Malaise, malaise...

   
Un bâillement sonore se fit entendre dans la gare, c’était Atlas qui avait peu dormi, faute à une nuit tourmenté bercé par ses nombreuses interrogations concernant l’année à venir. Des petites poches s’étaient installées sous ses yeux et s’il pouvait facilement les enlever en un rien de temps, il n’en faisait rien. Un regard un peu effrayant suffisait généralement à ce que personne ne vienne lui parler, c’était l’avantage qu’il recherchait là-dedans. Parler à personne. Il attendit sur un banc que les autres élèves rentrent dans le train, n’ayant nullement le désir d’y entrer hâtivement. Il avait bien d’autres choses à penser actuellement, même si le bruit ambiant des divers familiers et des différentes discussions le gênait dans cette démarche. De plus, rien que la vue de cette masse compact suffisait à l'éloigner.

Il s’introduisit finalement dans les derniers, se baladant dans le couloir, bousculant sans faire exprès une personne, il ne se retourna même pas. Il ne savait pas trop où aller, ne sachant où se trouvait ses amis. Actuellement, la seule personne qu’il avait peut-être envie de voir, c’était Aurora,  ils ne s’étaient pas échangés de tout l’été et sa présence lui manquait, elle avait quelque chose… d’authentique. Elle n'était pas fausse comme la plupart des gens de cette école et Il avait grandement besoin de quelqu’un comme elle après les vacances déprimantes qu’il avait passé, si on pouvait appeler ça des vacances.

Il rentra finalement dans une cabine un peu au hasard, sans se soucier de qui pouvait être à l’intérieur. Dans tous les cas, il n’avait envie de voir personne en particulier. Il soupira, poussant la porte et tombant nez à nez avec Théodora. Finalement, peut-être qu'il aurait dû vérifier avant. Sa figure se décomposa, même son familier avait ressenti la même chose, reculant d’un pas vers l’arrière. Oh non. Pas elle. Pas Théodora le malaise, petit surnom qu'il lui avait donné dans sa tête après toutes ces années. Ce n’est pas qu’il détestait cette fille mais… non. En fait, tout simplement, non. Chaque fois qu’il la croisait, il l’a trouvait fortement bizarre et embarrassante. Rester tous les deux, seuls, dans ce wagon, ça allait être gênant. Il évita son regard et se mit sur la banquette à l’extrême opposé de celle où elle se trouvait. Il soupira, sortant un livre de son sac. Par curiosité, il jeta tout de même un regard à la fille, la jaugeant de haut en bas. C’est là qu’il vit ses chaussures, qu’il fixa longuement, la bouche ouverte. Mais non. Elle n’avait pas fait ça quand même ? Comment était-il possible de se tromper de chaussure, le jour de la rentrée en plus. A moins que c’était volontaire ? Ça ne l’étonnerait même pas au final. Il soupira, se plongeant calmement dans son livre. « Orgueil et préjugé », un livre moldu. Tout ce qu’il espérait pour cette journée, c’était une journée tranquille où personne ne l’embêterait, mais il avait la désagréable impression que rien ne passerait comme prévu.

Ce fut effectivement le cas quand deux personnes rentrèrent brusquement dans la cabine, un brin de nostalgie se mettant ainsi en place. Il y avait comme une impression de déjà-vu, comme s'il avait déjà vécu cette scène dans le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Gildas Ollivander
un Poufsouffle
un Poufsouffle
Gildas Ollivander

Messages : 112
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 1244
Localisation : Dans sa salle commune


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyDim 25 Nov - 16:31

C'est ma première
Rentrée - p2
Gildas était resté près de ses parents alors même que son frère ainé avait passé du temps à discuter avec des amis à lui. Néanmoins, ce dernier revint vers eux quand le chef de bord siffla une première fois pour leur signaler qu'il était l'heure d'embarquer. Le petit Ollivander fondit dans les bras de sa mère qui lui caressa doucement les cheveux avant de lui faire une bise. « Je t'enverrais tes magazines demain mon petit lutin, sois sage et n'ennuie pas ton frère compris ? » Elle lui redressa le menton pour le regarder dans les yeux. Gildas sentit son coeur se serrer un instant. Il s'impatientait depuis des années puis là soudainement, il trouvait difficile de devoir quitter ses parents. « Promis. Vous m'enverrez du courrier hein ? » demanda t'il, presque implorant. « Evidemment ! Et on compte sur toi pour nous en envoyer aussi ! Tu pourras le faire avec Merlin ! » Comme pour approuver, le jeune hibou poussa un léger cri et le garçon afficha un léger sourire. « Oui mais... C'est pas pareil... »

Son père s'abaissa à son tour vers lui. « Tu sais bien que vous pouvez choisir de rentrer aux vacances scolaires. Dans deux mois, vous serez déjà de retour si vous le désirez ».

- Hey Gustav tu viens ? - appella un élève derrière son frère.
- Attends, j'attends mon petit frère !

« Mais deux mois c'est long... »

Deuxième coups de sifflet... Cette fois il était l'heure de se presser. Aidé par son père, le jeune sorcier monta sa malle dans le train avant de suivre son frère au travers les couloirs. Ils finirent par trouver un compartiment vide en tête de train. Gustav monta leurs deux malles sur le porte bagages et le jeune Ollivander pris place près de la fenêtre qu'il ouvrit pour chercher du regard ses parents. Ces derniers semblaient en grande discussion avec d'autres parents mais son père, le voyant à la fenêtre, lui fit un signe de main rassurant. Pendant ce temps Gustav faisait signe à certains de ses amis de venir les rejoindre dans le compartiment.

Bien vite les derniers coups de sifflet se firent entendre. Les parents firent les dernières recommandations à leurs enfants et les portes se refermèrent. Le conducteur du train mis en marche le convoi dans un klaxon caractéristique et le train se mit en marche dans un nuage de fumée. Une fois le quai passé, le jeune garçon se rassis sur le siège au côté de son frère. « Bon je vous présente le fameux, l'unique Gildas... » Souriant enfin de se sentir un rien inclus, le jeune Ollivander lâcha un bonjour enjoué avant de fouiller dans son sac après le magazine sauvé par son frère. Faune Magique Junior, son magazine favori ! Gustav gérait vraiment !
Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyDim 25 Nov - 17:15

La Rentrée - Partie 2
Gare de King's Cross

L'arrivée de la fratrie des Rowle ne se fit pas d'une manière discrète à la Gare de King's Cross, sur le quai 9 3/4. En effet, plusieurs voitures noires moldues se sont arrêtées devant l'entrée principale, faisant descendre les trois frères avec leurs chariots de valises. Les parents étant occupés, les enfants étaient accompagnés de quelques serviteurs. Ces derniers étaient là seulement pour s'assurer qu'aucune pagaille se déroulerait dans la partie moldue de la gare. Après avoir passer le portail du quai, les jeunes allaient être de leur côté sans personne qui les suit à la trace.

Fergus avait sur son chariot une grande valise d'un cuir assombri, avec le logo de la famille décorant le loquet. Par dessus, une grande cage y était déposée, présentant une chouette aux plumes noir de jais. Cette bête était le familier de Fergus, se nommant Aegis. Le Rowle préférait les hibous et les chouettes, très efficaces pour le courrier et le transport des colis... Beaucoup plus que les rats et les chats en tout cas.

En rentrant dans le train, Fergus se chercha une place avec des gens qu'il connaissait et, surtout, loin de ses deux frères insupportables. En parcourant le couloir qui circulait entre les compartiments, il trouva un coin où son attention se fit naturellement attirer. Plusieurs élèves s'attroupaient au même endroit et il arriva même à reconnaître l'un d'eux. C'était Atlas, un des membres constituant l'Équipe de Quidditch de Serpentard. Sans aucune gêne, il s'approcha du groupe.

- "Shafiq. J'imagine que ce ne serait pas dérangeant si je m'assois à côté de toi ? J'ai l'impression que tu t'es mis dans une drôle de situation..." dit-il avec un sourire décorant ses lèvres, tout en dévisageant les autres un à un.

Rapidement, il coinça sa valise quelque part ou cela ne dérangerait pas et il fit de même avec la cage d'Aegis, cette dernière n'ayant fait aucun cri de panique, signe qu'elle est bien dressée et qu'elle possède une bonne confiance auprès de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyDim 25 Nov - 17:52

C'est la Rentrée - Partie 2
Tout le monde

La demoiselle du compartiment ne semblait pas à l'aise, elle semblait intimidée par la présence de Dae-hyun. Ce dernier était fort habituer à ce genre de comportement de la part de l'agente féminine qu'il rencontrait. Il trouvait cela à la fois mignon et singulièrement assez barbant. Il se demandait si un jour il pourrait rencontrer une fille non timide et lui parler comme avec un de ses amis garçons. Évidemment, politesse oblige, certains sujets ne pouvaient tout simplement pas être abordé. Il y avait des choses que l'on disait seulement entre garçons.

Quoi qu'il en soit aucun signe physique ne pouvait se voir sur Dae-hyun et signifier son état actuel. Il gardait toujours son sourire, hochant de temps en temps la tête aux dires de la demoiselle. La jeune fille s'appelait Murphy McKinnon. L'adolescent ne trouvait pas à redire pour l'appeler par son prénom. Après tout, il était persuadé qu'il allait saccager le nom de famille avec une prononciation plus que bancale.

Le train, le transport que les élèves devaient emprunter pour rejoindre Poudlard, s'était mit à gravir sa longue ascension. Le pauvre Dae-hyun avait manqué de tomber à la renverse. Il était loin d'être rassuré, une grimace sur ses traits prouvait qu'il n'avait jamais pris ce genre de transport.

Le prince avait eu sa réponse sur l'âge de Murphy, cette dernière avait dix-sept ans, soit un an de moins que lui. Il était donc son oppa ! Bon, il était sûr que ce genre de hiérarchie n'était pas utiliser dans un autre pays que le siens. Il ne voulait pas paraître encore plus étrange qu'actuellement donc il n'allait rien dire, en tout cas pas pour l'instant. Il verrait bien plus tard s'il restait en contact avec Murphy.

Dae-hyun avait bien vu la panique naissante chez sa dongsaeng sur comment elle était censé lui parler. Vouvoiement ou tutoiement ? Naturellement, le prince aurait opté pour le vouvoiement. Mais, il ne pouvait pas forcer une personne extérieure à son pays d'utiliser les mêmes marques de politesses et ainsi être respectueux envers ses aînés. Il n'était pas chez lui, alors il ne pouvait forcer personne en espérant que personne n'allait le forcer à lâcher ses principes. Questions de bons sens.

"- J'ai dix-huit ans. Tu peux me tutoyer Murphy, si tu le désires, je vais faire de même. Néanmoins, je ne peux pas me permettre de vous tutoyer James, vous êtes mon aîné et je ne suis pas suffisamment proche de vous pour vous tutoyer. Mais vous pouvez continuer à me tutoyer bien sûr."

Il n'avait pas eu tors concernant James, il était bien son hyung. L'adolescent n'était pas très à l'aise debout dans un transport en marche alors que le dit transport était tout nouveau pour lui, il voulait prendre place sur un siège. Il avait rangé son masque dans sa valise, puis il l'avait monté juste au-dessus de celle de l'homme. Son action avait fait baisser ses manches, dévoilant son bracelet magique d'or seller à son poignet droit.

Le prince c'était assis gracieusement en face de la jeune fille, le dos droit. Il avait remit en place ses manche tandis que son attention était tournée vers son hyung. Dae-hyun avait eu un air perdu au mot Serdaigle, signifiant par ce simple geste qu'il ne connaissait pas les quatre maisons de Poudlard. Son visage avait pris un air étrange, entre l'idiotie et le choc, en tout cas c'était que l'on pouvait identifier. C'était souvent dure de savoir quoi associé à chaque tête que le prince pouvait faire. L'adolescent n'avait aucune attention à débattre pour savoir où il allait aller, de toute façon ce n'était sûrement pas aux élèves de choisir ou de trouver.

"- Aish~. Je crains ne pas pouvoir prendre note de ce que vous m'informez James. Vos propos sont dénués d'impartialités par votre vécu. Je dois moi-même me faire une opinion sur chaque maison. Ce n'est pas parce que vous tombez sur un mauvais fruit que tous les autres du même arbre aurons le même goût. Je tiens à préciser que c'est mon simple point de vue et a aucun moment je souhaite vous faire la morale."

Il serait bien mauvais élève de Bolasaeg s'il se mettait à écouter les rumeurs ou les propos du premier qu'il rencontrait. Ce n'était pas une question de faire confiance, non loin de là. Il avait encré en lui cette façon de se faire lui-même ses avis. Il pouvait prendre note des avis des autres, mais il en était pas du tout influencé. Et ce même si trente personnes allaient lui tenir le même discours. Il avait appris tout ça durant ses années d'études, à rester impartial en toute situation.

Le prince avait fait un sourire carré envers le Serdaigle. Sa tête disait clairement "ne m'en veut pas pour être honnête". Si son discours aurait été moins catégorique et plus impartial, Dae-hyun n'aurait rien dit. Là, ce n'était pas le cas et il se devait de lui en faire part. Il ne connaissait pas le vécu de James, mais il devait sûrement avoir eu de mauvaises rencontres avec des Serpentard pour penser ainsi d'eux. Dae-hyun se demandait si son hyung savait pardonner au passé ? Ses yeux s'étaient tournés vers la demoiselle, voulant la mettre dans la conversation.

"- Dans quelle maison es-tu Murphy ?"

Un vacarme s'était fait entendre. Instinctivement, le prince avait porté sa main droite au petit cylindre qui était à sa taille de même côté, juste à côté de sa baguette. Il s'était lever, son visage intriguer sur ses traits. Dae-hyun avait aussi sortie sa tête du compartiment, regardant dans la même direction de James. Une demoiselle était en détresse ! Enfin, elle avait étalé toutes ses affaires, mais apparemment elle était aidée pour tout ramassé. Le Serdaigle était retourné dans le compartiment, mais Dae-hyun était resté à l’entrebâillement, regardant un peu partout au sol pour s'assurer qu'aucune affaire restait en vue et que tout avait été bien reprit.

Une fois assurée, le gamin avait repris sa place, son attention tournée vers James. Parler d'uniforme au lieu de dire robe de sorcier ? L'adolescent avait doucement hoché de la tête, prenant note de l'information. Il trouvait cela logique que l'uniforme se devait d'être porter du lundi au vendredi.

"- C'est tout à fait normal, je porterais donc l'hanbok de Bolasaeg durant le Week-end. C'est la tenue que je porte actuellement. J'imagine que la différence entre les maisons est en rapport avec les couleurs ? En Corée, les élèves portent des bandeaux à la couleur de leur école avec l'emblème de la famille royale au centre. Le nom des écoles sont d'ailleurs des couleurs. Bolasaeg veut dire violet."
Revenir en haut Aller en bas
Orion Black
un Gryffondor
un Gryffondor
Orion Black

Messages : 223
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 944
Localisation : Non loin du terrain de quidditch


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyLun 26 Nov - 1:40

C'est la rentrée - Partie 2
Tout le monde

   
Orion arrivait à la gare en même que sa sœur et son frère. Saluant une dernière fois ses parents, il restait quelques minutes de trop avec eux, car lorsqu’il se retourna, non seulement Galiléo n’était plus là, mais Aurora aussi. Il se tournait vers ses parents. « Vous avez vu… Elle le fait chaque année » Il insistait sur le chaque. Avec un soupir, il allait déposer les bagages pour ne garder que leurs chouettes. Omega d’une main, et la sienne de l’autre. Il essayait donc de se faire un passage dans les couloirs bondés poussant des épaules les personnes se trouvant sur son chemin, il ne le faisait pas forcément exprès, mais bon, il fallait bien qu’il passe, et s’ils ne voulaient pas bouger, il allait le faire à leur place. Après quelques minutes à trimer dans les couleurs, il voyait arriver comme une fleur sa jumelle. « Je te jure, l’année prochaine je vais t’attacher sur le chariot.. » disait-il en lui tendant Omega.

Les deux prenaient donc la direction du compartiment, qu’ils atteignirent en très peu de temps, puis en entrant, Orion calait tout d’abord sa chouette avant de venir glisser sur le banc à côté de Théa. Avec une main posée sur son épaule, il lui dit en rigolant. « L’ambiance devait être bonne avec vous deux laissés seuls ici » finissait-il en se tournant vers Atlas. Orion se mettait donc bien en place alors qu’Aurora s’installait à ses côtés. Il se tournait une nouvelle fois vers la jeune Black. « Un jour je vais laisser des affaires sur le quai, tu vas voir à me faire toujours le tour ! » disait-il semi-sérieux. Puis, Fergus, poursuiveur de Serpentard entrait dans la cabine. Il n’aimait pas tellement les Serpentard en général, mais celui-ci semblait être un ami à Atlas. Soit, il n’allait pas faire de scandale sur le fait qu’il reste là, mais il n’allait certainement lui faire une petite remarque gentillette. « Alors, Rowle, comment tu vis le fait que la coupe sera rouge cette année ? » Disait-il avec un sourire sur les lèvres. Même si Atlas faisait aussi partie de l’équipe de quidditch des verts et argents, c’était plus destiné au blondinet assit devant lui. « Alors Théa, impatient de retrouver les bon cours suuuuuper passionnant de Rogue ? » se tournait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Claire
une Serdaigle
une Serdaigle
Théodora Claire

Messages : 269
Date d'inscription : 24/11/2018

Gallions : 1373
Localisation : essaie de me trouver.


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyLun 26 Nov - 5:17

C'est la rentrée - Partie 2
Tout le monde

   
Vite. Dépêche-toi. VITE.

Trop tard. Elle jeta un coup d’œil des deux côtés du wagon, et son préfet accompagné d’un homme qu’elle ne connaissait pas avaient été alertés par le bruit et la regardaient, surpris. James la mira un instant et reprit sa place assez rapidement. Elle se contenta de leur sourire un peu bêtement et de faire un signe de la main, quand quelqu’un vint trébucher sur les affaires de Théa, manquant de s’affaler sur elle. La jeune fille accroupie allait s’exclamer de faire attention sans même lever les yeux, quand elle reconnut cette douce voix fluette qu’elle connaissait bien.

« Alors comme ça on s’éparpille Mademoiselle Claire ? »

AU. RO. RA. DIEU. MERCI, se dit Théa. Soulagée de ne pas s’être fait remarquer par de purs inconnus, elle se contenta juste de rire. Enfin, un peu quand même, puisque le jeune homme qui accompagnait le préfet des Serdaigle était toujours en train de surveiller la scène avec un regard inquiet. Elle récupéra la bourse sur laquelle Rora avait trébuché et rangea ses gallions dans la poche de sa veste. L’amie de la maladroite lui avait déjà ramassé quelques affaires quand elle lui offrit sa main en guise d’aide pour la relever.

« Tu te souviens quand ça m’est arrivé en Seconde Année ? J’étais mortifiée. Heureusement que tu étais dans le coin. »

« Mon dieu tu m’as fait peur… J’ai vraiment cru que quelqu’un allait genre m’engueuler pour avoir foutu un sacré bordel… Merci de ton aide, mais comme tu dis, tu me le devais bien », lui dit-elle en prenant sa main. Une fois levée, elle lui fit un clin d’œil complice avant de l’enlacer.
Les affaires finalement toutes rangées, elle se retourna vers l’inconnu qui regardait encore. Elle lui sourit un peu bizarrement, l’air de dire « tu veux ma photo ? », puis il revint dans sa cabine. Théodora se retourna vivement vers Aurora pour la remercier une nouvelle fois.

« Encore mer… »

« Oh ! Chouette, celui-là est vide ! Je vais essayer de retrouver les garçons avant qu’on ne doive embarquer, je reviens vite ! Garde-moi une place au chaud ! »

A peine une seconde après avoir fini sa phrase, elle s’était envolée, laissant la bleue et argent la bouche ouverte comme une idiote essayant de finir sa phrase. Elle revint s’asseoir et s’étala sur la banquette pour garder la place à son amie, faisant face à la vitre. Elle souriait, car elle allait se retrouver comme tous les ans dans le compartiment avec ses amis. Mais qui dit Aurora et son frère, dit aussi Atlas. Cet idiot. Son visage se décomposa rien qu’en y pensant, et voilà. Quand on parle du loup, en voilà la queue. Atlas poussa la porte de la cabine et fixa Théodora comme si le poids du monde venait de lui tomber sur les épaules. La jeune Serdaigle prit une grande inspiration pour essayer d’être polie et de ne pas foutre la merde dès la première heure.

« Salut. Aurora vient de partir, elle va chercher les garçons. Tu peux t’asseoir si tu veux, y’aura assez de place, » dit-elle d’un ton neutre et froid, mais chantant.

Sans aucune réponse, il s’assit à l’opposé d’elle et évita son regard. Mais évidemment, il remarqua l’inévitable : les chaussures dépareillées de Théa. Il les fixa un moment la bouche grande ouverte sans rien dire et finit par soupirer et se plonger dans son livre. Orgueil et préjugés. Pas mal quand même pour un con comme lui, pensait-elle.

« Ouais bah si t’as un problème avec mes chaussures c’est pareil. J’ai pas fait exprès. Sympa ton livre sinon, » ajouta-t-elle en se recoiffant, le regard dépité.

Elle décida de l’ignorer aussi, fixant la vitre de la cabine. Quelques longues minutes s’écoulèrent avant qu’Aurora et Orion n’arrivent. Les ayant vus en avance, elle bougea ses pieds et s’assit correctement pour leur laisser la place. Orion se glissa directement près de Théodora et lui mis la main sur l’épaule. Elle l’adorait littéralement. En plus d’être attirant, il était pour elle super drôle et ils partageaient une passion en commun : le Quidditch. Quand Théa s’était fait refouler de l’équipe à cause de sa lycanthropie, elle s’est beaucoup rapprochée d’Orion et ils passèrent des heures à parler matchs et stratégies. Comme d’habitude, il avait le sourire et riait fort. C’est ça, le truc avec les Blacks : toujours le sourire, et ils apportent la joie partout où ils vont.

« L’ambiance devait être bonne avec vous deux laissés seuls ici », dit-il la main toujours sur l’épaule de la bleue, fixant le vert ennemi.

« Tu parles, si seulement t’avais ramené ta batte je lui aurais refait la gueule pour qu’il me regarde un peu moins de travers. Avec un peu de chance, ça aurait bien recalé son regard et ça l’aurait enfin rendu… droit », lança-t-elle assez violemment, ce qui n’est pas à son habitude. Elle porta le bout de ses doigts à ses lèvres et fixa Atlas. « Oh, pardon, je voulais pas dire ça méchamment hein. Sans rancune ? » dit-elle de la manière la plus hypocrite du monde.

Aurora s’assit à côté de lui, et son frère lui fit une remarque qu’évidemment Théa ne comprit pas. Délire de jumeaux, sûrement. Directement après, un jeune garçon aux cheveux blonds très clair se faufila dans le wagon, et Théodora le fixa longuement. Il avait… un truc. Du charme. Beaucoup. De. Charme. Elle le fixait bêtement, sans l’écouter alors qu’il parlait à son compère serpent. Quand Orion le provoqua en soulignant le fait que la coupe soit chez les Gryffondor, elle comprit. C’était le capitaine de l’équipe de Serpentard, qu’elle avait vu jouer tant de fois, et qu’elle admirait sans le dire à Orion car il la tuerait. C’était la première fois qu’elle le voyait de si près. Elle ricana cependant à la remarque d’Orion, chuchotant que les verts n’étaient pas assez malins pour le Quidditch. Pique qu’elle allait sûrement regretter, puisque tout le monde savait que son application pour être attrapeuse avait été rejetée et qu’en général, on la narguait assez méchamment là-dessus puisqu’aucune raison valable n’avait été donnée, ce qui veut souvent dire que la personne est juste trop nulle. Quand le dénommé Rowle s’assit presque en face d’elle, elle se concentra à regarder ailleurs, ce qui veut dire vers Atlas, essayant de cacher ses chaussures en croisant les pieds sous la banquette. A ce moment-là, Orion l’interpella.

« Alors Théa, impatiente de retrouver les bons cours suuuuuper passionnants de Rogue ? »
« Bah ouais tu crois quoi, j’ai eu un O aux buses et tout moi ! Les matières de sortilèges et défenses sont mes préférées. Même si j’avoue que Rogue m’a pas vraiment manqué en tant que personne, mais faut avouer que sa connaissance est super. Puis il m’apporte beaucoup en dehors des cours aussi ! Enfin… en soutien, t’sais. » Oof. Pas malin. « Si t’arrives pas en cours avec, j’t’aiderais si tu veux. »

C’est vrai qu’Orion était bien massif face aux deux d’en face qui semblaient presque gringalets. Théa alternait entre Atlas qu’elle regardait avec mépris, et Fergus qu’elle regardait neutrement, évitant d’appuyer son regard par peur que quelqu’un la remarque, mais elle n’était pas vraiment discrète.

« BREF ! Aurora, Orion, vous avez pas une impression de déjà-vu, là ? Parce que moi si ! Même si y’a toujours un trouble-fête…
» lança-t-elle, fixant Atlas. « J’ai vraiment hâte pour la saison de Quidditch de cette année. J’espère que ma maison va gagner, évidemment, mais on sait bien que souvent… on se fait ouvrir. Donc, Orion, je compte sur toi. Aussi, Rora, merci pour tout à l’heure. Tu m’as sauvée. Si Atlas ou… Mr. Rowle étaient arrivés à ta place j’imagine qu’ils ne m’auraient pas aidée. N’est-ce pas ? »

Après avoir dit ça pour meubler la conversation, elle s’attarda longuement sur le Rowle, en face d’elle. Son petit sourire arrogant et sa manière de dévisager les autres alors qu’elle l’observait ne lui avaient pas échappé. Mais s’il était ami avec Atlas, et en plus de ça Serpentard, fallait pas s’attendre à grand-chose.


_________________


Dance in the moonlight
I'm a picture perfect face with that wild in my veins, you can hear it in my growl, growl, growl. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Jade E. Black
une Serpentard
une Serpentard
Jade E. Black

Messages : 439
Date d'inscription : 15/11/2018

Gallions : 1167
Localisation : Sur le trône.


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyLun 26 Nov - 18:48


Après avoir déclenché une petite dispute qui n'avait pas terminé comme l'avait souhaité Jade (c'est-à-dire en baston), la jeune élève était affamée et c'est avec un appétit de loup qu'elle montât dans la locomotive rouge. Après avoir jeté un coup d'œil derrière elle pour s'assurer que personne ne la suivait, elle se faufila de wagons en wagons jusqu'à se retrouver face à la porte coulissante qui donnait sur celui des gourmandises. La brune prit une grande inspiration et posa la main sur la porte. Le cœur battant, elle pouvait presque sentir l'adrénaline courir dans ses veines et c'est avec un grand sourire qu'elle fit coulisser la porte, en position de prédateur, prête à mordre.

Son sourire retomba rapidement et la joie qu'elle avait ressenti jusque-là fit rapidement place à de l'agacement. En effet, la sorcière au chariot semblait l'attendre là depuis un moment, les poings sur les hanches. Jade la regardait d'un air penaud. Bien que l'heure n'était pas à la réflexion, la brune resta un moment sans bouger, se demandant qu'elle était le nom de la sorcière qui se tenait face à elle. Cela faisait quelques années qu'elle lui achetait des friandises et elle ne connaissait même pas son nom ! Elle avait beau y songer, rien ni personne ne lui avait donné d'indice sur l'identité de la sorcière. Comment pouvait-elle, à présent, lui faire confiance et lui confier de l'argent en échange de nourriture ? Qui sait ? Peut-être qu'elle rajoute une mixture étrange dans les friandises ?

Après un bon bout de temps, Jade se rendit compte que la femme était toujours là, à l'observer sans ciller, un sourire toujours aux lèvres. Elle avait même l'air d'une psychopathe ! Confuse, Jade marmonna une brève excuse avant de déguerpir à toute vitesse. C'est après avoir passé une énième porte que Jade se rendit compte que la locomotive avait déjà fermé ses portes et que le départ était imminent. Elle s'assit et tourna la tête immédiatement vers la fenêtre sans remarquer la présence d'autres élèves, le ventre vide. Jade savait que, bientôt, les préfets et d'autres personnes dérangeantes allaient passer pour donner des ordres, faire de la pub ou tout simplement se disputer mais la seule chose qui occupait son esprit à ce moment-là, était le festin qui allait avoir lieu le soir même.
Revenir en haut Aller en bas
Jémaël S. Malefoy
un Serpentard
un Serpentard
Jémaël S. Malefoy

Messages : 515
Date d'inscription : 13/11/2018

Gallions : 1722

C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMar 27 Nov - 0:23



C'est la Rentrée
ft. Jémaël S. malfoy & tout le monde



Jémaël venait de calmer ses camarades de classe. A peine ils sont montés dans le train qu'ils ont déjà déclenché une guerre. L'année allait être longue pense alors Jémaël. Il quitte ses camarades encore énervé de cette altercation. Il fait le tour du Poudlard Express pour s'assurer que tout le monde est bien installé. Il cherche à son tour une place et surtout ses amis, du moins, le peu qu'il possède. Il voit alors une tête blonde au loin : Fergus surement ! Il peut reconnaitre ce blond à des kilomètres à la ronde. En effet, ces deux-là se connaissent depuis leur plus jeune âge et on fait mille et unes bêtises ensemble. Ils sont actuellement les meilleurs acolytes qu'il puisse y avoir à Poudlard : de véritables démons. Il le voit entrer dans un compartiment au loin. Jémaël emboite le pas pour retrouver son ami qu'il n'avait pas vu depuis un moment, enfin, depuis pas si longtemps que cela, puisqu'ils se sont vus pendant les vacances d'étés  - oui, car leurs familles se connaissent -. Il arrive alors à la hauteur du compartiment, ouvre la porte sans vraiment regarder qui sont les personnes installées à l'intérieur et s'exclame « Salut Fergus ça v... » Il n'a même pas le temps de finir sa phrase que tous les regards se tournent vers lui. Jémaël passe alors de la joie à la médisance en un clin d'oeil. Il aperçoit alors Atlas, son ennemis à Poudlard - du moins, un de ses ennemis -, une jeune une serdaigle qu'il ne connait pas. Il l'a déjà entrevu à Poudlard, mais c'est tout. Ainsi que Aurora et Orion Black, qu'il connait des réunions de Sang-purs.

Jémaël prend alors ce sourire narquois, celui que la plupart des gens détestent et lance à nouveau à son ami : « Tu t'es trompé de compartiment ou quoi Fergus ? » à ces paroles ironiques, il ajoute un signe de tête en direction des autres personnes du compartiment. Aucun de ses amis n'étaient là et d'ailleurs, seulement trois serpentards sont dans le compartiment. Jémaël se demande vraiment qu'est-ce que Fergus fout là car ceci ne lui ressemble pas.

Jémaël entre tout de même dans le compartiment, ce n'est pas des arriérés qui vont l'empêcher de passer du bon temps avec son ami. Et surtout, il ne sait pas où sont ses autres amis et si, il y a de la place dans d'autres compartiments. Il installe sa valise en haut, et s'assoit en face de la jeune femme. Le serpentard, s'adresse en premier temps à Atlas « Tient, ça faisait longtemps Shafiq » puis il se tourne vers la Serdaigle, tout en lui souriant « Salut ma chère, je suis Jémaël Sileas Malefoy, mais juste Jémaël, ça ira. » Pour finir, Jémaël s'adresse au deux membres de la famille  Black « Aurora, Orion, pas la peine de me présenter. »

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I sold my soul
(c)ambrose
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Black
une Gryffondor
une Gryffondor
Aurora Black

Messages : 191
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 944

C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMar 27 Nov - 0:57

C'est la rentrée - Partie 2
Tout le monde

   
Visiblement, Aurora avait la capacité de réunir autour d’elle des caractères bien différents – qui n’auraient peut-être jamais pu cohabiter en temps normal, mais qui miraculeusement semblaient se supporter assez lorsqu’elle était dans les parages. Peut-être qu’elle gardait simplement cette flamme d’innocence dont ils avaient tous besoin pour ça. En ce qui concernait Théodora et Atlas, elle avait fait leur connaissance bien avant la Répartition, et c’était sûrement grâce à ça qu’elle était restée aussi proche du Serpentard malgré la rivalité entre leurs Maisons. A ses yeux… à ses yeux, ce n’était qu’Atlas, peu importaient les couleurs sur son blason. Il n’était pas différent parce qu’il avait été envoyé ailleurs par le Choixpeau. Elle savait qu’il était aussi loyal que n’importe quel Poufsouffle, aussi brave que n’importe quel Gryffondor et qu’il était probablement plus intelligent que quelques Serdaigle. Il était attachant derrière ses manières de sang-pur élevé par des parents exigeants, et elle aimait à se dire que peut-être, elle était celle qui le comprenait le mieux vu tout ce qu’ils partageaient. Tout comme Théa n’était pas simplement une étudiante à l’aigle : quand elle souriait, le monde autour d’elle s’illuminait sans qu’elle n’en ait conscience et c’était le plus beau cadeau qu’elle puisse lui faire.

« Mais t’es complètement injuste, je ne le fais pas exprès… » souffla-t-elle en récupérant sa chouette harfang. « Ne l’écoute pas, il est juste méchant. » L’oiseau vrilla sur elle ses prunelles dorées, émettant un bref caquètement en guise d’assentiment. Ils rejoignirent rapidement la cabine, Aurora en tête, et se glissèrent à l’intérieur au moment où le premier coup de sifflet retentissait. Le train se mettrait bientôt en marche, mieux valait s’installer avant d’être secoué dans tous les sens. Orion lui piqua instantanément sa place auprès de Théa, ce qui lui valu un regard noir, mais la jeune sorcière ramena son attention vers Atlas auquel elle donna une longue accolade. « Atlas ! Je suis désolée pour mon silence de ces dernières semaines. Tu-Sais-Quoi m’a pris plus de temps que prévu, mais je pense qu’on est proches du but ! » conclu-t-elle avec un clin d’œil complice d’une voix plus basse. Elle était sur le point de répliquer avec sa verve habituelle face à son frère, cependant l’ouverture de la porte la fit instinctivement reculer en s’asseyant aux côtés de son jumeau. La tête blonde qui s’invita fut immédiatement familière à la poursuiveuse. Dès l’entrée de celui-ci, elle croisa le regard suppliant d’Atlas et haussa les épaules en prenant une expression assurée. La première pique fut lancée par Orion, dont la langue était souvent bien plus pendue que la sienne face à leurs adversaires de Quidditch. L’adolescente lui tapota tendrement la cuisse : « Madame Bibine disait toujours qu’il fallait garder ce genre d’énergie pour les matchs. Est-ce qu’on ne pourrait pas prétendre être tous très impatients de retourner enfin à Poudlard ? » En parallèle à sa question désespérée, Théodora surenchérit. Cette fois-ci, ce fut à la Gryffondor de lever exagérément les yeux au ciel.

« Par la barbe de Merlin, est-ce… » « Salut Fergus ça v… » Un silence. Des regards parfois surpris, parfois ouvertement hostiles. Et la grande silhouette de Jémaël qui se glissa sur la banquette d’en face, sa morgue habituelle prenant autant de place que ses longues jambes. Soudainement, Aurora eut la désagréable sensation d’étouffer. « Est-ce que quelqu’un distribuait des cartons d’invitation sans qu’on ne soit au courant ? » Puis, à l’attention de Théa. « Tu vois, cette année, tu as même droit au trouble-fête-en-chef. » Elle tendit une main vers le Serpentard au sourire ravageur, l’air de démontrer le tout nouveau Nimbus 2001. « D’ailleurs, Malefoy, comment ça se fait que tu n’aies pas ton wagon tout entier déjà réservé ? »

Au-dessus d’elle, Omega pépia doucement. Aurora croisa les bras sur sa poitrine, s’appuyant contre son frère pour trouver une meilleure position. Quelque part, un second coup de sifflet retentit. Le départ était imminent. Arriveraient-ils tous un seul morceau au château cette année ?
Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Prewett
un Gryffondor
un Gryffondor
Ambrose Prewett

Messages : 48
Date d'inscription : 25/11/2018

Gallions : 463

C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMar 27 Nov - 22:45

Comme d’habitude ils sont en retard. C’est toujours la même galère. Chaque année depuis sept ans. Sept longues années. Sept merveilles années. Mais comme à chaque fois, le jour de la rentrée, il y a ce rush. Cette espèce de fébrilité en lien avec la rentrée. Aller à la gare King’s Cross. Réussir à tout préparer, ne rien oublier et arriver à l’heure. Il a toujours un peu de mal à quitter la ferme, la demeure. Il a un peu de mal à laisser sa mère derrière lui. Il se pose toujours des questions sur le passé de cette femme qui l’a élevé et qui l’a toujours protégé. Et sur sa conception bien évidemment. Si sa mère travaille et semble intégrée, il note bien qu’elle a tendance à surprotéger leur ferme et à faire attention. Elle semble avoir peur mais n’en parle jamais. Alors lui aussi s’inquiète pour elle, surtout quand il n’est pas là. Surtout depuis qu’il est à Poudlard. Car ici, les gens le connaissent et il se doute bien que ceux dont sa mère se cache doivent savoir qu’il est là et qu’il est son fils. Pourtant, il a bien fait attention à ne pas nécessairement s’en vanter. Mais il se nomme Prewett et en général, cela ne passe pas inaperçu.

Bref, il a quand même réussi à finir ses bagages à temps pour arriver à la gare, se frayer un chemin parmi les moldus et arriver au passage pour accéder à la voie 9 3/4 dans les temps. 10h59 et il jette enfin sa valise dans le train tout en sautant aussi balai en main juste avant que les portes ne se ferme. Par habitude, il porte le pull rouge et or de l’équipe de gryffondor. Il remonte le train avec sa valise en cherchant ses amis du regard. Il finit par les repérer, laisse sa valise dans un compartiment de rangement et y attache son balai avec un lien en cuir avant d’avancer jusqu’à ses amis et remarque avec déplaisir qu’ils sont en compagnie de deux serpentards qu’il n’apprécie pas tellement. Il comprend donc les paroles d’Aurora qu’il a entendues en arrivant. Il avise le groupe et sourit un peu amusé en adressant à la sœur de son meilleur ami : « C’est tout ce que tu peux faire ? » il sourit amusé et dit : « En plus d’un wagon réservé, Malefoy aurait besoin de tous les honneurs… ». C’est peut-être un peu simpliste aussi mais Ambrose n’est pas encore tout à fait consacré à son retour dans le train. Par habitude, il fait tourner sa baguette entre ses doigts. Il sourit à Théo en lui adressant un clin d’œil et puis adresse un signe de tête à Atlas avant de se tourner à nouveau vers les serpentards pour dire : « Et si vous alliez voir ailleurs tous les deux, là où vous seriez plus à votre place, parmi vos sembables ». Il s’appuie à l’encadrement de la porte du compartiment puisque pour le moment il n’y a plus de place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMar 27 Nov - 22:48

« Merde je vais être en retard… Je vais rater le tram, je pourrai pas aller en cours et je vais être renvoyé de Poudlard » Le stress m’avait envahi la dernière semaine d’Août. Quand allions-nous faire mes achats pour Poudlard ? Allions-nous avoir le temps ? Vais-je passer une bonne année ?
Je détestais ce stress inutile,parce que je savais que tout allait bien se passer. Ma mère avait pour habitude de m’emmener le dernier lundi des vacances au Chemin de Traverse pour mes achats. On avait établi un programme bien strict : d’abord Mme Guipure, puis Fleury et Botts, repas du midi puis les dernières fournitures. On s’était mis d’accord sur ce programme pour ne pas que je parte en vrille nerveusement. Un rien me mettait hors de moi. J’étais en quelque sorte un control freak, tout devait bien être planifié à l’avance pour ma santé mentale. L’inconnu n’était pas vraiment mon ami même si j’ai déjà eu de bonnes surprises, comme ma scolarité à Poudlard qui m’était assez inconnue malgré les récits de ma mère, par exemple.
Cette année, on avait pu se tenir parfaitement au programme. J’avais toutes mes fournitures, mes vêtements et Suzette ma chouette, tout me semblait en règle. Et pourtant, je stressais encore et toujours. Et il n’y avait qu’un seul moyen pour que j’arrête de stresser à propos de ma rentrée : rentrer dans le Poudlard Express pour aller à Poudlard.
Et justement, aujourd’hui était le jour J du départ. Le quai de King’s Cross était bondé, tous ces parents sur le point de se séparer de leurs progénitures le temps d’une année scolaire, les adieux déchirants mêlés au brouhaha des gens et des cris des animaux. Voyant tout le monde, je dis au revoir à mes parents, une dernière embrassade et me faufilai dans la foule pour grimper dans le train. J’étais arrivé un peu en retard, donc le train était déjà assez rempli. Vais-je trouver une place ? Je priais pour en trouver une. Et bout d’un petit moment de recherche, je trouvai enfin un compartiment de libre. Bon, il y avait 2 autres personnes dedans, mais ça allait faire l’affaire.

- Bonjour, je peux m’incruster ici ?

Les personnes acquiescèrent, et je m’installai. Une fois bien installé et Suzette bien calée, je me suis penché à la fenêtre pour trouver mes parents et leur adresser un dernier au revoir.


Dernière édition par Jacob Gallagher le Jeu 29 Nov - 11:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Atlas B. Shafiq
un Serpentard
un Serpentard
Atlas B. Shafiq

Messages : 71
Date d'inscription : 24/11/2018

Gallions : 819

C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMer 28 Nov - 1:01

C'est la rentrée - Partie 2
Malaise, malaise...

   

Atlas fut rassuré un moment, ses chaussures n’étaient donc pas volontaire. Il ne s'agissait donc pas de l’une de ses nouvelles lubies étrange comme il en avait l’habitude maintenant. Il lui lança d’ailleurs un merci lorsqu’elle fit mention de son livre, un peu perturbé. Théodora faisant un compliment, à lui ? Des deux adolescents, il pensait qu’elle était celle qui le détestait le plus, même si de son côté l’estime qu’il lui portait n’était pas plus haute que ça. Si lui avait tendance à l’ignorer pour éviter tout drama inutile, elle au contraire avait une préférence pour les piques.  Dans un sens, il n’y avait rien de foncièrement méchant dans cette relation, du côté d’Atlas en tout cas et même s’il avait du mal à la supporter, il ne pouvait nier que la situation l’amusait parfois, même s’il ne le montrait pas.

Les jumeaux arrivèrent peu de temps après. Si le calme qu’il espérait avoir allait s’avérer impossible, les voir lui remontait grandement le moral. Il souriait pour la première fois depuis qu’il était dans ce train, leur faisant un signe de main. « L’ambiance devait être bonne avec vous deux laissés seuls ici » Commença Orion. Evidemment, les deux connaissaient la relation conflictuelle qu’ils entretenaient depuis la première année. Atlas lança un regard noir à son ami, sachant pertinemment que la Drama Queens allait saisir la perche. « Tu parles, si seulement t’avais ramené ta batte je lui aurais refait la gueule pour qu’il me regarde un peu moins de travers. Avec un peu de chance, ça aurait bien recalé son regard et ça l’aurait enfin rendu… droit ». Ahum. Atlas soupira. Prévisible. Elle enchaîna ensuite par des excuses fictives, aucune crédibilité dans ses paroles. Il leva les yeux au ciel. Par le caleçon de Merlin, est-ce que ça lui aurait pétrifié le cul d’avoir au moins une once d’honnêteté dans ses soi-disant remords ? De toute manière, tout ça lui était bien égale, elle n’était pas Orion, ni Ambrose et encore moins Aurora, alors ses remarques étaient futiles à ses yeux. Juste un vilain petit canard qui réclamait de l’attention. « Blah blah blah, blah blah ! Elle s’arrête jamais de jacasser celle-là. Toujours à dramatiser sur tout et n’importe quoi, ce que tu peux être chiante parfois hein. » Il soupira longuement, elle l’avait déjà saoulé pour l’année à venir. Il se tourna vers Aurora, qui lui fit une accolade tout en expliquant le silence de mort qu’elle lui avait fait. Ses yeux brillèrent un instant « Ooh, il va falloir que tu me racontes tout ça plus tard, et en détail hein ! » puis sa mine se grisa « J’ai moi aussi des trucs à te raconter, au sujet de ma famille. »

La porte du wagon s’ouvrit une nouvelle fois. Ah, tient, une tête qu’Atlas ne pensait pas voir ici. Pourquoi venait-il ici ? Le serpentard s’asseyait à sa gauche, « Shafiq. J'imagine que ce ne serait pas dérangeant si je m'assois à côté de toi ? J'ai l'impression que tu t'es mis dans une drôle de situation... »  Le nommer par son nom de famille, ça avait le don de l’agacer. S’il avait reçu un prénom à la naissance, ce n’est pas pour qu’on l’appelle autrement. Il était Atlas, un point c’est tout. « Bien sûr, Rowle. » Il insista longuement son nom. « Hormis une personne dont je ne citerais pas le nom qui couine comme une mandragore, la situation se passe à merveille. Nous fêtions nos retrouvailles si tu veux tout savoir. »  Il n’appréciait pas réellement la manière dont il parlait de ses amis, « une drôle de situation » sérieusement ? La relation qu’il entretenait avec Fergus n’était pas mauvaise, mais pas merveilleuse pour autant non plus. Elle s’avérait même plutôt fragile au vu des liens qu’avait Fergus avec Aurora et Rolf.  « Alors, Rowle, comment tu vis le fait que la coupe sera rouge cette année ? » Atlas lança un nouveau regard à Orion. Il mima un faux air choqué, sur le ton de l’amusement « Naaan. Nom d'un Pitiponk ! Orion ! Tu ne m’avais pas dit que tu étais daltonien ? Confondre le vert et le rouge, c'est triste … ». En réalité, la coupe importait peu. Il voulait seulement lui rendre le pareil du pique, qu’il avait pris pour lui aussi, même en sachant qu’il n’était pas visé.

« BREF ! Aurora, Orion, vous avez pas une impression de déjà-vu, là ? Parce que moi si ! Même si y’a toujours un trouble-fête… » Atlas répondit du tac au tac « C’est vrai qu’avec toi, on ne peut pas s’amuser bien longtemps sans que ça finisse en tragédie » Il souriait, hypocritement. Ne chatouillez pas le dragon qui dort. Si elle voulait jouer sur ce terrain-là, on allait jouer. Et encore, il était très gentil. S’ils allaient trop loin, ils auraient Aurora sur le dos, et personne n’a envie de ça. Vraiment. « J’ai vraiment hâte pour la saison de Quidditch de cette année. J’espère que ma maison va gagner, évidemment, mais on sait bien que souvent… on se fait ouvrir. Donc, Orion, je compte sur toi. Aussi, Rora, merci pour tout à l’heure. Tu m’as sauvée. Si Atlas ou… Mr. Rowle étaient arrivés à ta place j’imagine qu’ils ne m’auraient pas aidée. N’est-ce pas ? ». « Toi ? Non. Mais j’aurais observé la scène avec plaisir. »  En vrai, Atlas n’en savait rien. Peut-être qu’il l’aurait fait quand même, par pitié ?

Dans un fracas, la porte s’ouvrit une nouvelle fois. Encore ?! Le démon en personne se trouvait là. Jémaël Malefoy. Atlas lança un regard de détresse à Aurora. Si Atlas détestait quelqu’un dans cette école, c’était bien lui. Une tête à claque pareille. Comment Fergus pouvait-il être son ami ? «Tu t'es trompé de compartiment ou quoi Fergus ? » Il se retourna ensuite vers Atlas. « Tient, ça faisait longtemps Shafiq » Atlas répondit d’un ton sec et sans appel « Pas assez longtemps pour moi, il semblerait. »  Les clashs commençaient, comme on pouvait s’y attendre. La composition de ce wagon empêchait d’emblée une bonne entente, chacun ayant au moins un lien négatif avec un autre « D’ailleurs, Malefoy, comment ça se fait que tu n’aies pas ton wagon tout entier déjà réservé ? » suggéra Aurora. Au même moment, Ambrose arriva lui aussi, les deux garçons se saluant tous les deux d’un signe de tête. « Et si vous alliez voir ailleurs tous les deux, là où vous seriez plus à votre place, parmi vos semblables » Atlas riait intérieurement. «Malefoy n’a pas vu que la place t’étais réservé il semblerait, Ambrose. » Il se retourna vers Jémaël « Tu peux partir, s’il te plait ? Mon ami aimerait s’asseoir. ». Il avait hésité à rajouter qu’il pouvait passer par la fenêtre pour que ce soit plus rapide, mais il valait mieux ne pas être trop violent au risque d’en subir les répercussions plus tard. Seulement, Atlas n'allait pas supporter plusieurs heures dans la même pièce que lui. C'était impossible.



Dernière édition par Atlas B. Shafiq le Mer 28 Nov - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMer 28 Nov - 1:52

C'est la Rentrée - Partie 2
Poudlard Express

Fergus était assis sur la banquette, à côté d'Atlas, le dos complètement enfoncé dans le dossier, les jambes complètement étendues, les pieds croisés et le bras gauche supportant le droit, la main passant sur le bout des lèvres du Serpentard. Sur ces dernières, un léger sourire commençait à apparaître sur les coins. Visiblement, il appréciait ce genre de situations, les trouvant particulièrement agréables. C'est dans ses moments qu'il est possible d'apercevoir des côtés cachés de la personnalité de certaines personnes. De ce qu'il avait compris de la situation, la mademoiselle en bleue, une certaine Théodora... Charmante selon Fergus... Elle n'était pas forcément dans de bons termes avec Atlas, ce qui est assez facile, vu qu'il se referme souvent sur un petit cercle d'amis. Fergus posa son regard sur elle, la jaugeant de haut en bas et la regarda dans les yeux avec ce même léger sourire.

- "Et bien... C'est des belles chaussures que je vois." dit-il, légèrement amusé.

Bien évidemment, l'arrivée des jumeaux Black pimenta les choses. Dès qu'un Serpentard croise un Gryffondor, les piques sont lancées comme des javelots acérés. Sans surprise, c'est Orion qui ouvra le bal. Pourtant, Fergus n'eut pas le temps de répliquer, Atlas ayant été plus rapide... Mais cela ne l'empêcha pas d'en rajouter un peu.

- "Une grande bouche que tu as là, Black... Pourtant, Atlas doit forcément frapper plus fort ces Cognards..." dit-il, amusé.

Par la suite, Fergus observa les échanges particulièrement tranchants de son coéquipier et de la Serdaigle, profitant du spectacle. Cela faisait sourire à pleine dents le Serpentard, trouvant la situation particulièrement amusante. Encore une fois, la porte du compartiment s'ouvrit, faisant apparaître la tête de son meilleur ami. Sans hésitation, il se leva pour l'accueillir.

- "Ah, Jémaël ! Ça fait plaisir de te voir. Je te trouvais pas, alors je suis venu voir Atlas... Étrangement, j'ai trouvé un certain plaisir à croiser d'autres personnes que d'habitude." rajouta-t-il.

Devenant presque qu'une blague à n'en plus finir, une nouvelle personne arriva aux portes du compartiment, un Gryffondor qu'il connaissait moyennement. Laissant son meilleur ami s'occuper de répondre à la jumelle Black, il sauta rapidement sur l'occasion de répondre au nouveau venu.

- "Nos semblables ? Ces paroles se rapprochent presque de celle d'un sang-pur... Quelle ironie. Allez Jémaël, on sors. Je ne crois pas que je vais arriver à tenir tout le long du trajet mon fou rire à propos de tout... Ça." dit-il, en souriant à pleines dents.
Revenir en haut Aller en bas
Jémaël S. Malefoy
un Serpentard
un Serpentard
Jémaël S. Malefoy

Messages : 515
Date d'inscription : 13/11/2018

Gallions : 1722

C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMer 28 Nov - 2:52



C'est la Rentrée
ft. Jémaël S. malfoy & tout le monde



Avant même se s'asseoir, Jémaël sait qu'il va déranger dans ce compartiment et cela le faisait sourire. Il s'installe confortablement devant Théodora, lève les yeux et regarde ses camarades d'école. Le silence de durera pas. Le premier a ouvrir son clapet est Atlas : forcément. Mais Jémaël préfère ignorer les paroles de cet imbécile, surement car elles ne valent pas la peine d'être relevées.  

La seconde a ouvrir sa bouche d'ignare, Aurora : chose qui le fait sourire alors encore plus. Le terme trouble-fête-en-chef  utilisé par la Gryffondor, le fait lever les yeux au ciel. Jémaël est le genre de garçon qui marque les esprits apparemment : ce genre de garçon qu'on déteste par simple plaisir ou par jalousie, ce genre de garçon qui dérange généralement. Le Serpentard fixe Aurora, persuadé qu'elle ne tournera pas sa langue sept fois dans sa bouche cette fois. Il n'a pas eu tord, elle lui demanda alors "comment cela se faisait qu'il n'avait pas de compartiment attribué". Jémaël lui sourit, une nouvelle fois avec ce sourire hautain mais à la fois si ironique et lui réponds calmement « Je trouve ça plus marrant de voir votre haine dans vos yeux en me voyant, tout simplement ma chère Aurora. ». Il s'approche alors doucement de la jeune brune. Puis il se rapproche encore plus et il lui chuchote pour que seule elle puisse entendre :  « Et c'est pour éviter que tu te faufiles dedans à moitié nue Black, histoire qu'on puisse finir ce qu'on a déjà commencé ». Puis, le jeune Serpentard se redresse, tout sourire, en admiration devant le visage de la jeune Black qui se décompose et devant ceux de ses camarades qui se demandent ce qu'il a pu bien chuchoter.

Le silence retombe alors dans le compartiment. Les regards se croisent et parlent à la place de chacun. Le compartiment s'ouvre à nouveau : un autre Gryffondor qui ne tarde pas de tâcler Jémaël. Le préfet des Serpentards rigole et se lève face à lui.  « Nos semblables ? ». répète-t-il en rigolant et en prenant à nouveau ce sourire moqueur, puis il fixe alors le Gryffondor dans les yeux et lui demande  « Excuses moi mais qui es-tu? Car un baronnet comme toi, ça ne s'oublie pas ! Donc maintenant, assis toi et respires. ». Jémaël ne lâche pas du regard le Gryffondor.

Jusqu'à que l'autre imbécile re-ouvre sa bouche pour faire comprendre à Jémaël qu'il n'était pas le bienvenue et que la place qu'il venait de prendre, appartient à son ami. Fergus rétorque alors avant Jémaël en lui disant de sortir et qu'il ne supporterait pas de finir le trajet avec tous ces arriérés. Jémaël le suit, souriant à pleine dent encore, car Jémaël ne perds jamais. Et avant de sortir il rétorque  « Tu as bien raison,  à part nous abrutir, ils ne vont rien faire de plus. Laissons les hébétés ensemble ».



made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I sold my soul
(c)ambrose
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Claire
une Serdaigle
une Serdaigle
Théodora Claire

Messages : 269
Date d'inscription : 24/11/2018

Gallions : 1373
Localisation : essaie de me trouver.


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMer 28 Nov - 4:09

C'est la rentrée - Partie 2
Tout le monde

   
Le drame incarné, ce compartiment. Des Gryffondor et des Serpentards, et au milieu une pauvre Serdaigle perdue qui se fond dans la masse. A chaque pique lancée, Théodora pouffait de rire, d'un côté comme de l'autre. Elle ignora cependant royalement celles d'Atlas, car si elle y prêtait trop d'attention elle allait finir par dégainer sa baguette et le gifler avec.
Mais ce gars, qui se présenta à Théa avec tant de désinvolture retint son attention, encore une fois. Il venait juste de voler la vedette à Fergus, qui avait pourtant gagné quelques point en complimentant ses chaussures. Il est vraiment gentil, se dit-elle. Bien plus que cet idiot d'Atlas.

« Salut ma chère, je suis Jémaël Sileas Malefoy, mais juste Jémaël, ça ira. »

Elle se contenta de lui sourire et de répondre son prénom d'une petite voix fluette, en baissant les yeux et serrant ses mains entre ses cuisses. Ce genre de voix, de regard, la faisaient craquer. Après avoir attendu que son attention s'attarde sur quelqu'un d'autre, elle le détailla avec discrétion, le comparant avec son compère Fergus. En sept ans à Poudlard, jamais personne d'autre qu'Aurora, Orion, Ambrose et Atlas avaient partagé son compartiment, et il suffit que le destin se moque d'elle  une fois pour la gratifier de deux des garçons les plus charmants de l'école. A priori, ils ne s'entendaient pas très bien avec Atlas, ce qui leur fit immédiatement gagner des points.

Le seul hic avec les deux serpents était leur comportement détestable envers ses amis. Encore pire quand Ambrose arriva en imposant sa forte opinion dès la première seconde. Il fit un clin d’œil à Théa, et elle lui répondit avec un sourire jusqu'aux oreilles, mais toujours en silence. Elle observait et écoutait la scène. Fergus et Jémaël n'étaient visiblement pas désirés dans cette cabine, qui à la base, avait été réclamée par Théa. Alors qu'ils se faisaient incendier, ils décidèrent de partir. Non non non. La partie venait de commencer. Le sang chaud de la bleue et argent prit possession d'elle, comme si c'était un jour de pleine lune. Parfois, son instinct animal refaisait surface sans raison apparente. Peut-être une réaction d'autodéfense. Mais cela ne lui était jamais arrivé comme ça, en public.

« N-Non mais vous pouvez rester tous les deux si vous voulez! Je peux m'asseoir sur les genoux d'Ambrose, ça le dérangera pas n'est-ce pas minou? » dit-elle d'une voix faussement faible en appuyant son regard vers Ambrose. Elle se leva et s'approcha des deux Serpentards dans la maigre cabine, faisant deux pas sûrs vers eux.

« Mais si vous insistez vraiment pour partir... C'était sympa de vous avoir rencontré tous les deux, » ajouta-t-elle sincèrement. Elle se rapprocha de Jémaël et posa une main sur son bras en souriant. Elle vint lui chuchoter à l'oreille tout en fixant Atlas derrière lui. « Évitez de faire les fous toi et ton copain par contre, tous les gens dans ce compartiment y compris Atlas - malheureusement -  font partie de ma meute, et je me bats pas à la loyale. Tu serais surpris de voir ce dont quoi les hébétés sont capables. » Cette fois-ci, elle se rapprocha de Fergus, le regardant de haut en bas, un sourire au coin des lèvres. « Merci pour le compliment sur les chaussures, joli minois. Mais fais attention aux Cognards, ils peuvent être bien capricieux, tu voudrais pas qu'ils viennent te refaire la face. Ca serait tellement dommage, je l'aimais bien ton visage, » finit-elle en passant un doigt sur sa joue, près de ses lèvres. Elle s'éloigna pour s'adresser à tout le monde, dans un dernier élan de courage. « Si tout le monde pouvait cohabiter juste pour le temps du trajet, ça serait bien souhaitable, on a de la place pour tout le monde! Suffit seulement de se comporter sagement, » s'exclama-t-elle d'une voix confidente et dure, ce qui ne lui ressemblait pas vraiment. Elle insistait à fixer Atlas, montrant que le message ne tenait pas que pour ses deux compères Serpentards et les Gryffons, mais aussi pour lui envers elle.

L'adrénaline redescendue, elle resta debout et s'adossa à la vitre en silence, attendant qu'Ambrose s'assoie avant elle. Elle qui espérait peut-être se faire de nouveaux amis, voire un petit ami; c'était clairement mal parti. Il faut avouer qu'intérieurement elle suait de peur. Ce genre de problèmes lui arrivaient de plus en plus souvent : un éclat soudain de primitivité. Désirs charnels, haine, tristesse. Mais tout ce qu'elle affichait extérieurement, c'était un regard neutre, un peu énervé, qui se dessina rapidement en un sourire carnassier. Elle fixait un à un ses amis Gryffondor, de peur qu'ils s'énervent, prête à s'interposer.

_________________


Dance in the moonlight
I'm a picture perfect face with that wild in my veins, you can hear it in my growl, growl, growl. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Orion Black
un Gryffondor
un Gryffondor
Orion Black

Messages : 223
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 944
Localisation : Non loin du terrain de quidditch


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMer 28 Nov - 19:29

C'est la rentrée - Partie 2
Tout le monde

   
Orion souriait aux remarques de Théa, il trouvait quelque chose de drôle dans la petite rivalité entre Atlas et elle. Sourire qui grandissait quand Rowle lui renvoyait son pic.

« On teste tout de suite, si tu veux Rowle. » Disait-il avec un sourire malicieux et un haussement de sourcils. Mais Aurora fut celle qui calmait le jeu, faisait remarquer qu’ils pourraient toujours utiliser cette énergie lors des matchs, et pas ici. Même s’il aurait voulu que cela continue, il laissa un peu couler lorsqu’un autre Serpentard se présentait à la porte et s’installait aux côtés de Rowle. Un petit haussement de tête laissait comprendre qu’Orion lui rendait son salut.

Aurora était la première à tirer sur la poudre. Orion croisait les bras en souriant, alors qu’au même moment, Ambrose se présentait à la porte. Orion lui souriait. Ambrose était comme Harry, il était un de ses frères, certes pas relié comme l’était Galiléo, mais c’était du pareil au même. Des remarques volaient dans tous les sens, ce qui avait le goût d’amuser le Gryffondor. Mais la décision que les deux Serpentards allaient s’en aller semblait être prise. Ce qui ne déplaisait pas Orion. Mais alors qu’ils se levaient pour partir, Jemaël s’approchait et souffler des choses à Aurora, avant de se redresser. Théa était la première à leurs en envoyer pleins la tronche, pour le plus grand plaisir de ce dernier. Mais alors que les deux étaient partis, et qu’Ambrose s’installait à côté, Orion faisait un check à son meilleur ami, puis regardait Théa se tenir au niveau de la porte. Enfin, son regard se portait sur sa jumelle, qui était devenue rouge pivoine. Il se tournait et lui demandait. « Il t’a dit quoi ? » ne voyant pas de réaction, il se redressait, lui qui était un peu affalé dans le siège. « Il t’a dit quoi ? » répétait-il un peu plus fort. Voyant juste sa sœur tourner ses yeux, et avoir un regard peu commun, Orion s’emportait il se levait tout en disant. « J’vais lui faire manger son badge de préfet il va être promu préfet de l’infirmerie vous allez voir ! » Mais Aurora se levait aussi et l’empêchait. Orion continuait à forcer, mais voyant que sa sœur ne voulait pas, il se stoppait. Il ne savait pas pourquoi, mais Aurora ne voulait pas que ça s’envenime. Mais il n’allait certainement pas laisser passer cela, il y avait quelque chose, quelque chose qu’Orion ne savait pas. Tout en se ressayant, il donnait un coup de pied au niveau de la banquette d’en face. « Tous des têtes d’enclume chez les verts » il se tournait vers Atlas, et d’un regard, il lui faisait comprendre qu’il n’était pas inclus dedans. Il se tournait vers Ambrose. « Il est quand le match contre Serpentard ? » souriait-il tout en essayant de se calmer, et de s’installer comme il l’était précédemment. « Prêt pour une nouvelle année ? » Lançait le Gryffondor aux personnes présentes dans le compartiment.
Revenir en haut Aller en bas
Gildas Ollivander
un Poufsouffle
un Poufsouffle
Gildas Ollivander

Messages : 112
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 1244
Localisation : Dans sa salle commune


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMer 28 Nov - 21:07

C'est ma première
Rentrée - p2
Le petit blaireau avait donc quitté sa fenêtre une fois le quai de la gare loin derrière. Il n'arrivait pas à esquiver ce petit pincement au coeur. Il était difficile de se dire qu'il ne serait plus avec ses parents ce soir, qu'il n'aurait plus les plats succulents de sa mère ni même les remarques de son père sur le fait que sa fourchette raclait encore le fond de son assiette ou qu'il ne se tenait pas droit. Son frère le présenta aux autres et il se contenta d'abord d'un simple sourire et fouilla même son sac tandis que les autres se présentaient. Jacob, un septième année qui avait eu du mal à trouver un compartiment libre, plusieurs cinquième année amis de son frère et... « Dragonneau ?! » Il avait sorti brusquement la tête de son magazine avant de se tourner vers son voisin de banquette, le fameux Jacob et de le regarder comme s'il cherchait une approbation quelconque. « Attends, j'ai bien entendu ? C'est un Dragonneau ? De la famille du grand Norbert Dragonneau ? Sérieeeeeeeeeeeeeeeux ? »

Gustav écarquilla les yeux en voyant son petit frère aussi intenable. « Woh woh Gildas...du calme... laisse le respirer... » Sourire gêné. Le signe qu'il ferait mieux de se calmer s'il ne voulait pas finir pétrifié sur place. Souriant à son tour, le jeune Ollivander était soudainement un peu mal à l'aise. « Désolé... c'est que Vie & Habitats des Animaux Fantastiques, c'est un peu mon livre de chevet... vous suivez les cours de Soins aux Créatures Magiques vous ? Et vous comptez faire quoi plus tard ? Moi je m'imagine bien éleveur de Dragons ou Briseur de Sorts ou même Directeur de Poudlard ! »

Cette fois Gustav n'en pouvait plus de son petit frère. Il échangea un regard mal à l'aise avec ses camarades avant de s'enfoncer dans son siège. A cet instant précis, il aurait voulu posséder une cape d'invisibilité. Au lieu de ça, il se prenait à prier pour que le chariot de friandise ne se fasse plus désirer.
Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyMer 28 Nov - 23:54

C'est la rentrée - Partie 2
Tout le monde

   
La rentrée scolaire, douce sonorité résonnant au creux de son oreille dès que ses paupières s'ouvrirent à l'appel de l'aurore. Enfin, aurait-elle dit si les incartades d'émotions vives étaient permises. L'été avait été l'occasion pour ses parents de raffermir leur prise sur les jumeaux Greengrass déjà majeurs. Pourtant, cette information avait bien moins d'importance dans les familles de sang-pur nobles que chez les moldus. S'ils avaient réussi à s'échapper quelques jours en prétextant vouloir "prendre l'air marin" près de Blackpool dans la résidence d'été des Greengrass, les festivités n'avaient été que de courte durée. Les projets paternels empiétant sur leur espace vital, Viona avait eu pour compagnie la présence du jeune Selwyn à ses côtés, sans aucun moyen de s'échapper. Réussir à retarder leur mariage n'avait découragé ni l'un ni l'autre dans leurs envergures  mais la nouvelle témérité de la serdaigle avait assurément assis leur détermination respective. Aussi, un sourire libérateur flottait sur ses lèvres légèrement rosées, sa mère clamant alors que le bourgeon de l'amour avait fleuri en elle. Un commentaire faisant sourire l'une et s'étouffer l'autre mais dont les jumeaux turent tout rajout. Autant partir sur une bonne note, les missives et beuglantes n'en seront que plus rares.

Une fois arrivée sur le quai neuf trois-quart et avoir abandonné ses bagages à son frère derrière un sourire faussement désolée, Viona s'adonna à son rôle principal de préfète en arborant l'insigne sur ses vêtements de tous les jours. Si elle n'avait aucun souci avec l'uniforme, le remettre si tôt était un risque de voir sa chemise blanche être tâché par l'ensemble des maladroits grouillant sur les pavés. Les embrassades sont courtes et de circonstances, Aurelius et Agrippa préférant converser et paraître sur le quai que réellement inquiets pour leur progéniture. Devoir guider les plus jeunes (et les moins jeunes, parfois) avait pour avantage de lui fournir un prétexte en or pour s'éclipser avec élégance. Chose qu'elle entendait glorifié dans la bouche de son père, se targuant de la bonne éducation et élévation de ses enfants, et faisant grimacer l'aiglonne qui préféra oublier ces paroles.

Après avoir guidée quelques élèves jusqu'au wagon principal où quelques sièges étaient encore vides, la préfète des aigles s'esquiva en direction du couloir menant au suivant. Avec ses prérogatives, elle n'avait eu ni le temps de croiser Agathe, Jémaël ou encore Marius. Un soupir s'échappa de ses lippes alors qu'elle laissait passer une élève et son énorme malle, rappelant pour la énième fois que les bagages n'étaient pas acceptées et devaient être déposées auprès du wagon de marchandises. Ses amis lui manquaient, si bien qu'elle décida de délester un peu son poste pour partir à leur recherche. Une fois la main dessus, elle sera plus à même de revenir vers eux. Surtout que Jémaël devait surement circuler entre les wagons lui-aussi. Passant la tête par l'une des fenêtres ouvertes, elle balaya le quai neuf trois-quart du regard pour repérer l'une de ses têtes brunes sans succès. Une bonne chose car en remontant le couloir principal, elle tomberait forcément sur l'un ou l'autre. Et dire qu'elle s'inquiétait pour Agathe n'était qu'un faible euphémisme.

Ce qu'il y avait de bien à recherche des dixième années était la grande taille qu'ils arboraient, lui permettant de repérer ses proies à distance. A la vue de celui qu'elle considérait comme son meilleur ami, un sourire s'étira sur ses lippes faisant relâcher la pression ressentie plus tôt. Se glissant discrètement entre les personnes allant à contre-sens, elle finit par arriver rapidement devant Jémaël et Fergus. " Bonjour les garçons. Prêts pour une énième année ? " demanda-t-elle après avoir déposé un rapide baiser de salutation sur la joue du jeune Malfoy en se rehaussant pour atteindre sa haute stature. Mais aussi rapide fut-il, elle resta quelques instants en lévitation sur ses orteils à scruter le visage des deux serpentards. " Ne me dites pas que vous avez déjà commencé à chercher querelle à d'autres élèves... " Suspicieuse, elle laissa sa phrase en suspens, concentrée sur les mimiques de l'un et de l'autre alors qu'un sourcil accusateur se relevait délicatement. En connaissance les deux sorciers, cela l'étonnerait guère si bien que ses lèvres se mirent à se pincer légèrement tandis que son regard chocolaté s'aventurait derrière la vitrine du compartiment, comme pour rechercher une réponse à sa propre question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyJeu 29 Nov - 1:35

C'est la rentrée - Partie 2
ft.  tout le monde

   
L'air était doux et soufflait, en veux-tu en voilà, des bouffées de nostalgie. De partout, des rires aux pleures, Rolf avait l'impression de voyager dans le temps, de revivre ses années passées dans les yeux des gens. Filles et garçons se malmenaient à coup de gueule et de rire moqueurs, les premières années s'agitaient, puis venaient les vieux amis, les bras vifs en câlineries et empressés d'embarquer. Rolf lui, marchait, bagages légères en main et devant, trottinant entre les jambes de ceux se trouvant encore sur le quai, Reyla, sa demi-flèreur. « On monte là Reyla ! Allez grimpe !  S'écria Rolf à l'attention du petit fauve, replaçant son carnet et son livre dans ses bras, avant de monter à son tour. C'était une très belle féline, élancée, haute sur pattes, qui tenait davantage du majestueux Flèreur que de son cousin le chat domestique. Surtout avec sa queue coiffée comme celle des lions et ses grandes oreilles. De plus, ses yeux avaient la couleur du miel qu'on laisse bronzer dans le four pour y caraméliser les gâteaux. C'était une teinte toute particulière, avec de nombreuses arabesques d'un brun cuivré qui virevoltaient dans ses grands iris ambrés. Une couleur que Rolf trouvait tout simplement envoutante.

Mais pas le temps d'admirer ses prunelles, non, Reyla miaula, pressant son sorcier dans le couloir du Poudlard Express afin de lui trouver un compartiment avant que celui ci ne démarre. Et c'est là-bas, un peu plus loin, que s’élevaient déjà des cris et des gueulements à en réveiller un géant en pleine sieste. Parmi toutes ces voix, Rolf en reconnu quelques-unes, et ne put s'empêcher de sourire doucement. Et pendant que Reyla snobait le compartiment en question, crête du dos tout ébouriffée de méfiance, le Poufsouffle y passa une main timide pour faire coucou, suivit de lèvres silencieuses qui se plissèrent en un « bon voyage ». Il y avait fort à parier qu'aucun d'entre eux n'avaient fait attention à Rolf, trop préoccupaient à rugir, mais le cœur y était.

« Oui j'arrive. Je suis là. Juste là. signala Rolf au félin d'une voix étonnamment douce, gratifiant la créature d'une affectueuse caresse entre les oreilles. Auquelle elle répondit d'ailleurs, d'un agréable ronronnement. Voilà donc le compartiment que sa demi-Fléreur avait choisi. Au milieu des plus jeunes, que Rolf salua d'un hochement de tête, le jeune homme reconnu son meilleur ami Jacob et prit place en face de lui, suivi de près par Reyla, qui alla se placer sur le dossier du siège, juste derrière la tête de son propriétaire. Le bras tendu vers son camarade, Rolf délivra la joue de Jacob d'une miette de pain et lui offrit un large rictus fraternel, content de le retrouver. « Encore un peu stressé ? Mais c'est sans attendre de réponse qu'il se reprit, impoli qu'il était, il avait omis de se présenter au reste du compartiment. « Oh.. euh.. moi c'est Rolf Dragonneau. « Dragonneau ?! » Rolf sursauta, clignant des yeux devant tant d'entrain face au nom Dragonneau. C'était si soudain, le Poufsouffle ne l'avait pas vu venir, surtout pas de la part d'un si petit garçon. Mais aussi bruyant fut le jeune Ollivander, Rolf ne put s'empêcher de sourire bêtement et de baisser les yeux quand le garçon le fixait trop longtemps. Il était surexcité, et curieux. Un première année dans toute sa splendeur. Rolf s'engagea alors à maitriser cette énergie durant le trajet en parlant de chose qu'il aime et affectionne; les Créatures Magiques. « Éleveur de dragon... hm Il ança un rapide regard à Jacob avant de baisser à nouveau les yeux pour mieux cerner le garçon. « Tu as un dragon préféré ?

@Gildas Ollivander @Jacob Gallagher

Revenir en haut Aller en bas
Gildas Ollivander
un Poufsouffle
un Poufsouffle
Gildas Ollivander

Messages : 112
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 1244
Localisation : Dans sa salle commune


C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 EmptyDim 2 Déc - 23:34

C'est ma première
Rentrée - p2
Alors que Gustav semblait presque s'étouffer devant le peu de manières de son frère, le descendant des Dragonneau n'eut pas l'air de se faire tant de souci que ça. Bien au contraire, il sembla même s'intéresser aux propos de Gildas qui afficha un immense sourire ravi.  « J'adore les Verts Gallois... Ils sont plutôt paisibles par rapport aux autres dragons... D'ailleurs ce qui est drôle c'est qu'il est représenté en rouge sur le drapeau moldu... En vrai on sait tous qu'il est vert mais c'est quand même dingue de se dire qu'il se retrouve sur un drapeau moldu ! ». Surtout connaissant les brigades entières d'Oubliator qui s'occupaient des moldus ayant vu des dragons... Le jeune poufsouffle était ainsi toujours impressionné que dans l'imaginaire collectif de ces derniers, certains souvenirs semblaient rester. « J'ai toujours rêvé d'aller les voir, visiter la réserve... Mais nos parents me trouve encore trop jeune... J'en ai marre qu'on me trouve trop jeune... Surtout que bon c'est quand même le dragon le plus gentil au monde ! »  Il pris une voix indignée bientôt interrompue par un bruit dans le couloir. Un bruit de roues crissant sur le sol tandis qu'on pouvait entendre des clameurs dans ce dernier. Apparemment, le chariot à marchandises était arrivé.

Une fois à leur hauteur, le jeune poufsouffle sorti des gallions de sa poche. « Que veux tu mon petit ? » lui demanda alors la vieille dame qui poussait le chariot. Roh... Encore une qui le trouvait petit...C'était agaçant. « Euh...deux paquets de chocogrenouilles, un paquet de dragées surprises, des fizbizwiz et des fondants au chaudron ! ».  Elle lui annonça le prix et il compta alors ses nombreuses pièces avant de lui donner le compte presque juste. Récupérant son reste, il repris place sur la banquette et attendit que chacun reprenne sa place avant de donner à son frère ses fondants au chaudron et d'ouvrir son paquet de Chocogrenouilles. Mordant goulument dans cette dernière, il se tourna alors vers les deux poufsouffles. « Et vous ? Vous voulez faire quoi plus tard ? »

@Jacob Gallagher @Rolf Dragonneau

Spoiler:
 
Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




C'est la Rentrée - Partie 2 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 2   C'est la Rentrée - Partie 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est la Rentrée - Partie 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discours du Directeur et du Ministre le soir de la rentrée .....
» L' arrivé de patte de jaguar [ 2ème partie ]
» Inscriptions pour la Partie 70 - Lost in Thiercelieux
» Le sauveur de notre partie : De lattre le héros. DRAGONS VS HKGC
» CK005 : Tournoi Chuunin, partie de Kumo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: Le Chaudron Baveur :: Les Toilettes de Mimi Geignarde :: Le Passage pour la chambre des secrets-
Sauter vers: