Un forum Harry Potter à l'ancienne 100% Poudlard
 
AccueilAccueil  La GazetteLa Gazette  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 C'est la Rentrée - Partie 1

Aller en bas 
AuteurMessage
Albus Dumbledore
le Directeur de Poudlard
le Directeur de Poudlard
Albus Dumbledore

Messages : 237
Date d'inscription : 22/02/2013

Gallions : 819
Localisation : dans mon bureau


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyJeu 15 Nov - 16:40

C'est la Rentrée - Partie 1
Le Quai 9 3/4

Introduction
Nous sommes le 1er Septembre 1998 et comme tous les 1er Septembre depuis des centaines d'années, c'est la rentrée pour les jeunes élèves de Poudlard. Deux mois se sont écoulés depuis la fin de l'année précédente, vous avez dû travailler dur sur vos devoirs d'été afin de garder le niveau. Vos professeurs seront intransigeants avec vous, mais vous le savez déjà. Vous vous êtes préparés toute la semaine pour ce jour, car même si ce n'est pas la première fois, prendre le Poudlard Express est toujours le début d'une nouvelle aventure. Prenez vos bagages, n'oubliez rien et direction le Quai 9 3/4.

Présentation
Bonjour à tous, voici le premier événement d'Hogwarts ! Qui dit une vie à Poudlard, dit le passage par le célèbre quai 9 3/4 et le Poudlard Express. Afin de lancer cette première année, nous vous proposons de commencer par un événement sur la traditionnelle rentrée à Poudlard.
Nous sommes ici à la première étape. Pour participer, il vous suffit de poster à la suite de ce message. Vous pouvez aussi ouvrir des sujets personnels pour profiter de la gare tant qu'elle est encore là. Bon Rp à tous !

Fin de cette partie le 29/11


Dernière édition par Albus Dumbledore le Jeu 22 Nov - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina N. Fawley
une Poufsouffle
une Poufsouffle
Seraphina N. Fawley

Messages : 114
Date d'inscription : 13/11/2018

Gallions : 831

C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyVen 16 Nov - 18:21

La rentrée
Tout le monde

C’est de bonne humeur que je me réveille se matin. Mon père n’a pas besoin de me sortir du lit, je suis dans la cuisine habillée à prendre mon petit déjeuné quand il me rejoint. Il me sourit, comme chaque rentrée depuis mes 11 ans. Encore une fois, je ne vais pas y échappée, il va m’accompagner jusqu’au train. Il dit que c’est son petit privilège.

La maison familiale est très animée, comme chaque année. Mes cousins et cousines faisant leur rentrée préparent leurs valises pendant que ceux plus jeunes, pleurent car ils veulent venir avec nous. Je termine ma tartine en souriant, voyant un de mes cousins se rouler par terre en pleurant que ce n’est pas juste. Sa mère le prend dans ses bras pour le consoler, alors que je me lève pour moi aussi terminé mes affaires. Il me reste juste à mettre les bouquins que j’ai commencé à lire cette semaine et tout est prêt.

Avec mon père, nous sommes les premiers à partir, en tant que préfet en chef, il est important pour moi d’arriver tôt pour commencer à accueillir les nouveaux élèves dans le train qui pourraient être perdu ou impressionnés. Nous y allons à la manière des moldus, dans une vieille voiture de collection que mon paternel affectionne tant, en écoutant à fond ma chanson préférée du moment. Il ne nous faut pas beaucoup de temps pour arriver à destination. Je descends de la voiture et regarde mon père sortir mes bagages du coffre.

C’est quand que tu me laisseras rouler ta voiture ?

Le jour où tu auras ton permis moldu.

Et c’est quand que tu me laisseras passer mon permis moldu ?

Pour seule réponse, j’ai le droit à un sourire affectueux de sa part alors qu’il va chercher un chariot pour transporter mes affaires. Je soupire et me dirige vers les grandes portes de la gare. On peut voir déjà des élèves « particuliers » comme moi, qui se font dans la masse.

Je jette un coup d’œil à ma montre et presse un peu le pas en faisant signe à mon père de faire de même. Il court derrière moi pour réussir à me suivre et sans faire attention, nous fonçons tête baissé dans un mur avant de nous retrouver sur le quai, ou m’attends un train magnifique. Mon père monte mes valises dans mon compartiment et m’embrasse. Il aimerait que je reste un peu avec lui, mais il sait que je tiens à être présente pour les nouveaux élèves. Il me fait promettre d’embrasser ma sœur avant que je disparaisse dans le train vêtue de ma robe de sorcière avec l’insigne brillant sur ma poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Jémaël S. Malefoy
un Serpentard
un Serpentard
Jémaël S. Malefoy

Messages : 515
Date d'inscription : 13/11/2018

Gallions : 1722

C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyVen 16 Nov - 18:48



C'est la Rentrée
ft. Jémaël S. malfoy & tout le monde



C'était la fin de l'été. Fini les vacances au quart coins du monde, fini les sorties entre copains, fini les soirées sur la plage. Fini le temps où on passe ses journées à se prélasser. Il était temps pour moi d'oublier mes activités de "moldus" et de repenser à la magie. Ce matin, la maison est animée. Je suis à peine réveillé, devant mon café et mon bol de céréales, la tête virtuellement dans mon coussin que ma mère vient m'embrasser le haut de la tête et me lâche « Alors mon petit sorcier, près à retourner à l'école ? » Je lève les yeux au ciel et souffle : « Maman, j'ai plus six ans ! S'il te plais, arrêtes de me parler comme un gamin. ». Ma soeur rigole devant moi alors que je lui lache une grimace pour qu'elle arrête de se moquer. « Mon grand sorcier, pardon Jémaël » rectifie ma mère en se servant du café tout en souriant. Elle s'installe à table avec nous, tandis que mon père descend. « Bonjour les Malfoy. Près pour la rentrée ? puis il se tourne vers moi, tu as intérêt de travailler cette année Jémaël, tu as des examens à la fin de l'année. » Je soupire une seconde fois. Je ne suis même pas rentré à Poudlard, que mon père me met déjà la pression.

Nous sortons de la voiture, mon père nous aide à sortir nos valises à Imaé et moi-même. Puis nous commençons à nous diriger vers le quai de la gare. Cette année, je suis à nouveau préfet. C'est encore moi qui va faire régner l'autorité chez les Serpentards, et ça, ça me plait bien ! J'espère que la préfète qui m'accompagnera sera jolie, c'est plus simple pour moi de faire du bon travail dans ce genre de cas. Nous nous dirigeons vers le quai 9 3/4. Une fois devant, nous rentrons dans le mur et nous voilà enfin devant le Poudlard express. Le quai est déjà bondé de monde, je crois que comme à mon habitude, je suis légèrement en retard. J'étais ravie de revoir mes amis mais concrètement, j'avais complètement la flemme de reprendre les cours et de devoir apprendre. En plus, comme mon père me l'a dit plus tôt, cette année je suis en dixième année et à la fin de celle-ci, des examens m'attendant pour pouvoir passer au niveau supérieur.

Je dis au revoir à mes parents, monte dans le train avec ma soeur et lui trouve une place dans un wagon, des amies à elle, ne tarderont pas à la rejoindre. Je commence à orienter les Serpentards vers notre zone dans le train pour essayer de fluidifier l'afflux de monde afin de faciliter le départ du train. Oui, ce genre de chose, c'est à moi de les gérer en tant que préfet. J'oriente aussi les premiers années vers leurs wagons afin de leur trouver une place, surtout pour les timides qui n'osent pas s'assoir à côtés de quelqu'un. « Excusez-moi, vous pouvez lui faire une place ? » demande-je à un groupe de trois élèves assis dans un compartiment. Ils acquiescent de la tête et je répond « Merci à vous ! ». Je ferme la porte et lève les yeux. Tiens ! Je la connait cette jolie brune : c'est Séraphina. Je m'approche d'elle et lui lâche : « Salut Sang-mêlé. Je vois que tu n'as pas abandonné ton poste de préfète des Poufsouffles alors que vous avez perdu la coupe des quatre maisons l'an dernier ! » Dis-je de manière taquin, car pour moi cette maison est forcément inférieure à la maison Serpentard.


@"Séraphina N. Fawley"

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Malphas Hopkins
Le Professeur de Défense contre la Magie Noire
Le Professeur de Défense contre la Magie Noire
Malphas Hopkins

Messages : 241
Date d'inscription : 19/02/2013

Gallions : 1059
Localisation : dans ton dos


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptySam 17 Nov - 10:12

Cela fait quelques semaines maintenant que je loge dans cette chambre au chaudron baveur. J'ai pris un petit job afin de me faire un peu d'argent. Cela peut toujours m'être utile sachant que d'ici deux ans, je devrais m'assumer. Hier était la dernière journée où je bossais. Elle a été bien chargé avec tous ses jeunes sorciers qui venaient chercher leurs nouveaux livres. Maintenant, c'est fini ! Je regarde ma chambre qui est loin d'être très ordonnée. D'un coup de baguette, je commence à mettre les choses en ordre. Je tends l'oreille, mais il n'y a personne de réveiller, le soleil n'est pas encore levé. Je présume qu'on doit être entre 5 heures et 6 heures du matin. J'ai encore plusieurs heures devant moi avant de me rendre à la gare de King's Cross.
Ayant le temps, j'en profite pour aller prendre une bonne douche et me préparer avant de descendre prendre mon petit déjeuné. Tom était toujours en train de s'affairer, je lui demandai une assiette de œuf avec un peu de bacon et un thé Earl Grey. Quelques minutes passèrent et mon plat flotta jusqu'à ma table. Je ne me fis pas prier et je l'enfournai rapidement avant de remonter dans ma chambre. Je fis quelques exercices semblables à l'escrime, cela me mettait en condition pour les duels. Ils allaient enfin recommencer. C'est comme une drogue surtout si s'est face à des Serpentards. J'étais prêt pour une nouvelle année ! Quelques coups de baguettes suffirent à ranger mes affaires dans mes valises. Je viendrai les récupérer juste avant de partir. En attendant, j'allais faire quelques emplettes sur le chemin de traverse.

Je revins plusieurs heures plus tard. Rangeant mes trouvailles dans mes valises, je les ai pris avec moi avant de partir pour King's Cross. Le chemin fut assez rapide jusqu'à la gare. J'esquivai les foules afin de me presser jusqu'au quai 9 ¾. Une fois la barrière franchit, j'aperçus la magnifique locomotive qui allait m'emmener pour une 11ème année.
Bientôt le fin, je me questionnai sur l'avenir et sur mon potentiel poste au ministère. Pourrai-je obéir à des ordres contraires à mes valeurs ? C'était qu'une des multiples questions qui me tourmentaient depuis quelques semaines. Je vais essayé de trouver des réponses cette année.
Me frayant un chemin, je passais entre les jeunes sorciers. Ils étaient comme souvent très excité à l'idée de retourner à Poudlard. Montant dans la locomotive, je trouvai un wagon vide afin de me changer rapidement. En un éclair, je portai ma tenue de préfet avec le bel insigne à sa place. Laissant mes affaires, je redescendais afin de voir si tout allait bien sur le quai. J'essayai d'ailleurs d'esquiver la salle tête de Jémaël, moins je vois de Serpy et mieux je me porte.
Revenir en haut Aller en bas
Jade E. Black
une Serpentard
une Serpentard
Jade E. Black

Messages : 439
Date d'inscription : 15/11/2018

Gallions : 1167
Localisation : Sur le trône.


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptySam 17 Nov - 17:24

Comme chaque année, Jade avait passé la semaine avant la rentrée à se prélasser et profiter du peu de temps qui lui restait avant la fin des vacances. En réalité, Jade n’aimait pas vraiment les vacances. Ce n’était, pour elle, que du temps perdu. N’ayant ni connaissances, ni amitié, Jade n’avait pas pu sortir pour s’amuser. La seule chose qui l’empêchait de perdre la raison à force de rester entre quatre murs était la préparation de potions. En effet, Jade avait passé le plus clair de son temps à concocter des mélanges répugnants à emmener avec elle à Poudlard. Ceux-ci n’étaient pas tous de mauvaises farces, non, Jade prépare chaque année un kit de potions nécessaires pour toutes occasions. Lorsqu’elle eut fini sa valise la veille du jour J, Jade alla dormir avec une pointe d’excitation.

Le lendemain matin, Jade dormit trop longtemps et manqua de peu rater le train. C’est avec les deux mains sur un chariot et une tartine en bouche qu’elle traversa le mur qui menait à la voie 9 3/4. Elle s’empressa de finir sa tartine avant que qui que ce soit ne l’aperçoive, plissa les plis de sa chemise, se redressa et marcha droit d’un pas élégant vers l’une des portes de la locomotive. C’était le premier jour d’école et comme le lui a souvent dit son père, la première impression compte beaucoup ! Il lui fallait être un exemple pour les autres, surtout maintenant qu’elle se trouve en 7e année.

Jade était persuadée que parmi la foule, il devait y avoir quelques-uns de ses fans qui la scrutaient du regard. En effet, la parfaite jeune sorcière était surement l’une des plus célèbres de l’école Poudlard. Tout le monde devait la connaitre ! Elle avait non seulement la beauté et la grâce mais aussi l’intelligence et l’humour. Elle avait tout pour plaire ! Du moins c’est ce qu’elle croyait… D’ailleurs son pas n’avait rien d’élégant comme elle se l’imaginait, il était plutôt maladroit et un peu trop précipité. Tellement qu’elle fit un pas de travers, bouscula un autre élève et manquât de tomber.

Bien entendu, Jade n’allait surement pas s’excuser, non… La seule manière de s’en sortir après cet accident était de trouver un autre fautif !

- Tu ne peux pas regarder où est ce que tu mets les pieds ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyDim 18 Nov - 12:22

La rentrée

   

La main de son père était posée sur son épaule, un geste qui pouvait passer pour protecteur mais qui avait, en réalité, l'avantage d'empêcher la jeune Gaunt de rejoindre rapidement ses camarades. Un été passé dans la lugubre demeure familiale commençait à avoir raison de son humeur et Anthanasia se sentait particulièrement susceptible. Oh, l'adolescente appréciait certains aspects de sa vie au sein du lugubre manoir Gaunt. Elle appréciait les serpents, notamment... en fait, les serpents uniquement. Poudlard lui avait donné goût aux mondanités et la fin des vacances lui paraissait interminable. Ce changement d'attitude n'avait pas échappé à son géniteur et il le lui avait fait sentir sans grande subtilité tout au long de l'été. Lettres confisqués, achats sur le chemin de Traverse fait rapidement, refus de toute visite... Un soupir agacé lui échappa alors qu'elle sentait la poigne paternel se resserré sur son épaule, un « - Anthanasia. » sec et sévère est lâché par son père qui sent l'impatience de sa fille. Enfin il arrive à hauteur d'un wagon qui semble lui convenir. Silencieux, froid, il hisse la malle. Par la fenêtre la rousse le voit la poser dans un compartiment vide. Un soupir lui échappe à nouveau. Elle hâte qu'il s'en aille le père Gaunt. Hâte qu'il la laisse respirer, qu'elle puisse récupérer un peu de liberté, hâte de retrouver ses quelques amis.

Son regard parcours discrètement la foule, Anthanasia cherche une silhouette familière, un visage amical. Pourquoi pas Jémaël ? Les Malfoy faisait partie de ces rares familles qui trouvaient grâce aux yeux du sévère Démophon. Finalement l'austère paternel descend, jette un dernier regard de mépris à la masse informe des sorciers moins pur que lui avant de contempler à nouveau sa progéniture : « - Sois-digne de ton nom cette année, tu es plus légitime que n'importe lequel d'entre eux à fouler cette école. » Elle acquiesce en silence en entendant pour la énième fois cette phrase solennelle, cette façon qu'il a toujours eut de lui souhaiter une bonne rentrée. Enfin il s'en va, drapé dans son dégoût pour le monde et Anthanasia souffle. Elle va pouvoir respirer maintenant... enfin pas longtemps. Le choc sourd d'une personne trébuchant sur elle la fait réagir et elle se retourne vivement alors qu'une phrase cingle déjà l'air : « - Tu ne peux pas regarder où est ce que tu mets les pieds ?  » Le regard dédaigneux, la Gaunt se retourne, faisant face à une jeune fille de son âge. Rapidement, elle colle un nom au visage. Black. Jade Black. « - Je peux parfaitement regarder où je marche Black, mais je me permet de te retourner ta question. Peux-tu regarder, toi, où tu met les pieds ? » Le ton est doucereux, couvant une menace sourde. On ne fait pas d'esclandre entre filles bien-élevée, mais ça n'empêche pas de pouvoir trouver des moyens plus détourné de se défier.






Dernière édition par Anthanasia Gaunt le Ven 23 Nov - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Conrad Yaxley
un Serpentard
un Serpentard
Conrad Yaxley

Messages : 204
Date d'inscription : 17/11/2018

Gallions : 1520
Localisation : dans ta face.


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyDim 18 Nov - 14:57

La rentrée

Je me suis séparé de mon daron et ma petite soeur assez rapidement. Le temps est aux retrouvailles! Pendant tout l'été, j'ai du supporter des professeurs privés que mon père m'envoyait tous les trois matins. C'était pour rattraper mes "énormes" lacunes dans toutes les matières. Il n'est pas sans dire qu'il a été extrêmement déçu de mes notes aux BUSES, et il me l'a bien fait savoir en début de sixième année. Je ressens encore le rouge fer de mes joues après qu'il m'ait giflé. Rien de bien grave, j'ai eu pire, et j'ai compris la leçon. Après ça, il m'a parlé de tous ses efforts ces dernières années pour nous éduquer et nous offrir le meilleur des postes à l'avenir. Il a évidemment enchaîné sur Lucrezia, comme quoi elle ne le décevait pas, etc. J'avoue que ça m'a mis un poing au coeur, mais je m'en suis rapidement remis. J'ai essayé de faire des efforts, vraiment, mais les cours théoriques ne sont pas du tout ma tasse de thé. C'est chiant et je n'y comprends rien, alors autant se focaliser sur les matières que je gère le plus : le quidditch et la défense contre les forces du mal. Les autres, je les ai carrément laissé tomber, tant pis. Alors, cet été, j'ai eu droit aux pédagogues les plus expérimentés pour me faire cours et essayer de faire rentrer dans mon cervelet quelques notions de magie pour les ASPICS qui arrivent. Je me suis tenu à carreau, comme d'habitude, mais c'était sans dire que mon esprit ne suivait pas.
Bref, tout ça pour dire que j'ai passé deux mois de merde à Ipwish, loin de mes camarades. Et punaise, ce n'est qu'en revoyant leur visage que je me rends compte à quel point ils m'ont manqué ces cons. Un sourire exubérant aux lèvres et je m'avance vers eux avec entrain pour les saluer à coup de poigne. Embrassades, rires débiles et brimades. L'année peut enfin commencer. Alors qu'est-ce que vous avez foutu cet été ? Je les écoute me conter leurs mille et une merveille, leurs voyages au fin fond du monde, leurs aventures torrides, incapable de m'y intégrer. La question se retourne malheureusement contre moi et je peine à leur dire la vérité. Je préfère donc mentir et leur parler d'un stage au Département de la Justice qui n'a jamais existé. Un dernier coup d'oeil sur le quais et je salue mon père de la tête. Il me répond tout aussi gravement, ses yeux gris posé sur moi dans un regard douteux et autoritaire. Il se demande s'il peut me faire confiance. Et j'ignore quoi lui répondre. Je ne le sais pas moi-même. C'est con, mais c'est comme ça. J'aimerai qu'il en soit autrement. J'aimerai être le fils prodigue, mais je ne le suis pas, je me suis perdu en cours de route. Difficile d'aborder un train qui roule à 300 km/h. J'essaye comme je peux, sans savoir où ça me mènera.
En cours de route vers la locomotive, je vois deux visages familiers se disputer. Jade et Anthanasia. L'une est une cousine éloignée, l'autre ma Némésis. Super, la rentrée commence bien. Je sens mon sang tourner et chauffer, faire place à l'adrénaline. Sourire au coin, je laisse mes potes et m'avance pour me poster près de Jade. Un problème Jade ? Je lance un regard dur et malicieux à Antha comme pour la saluer. Gaunt. Je m'approche d'un pas d'elle, toujours souriant. Déjà à faire des saloperies à peine arrivée ? Je ne sourcille pas devant le gros-mot murmuré assez bas à son oreille. J'aime salir son petit air de dame de la haute, la remettre à sa juste place : une sauvageonne. La mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyDim 18 Nov - 19:26



La valise en cuir pend à ton bras comme si c’était elle qui te soutenait et non pas l’inverse; de l’autre coté, à ta droite, se tient une mère – la tienne – au visage fermé. Toi qui la connais bien tu sais que dans ses yeux brillent une lueur de mélancolie. Par habitude et parce que cette expression tu ne la connais que trop bien pour la subir chaque année depuis sept ans, tu détournes le regard vers ton père. Le menton altier, l’air de dire « Regardez, c’est ma fille, c’est la plus belle et c’est la meilleure. », il a calé une main derrière ton dos et te sourit par intermittence. Protecteur et aimant, comme tu l’as toujours connu.
Ça t’arranges, car comme toujours tu ne te sens pas vraiment à l’aise au milieu de la foule. Tu as l’impression que chacun pourrait se jouer de toi à sa convenance, et ton esprit emprunt de liberté trouve cette idée absolument répugnante. Pour autant, tu ne crois pas que qui que ce soit en soit capable; en sept ans, tu n’as jamais rencontré personne qui s’intéresse assez à toi pour tenter de te manipuler. Devant une peur aussi idiote, tu te flagelles mentalement : et d'un autre coté, tu entends ceux que tu aimes te dire que rien n'est idiot là-dedans. Sourire fugace.
Ton regard passe rapidement d’un visage à l’autre et plus tu en découvres – des verts plus que des rouges – plus tu as envie de te cacher derrière ton papa (et si elle te laissait faire, fondre dans les jupes à maman).

« Tu ne rejoins pas tes amis ? » te demande ta mère, aussi aimable qu’une porte qui claque. « Si, si... » tu lui réponds, à demi-voix, l’embrassant vivement sur la joue (parce que tu ne peux pas t’en empêcher malgré tout, même si tu sais qu’elle n’aime pas les démonstrations d’affection) et serrant ton père dans tes bras bien plus longuement.
Ses recommandations habituelles suffisent pour te remonter le moral (faire attention à qui tu fréquentes, ai des bonnes notes, amuse toi bien mais pas trop non plus) et tu lui souris largement. Un sourire sincère à la Murphy, un peu bancal mais véritable rayon de soleil. « Je vous enverrais une lettre ! » tu lâches, en reculant, ta valise de nouveau entre tes doigts fins.

Et c’est reparti pour un tour., tu penses alors que tu te retournes vers les wagons à la recherche de personnes un peu plus familières que le troupeau de vert et argent entrain de se dire des… gentillesses ? Tu as du mal à déterminer ce qu’il ressort de leurs paroles suintantes de bienveillance : hypocrisie pure ou réelle amitié ? Ce cirque t'intrigues autant qu'il t'interroges; tu ne comprends rien à tout ça et pourtant, Merlin sait que tu essayes !

Tu n’attends pas d’en savoir plus (instinct de survie de base) et te faufile à bord du train à la recherche d’un wagon vide : tu en trouves un sans voir les affaires déjà présentes d’un certain James St Lucas. Ni une, ni deux, tête de linotte que tu es, tu t’installes au plus proche de la fenêtre et brandis un livre corné à la page dernièrement lue. Routine habituelle, tu te dis que tes amis te trouveront bien assez vite, comme ils l’ont toujours fait. Tu entreprends donc d'entamer les lignes sous tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyJeu 22 Nov - 18:23

C'est la rentrée, partie 1
Tout le monde

Le soleil n'était même pas encore lever quand Dae-hyun s'était extirpé de son futon, déposer à même le sol. Il avait déposé sa couverture sur le côté, tandis qu'il passait une main sur son visage pour s'extirper un peu mieux du sommeil. Il n'avait pas eu le temps d'apprendre grand-chose sur cet étrange pays dans lequel il se trouvait à présent. Au moins, l'ambassade coréenne sorcière respectait son pays natal, de ce fait, il n'était pas très dépaysé.

Il gardait une certaine petite angoisse d'être immergé dans ce monde occidental tellement différent du sien. L'adolescent s'était levé de son futon, il avait agité sa baguette, allumant les bougies de la pièce. Il avait vérifié que sa tenue blanche de la nuit, qui du point de vue occidentale, était un mélange entre le peignoir et le kimono japonais, soit correctement en place et que ses épaules en étaient bien couverts. Après cette petite vérification qui n'était point inutile pour lui, il avait ouvert sa fenêtre balcon, ouvrant par la même occasion ses volets. Puis, il avait pris ses vêtements avant de se diriger en silence vers la salle d'eau.

Dae-hyun avait mis ses vêtements, son boken magique et sa baguette dans un coin fait à cet effet. La salle de bain était des plus traditionnelles, ainsi cela ne l'avait pas perturbé de retrouver une cabine ouverte qui cachait seulement le milieu du corps. Il s'y était glissé, faisant couler l'eau au-dessus de sa tête, qui grâce un système magique était d'une température correcte. Le prince n'avait pas mis très longtemps pour faire sa toilette, ayant appris, de part l'expérience à Bolasaeg, que traînasser sous l'eau n'était pas une chose à faire pour un jeune homme.

L'adolescent s'était ensuite vêtue de son Hanbok. Hanbok était le mot adéquat pour dire tenue traditionnel. Il n'y avait que ce mot-là, tout comme il n'y avait pas trente-six tenues différentes. Seul les couleurs ainsi que certains accessoires permettaient à la diversité de prendre place, tout comme de faire une différence entre les statuts des nobles. L'Hanbok ne pouvant de toute façon pas se porter par un membre du bas peuple. Les couleurs de sa tenue était le violet, le bleu et le blanc. Une fois habiller, le prince s'était atteler à se coiffer de sa coupe habituelle, n'oubliant bien évidemment pas, son bandeau violet dont l'emblème -présent sur tous les bandeaux- était celui de la famille royale.

Une fois prêt, sa baguette et son boken magique à sa taille, l'adolescent était retourné dans sa chambre pour y ranger sa tenue de nuit. Sa valise était celle que son tuteur avait acheté, elle était bien plus grande que celle qu'il avait prise, ce qui n'était pas plus mal. Il savait d'avance que les affaires qui y était enfermé allaient être de très bonnes qualités. La valise était même graver de ses initiale en alphabet romain et en fil d'or.

Sans l'aide de la magie, le prince avait rendu son futon présentable en remettant correctement sa couverture dessus. Suite à cela, il s'en était aller de la pièce, arpentant les couloirs à la recherche des cuisines. Son chemin avait croisé celui d'un domestique qui s'était vite prosterner devant lui avant de le guider dans les couloirs et ainsi éviter de le voir se perdre. Sachant qu'ici, ce n'était pas comme à Bolasaeg, il n'avait pas demandé à faire à manger, mais avait plutôt attendu qu'on le serve d'un petit déjeuner. Chose faite, l'adolescent s'était régaler dans un silence religieux. Le petit déjeuner était comme un repas des plus normales, les mets étant toujours composer de riz, qu'il mangeait avec une imposante cuillère en bois, ainsi que de viandes – souvent du poissons - et/ou de légumes qu'il piochait habilement avec une paire de baguette de bois.

Son premier repas de la journée terminée, Dae-hyun avait pris congé pour aller dans les jardins. Entre temps, il avait pris connaissance de l'heure grâce à une horloge pour le moins complexe qui avait pourtant sa logique à ses yeux experts. L'ambassade coréenne était comme une coupure de l'univers londonien, protéger par un nombre exorbitant de sortilèges pour éviter la contamination de la pollution moldu dans les parages. À peine avez-vous passé la porte d'entrée que vous changez limite de pays.

Les deux mains dans le dos, la démarche princière, Dae-hyun ne s'était pas prié pour gambader sur les chemins adéquats, laissant son regard, qui pouvait paraître d'arrogant, divergé entres les différentes fleurs de sa terre natale. Il avait finit par prendre ses aises, faisant une pause méditation. Les yeux fermés, il faisait des mouvements que bon nombres pouvaient confondre avec une quelconque danse exotique.

Aucun bruit n'avait troublé la quiétude du lieu fleurit et pourtant Dae-hyun avait ouvert les yeux pour les planter sur l'individu silencieux. Ce dernier avait été momentanément surpris pour avoir été pris en flagrant délit et il s'était vite excuser envers le prince. Dae-hyun n'avait rien dit là-dessus, après tout, quand on s'excusait à quelqu'un on n'attendait pas à ce que ce dit quelqu'un n'ai envie de signifier que ses excuses n'étaient pas importantes ! L'individu était son tuteur, Joo-chan, il avait l'âge d'un homme ayant vu bon nombres d'années que sa petite barbe grisâtre pouvait témoigner. C'était un ancien de Ppalgan. Bien sûr, il ne portait pas son bandeau, ce n'était plus de son âge de toute façon. Néanmoins, il était habillé d'un smoking, nom inconnu par le prince, et il portait un étrange insigne avec l'emblème royal sur sa poitrine. Ce dernier, connu des sorciers, signifiait que l'adulte faisait partie de l'ambassade du roi Kwon.

L'homme, respectueux, lui avait signalé que le départ allait se faire. Dae-hyun l'avait donc sagement suivit de sa démarche princière, remplis de charisme. Il intimidait Joo-chan, chose qui était comique étant donné qu'en toute logique, le contraire aurait dû se faire. L'homme était bien trop passif selon lui pour lui donner envie de se tasser dans un coin. Et pourtant, toute autre personne pouvait sentir la prestance de l'homme qui ne donnait pas très envie d'aller lui parler, ayant une certaine froideur. Froideur qui ne donnait même pas un frisson à Dae-hyun, habituer à bien pire.

Joo-chan lui avait donné un masque noir pour qu'il puisse se protéger de la pollution des moldus. Car en effet, Dae-hyun était habitué à respirer de l'air non pollué, de ce fait son organisme vivait cela comme une attaque. La journée passée pouvait en témoigner, il avait beaucoup toussé. Alors, il avait pris le masque magique avec joie, l'enfilant avec de l'aide puisqu'il ne savait pas comment faire. Durant ce passage, un sorcier avait récupéré sa valise pour l'emmener il ne savait où. La réponse lui était parvenu en allant dehors. Un transport moldu, voilà ce qu'on lui avait dit.

L'absence de chevaux l'avait perturbé, comme le bruit que l'engin faisait. Dire qu'il n'était pas rassurer était un euphémisme, il avait cru mourir plus d'une fois durant le trajet jusqu'à la gare. En sortant, il avait mis ses mains sur ses genoux, persuader qu'il allait vomir. Mais fort heureusement, son repas avalé de ce matin restait à l'abri des regards indiscrets. D'ailleurs, un simple coup d’œil lui avait fait comprendre que bons nombres de personnes le regardaient, s'arrêtant dans leur conversation, chuchotant en le pointant du doigt. Sachant qu'il était dans le monde des moldus et ayant la vue, le prince n'avait pas tardé à comprendre qu'il faisait tâche dans ses vêtements. Tellement tâche que la discrétion lui avait été retirer en un coup de baguette magique.

Il avait lancé un regard noir envers son tuteur, ce dernier ayant un peu pâlit et ayant une attirance soudaine pour ses chaussures. Il n'était pas idiot, il savait très bien que c'était plus la faute de son instructeur que du pauvre tuteur. Ce dernier aurait sans doute voulu le vêtir pour lui éviter une quelconque humiliation d'être complètement à côté de la plaque niveau vêtement. C'était tout de même bas, mais cela n'était pas non plus étrange pour un instructeur de Bolasaeg. La folie allant de pair pour ce genre de post, le prince en était persuadé.

"- Jung-yohaji anh-ayo, gaja. (Ce n'est d'aucune importance, allons-y)"

Son tuteur en était rassuré et il avait invité l'adolescent à le suivre, se mettant au même niveau de marche, tandis que le troisième sorcier traînait sa valise et qu'un quatrième ainsi qu'un cinquième les suivaient dans un silence marqué. La petite bande coréenne avait franchis la barrière du 9 ¾ sans plus de cérémonie, bien que le prince y était aller avec méfiance.

Sur le quai, Dae-hyun s'était avancé, ses yeux rivés sur le Poudlard Express. Il connaissait le nom (pas celui du transport), mais le transport n'étant pas présent dans son monde, il en était perturbé. Sa curiosité lui faisait se poser d’innombrables questions, cela le coupait légèrement du présent. Il ne voyait donc pas les regards curieux qu'on lançait dans sa direction ou dans la direction des sorciers, pour le moins haut gradé, l'accompagnant. La voix de son tuteur lui avait fait tourner sa mine curieuse, l'adulte semblait très hésitant sur la suite de sa phrase comme s'il n'était pas d'accord sur ce qu'il disait.

"- Pyeha ? Je myeonglyeong-eun dangsin-eul yeogidugo dangsin-eul deo isang dobji anhneun geos-ibnida. (Majesté ? J'ai pour ordre de vous laisser ici et de ne plus vous aider.)"

"- Igeos-i jumun-ilamyeon, dangsin-eun bogjonghaeyahabnida. Naneum amu geosdo wiheom-e ppatteuliji anhseubnida. Geogjeonghaji masibsio. Cheobun hal su issseubnida. (Si cela est un ordre, alors il vous faut obéir. Je ne risque rien, n'ayez crainte, vous pouvez disposer.)"

L'adulte avait courbé l'échine avec un "Nae wangja (Mon prince)", les autres faisant de même. Dae-hyun avait fait un léger signe de la tête. Il avait récupéré son imposante valise et avait finis par se retrouver larguer par les membres de l'ambassade coréenne. Alors qu'il s'empêchait de retourner dans sa contemplation du moyen transport dont il ne pouvait mettre un nom dessus, il s'était rendu compte qu'il avait toujours son masque anti-pollution sur le visage, permettant aux autres de ne voir que ses yeux bridés ainsi que ses fins sourcils. Il ne voulait pas le retirer pour une simple raison, il n'avait pas de poche. Il ne voulait pas le faire disparaître par magie tout simplement parce qu'il voulait le garder au cas où il aurait besoin de se protéger de l'air endommagé.

Son regard aux pupilles noirs s'étaient posé un peu partout dans la foule, comme sur les deux filles qui semblaient se disputer. Mais cela fut sur une autre personne qu'il avait décidé de jeter son dévolu. C'était un homme plus âgé que lui (James St Lucas), enfin s'il ne se trompait pas, après tout l'apparence physique de ces occidentaux étaient bien différente de ce à quoi il était habitué jusque là. L'homme, vêtue d'une robe de sorcier et qui portait les couleurs bleu et bronze avait un petit quelque chose sur sa poitrine. Un insigne. Peut-être que d'autres avaient de même, mais seul lui avait été dans une bonne orientation pour parvenir aux yeux curieux de Dae-hyun. Hors qui disait insigne disait grade, non ?

Croisant mentalement les doigts pour que sa déduction soit vraie, le prince de sa démarche habituelle - tout en tirant sa valise -, c'était mit à rejoindre l'individu qu'il ne connaissait pas. Il s'était posté juste devant lui. Dae-hyun avait légèrement penché sa tête et son buste vers l'avant, saluant l'homme qui lui faisait face. Il ignorait comme les gens d'ici avaient l'habitude de se saluer et il avait hâte d'en apprendre d'avantage sur la culture de ce pays bien étranger ! N'oubliant pas d'utiliser l'anglais, Dae-hyun avait laissé sa voix porteuse d'un accent des plus mignons sortir de son habitacle humide, quelque peu atténué par son masque.

"- Bonjour monsieur, je suis Dae-hyun Kwon. Je suis navré de vous déranger, mais j'ignore complètement ce que je suis censé faire, c'est la première fois que j'ai à faire avec ce genre de transport dont le nom m'est inconnu. Pourriez-vous m'aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Xantos Gaunt
un Gryffondor
un Gryffondor
Xantos Gaunt

Messages : 151
Date d'inscription : 22/11/2018

Gallions : 1540

C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyVen 23 Nov - 9:15

La rentrée
Tout le monde

La rentrée. C'était une chose qu'avait attendu avec impatience le jeune Gaunt. Parce qu'il ne supportait plus d'être le mouton noir de la famille. Cependant, il était bien contente d'une chose ce jour là, en se rendant sur le quai de la voie neuf trois quart : son père n'était pas dans ses pattes, bien trop occupé avec sa jeune soeur. Il pouvait au moins respirer un peu et arpenter librement le quai de cette voie neuf trois quart pour une nouvelle année. Il ne resta cependant pas si longtemps que cela sur le quai de la gare puisque trop d'émotions s'infiltraient en lui. La joie des premières années qui montaient pour la première fois. Leur appréhension aussi. Et la tristesse des plus vieux qui allaient se rendre à Poudlard pour la dernière fois. Tout cela l'atteignait au plus profondément de son être.

Il allait grimper les marches de la locomotive rouge afin de pouvoir se trouver un compartiment libre, lorsque quelque chose - ou plutôt quelqu'un attira son attention. Sa soeur... Sa soeur qui maudissait l'une de ses camarades de maison. Et pour une fois, croyez-le ou non, elle n'avait rien fait. Vérifiant donc que son paternel ne se trouvait plus dans les parages, le jeune homme rebroussa chemin pour se diriger vers le trio de Vipère, puisque Yaxley venait de les rejoindre. Personne n'avait le droit de s'en prendre à sa soeur, à part lui...

- Anthanasia, est ce que tout va bien ?

Il jeta un regard noir aux deux autres vipères, prêt à sortir sa baguette s'il fallait se battre. Il se fichait pas mal de perdre des points avant même d'avoir poser les pieds à Poudlard. On ne souillait pas l'honneur de la famille Gaunt et il fallait véritablement que les Verts et Argent comprennent une bonne fois pour toute qu'il n'était que la victime dans cette histoire. Peu importaient les conséquences de ses actions...


@"Anthanasia Gaunt" @"Conrad Yaxley" @"Jade E. Black"
Revenir en haut Aller en bas
Jade E. Black
une Serpentard
une Serpentard
Jade E. Black

Messages : 439
Date d'inscription : 15/11/2018

Gallions : 1167
Localisation : Sur le trône.


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyVen 23 Nov - 15:43

Jade était maladroite, ce n'était pas un secret. Elle devait surement avoir deux mains et pieds gauches, du moins c'est ce que lui répétait sans cesse son paternel. La jeune femme a beau y réfléchir, il n'y avait aucun évènement passé qui s'était déroulé sans incident. Cette fois, bien que le fait n'était pas volontaire, Jade était plutôt fière de sa maladresse. En effet, il a fallu qu'elle trébuche sur la reines des guêpes.

" Je peux parfaitement regarder où je marche Black, mais je me permet de te retourner ta question. Peux-tu regarder, toi, où tu mets les pieds ? "

Jade sourit à sa réplique. L'année n'avait même pas encore commencé qu'elle avait déjà réussi à provoquer la jeune Gaunt et avant même qu'elle ne puisse répondre à son tour, elle vit une silhouette familière se poster à ses côtés.

"  Un problème Jade ? "

Son cher cousin éloigné, Conrad. Jade était contente de le revoir, ça faisait depuis un moment déjà qu'elle ne l'avait pas vu. Elle était d'autant plus contente qu'il vienne se mêler à la petite dispute qui se formait au fur et à mesure des dialogues. Pendant que celui-ci s'adressait à la rouquine, Jade l'observait. Il n'avait pas vraiment changé : toujours blond, toujours le sourire au coin, bref, toujours con. Le connaissant depuis petite, Jade pouvait deviner que le jeune homme était tout content de commencer l'année de cette manière. Jade lui sourit. S'il y avait bien quelqu'un qui pouvait lui donner le sourire c'était lui.

" Je ne sais pas, un problème Gaunt ? "

Jade regardait à présent la jeune femme d'un œil amusé. Elle était curieuse de connaître sa réponse et elle savait que celle-ci allait surement provoquer une énième dispute et qu'ils finiraient par avoir des problèmes. Ca ne gênait pas vraiment Jade, si elle pouvait arriver à Poudlard de manière spectaculaire et donc de provoquer du désordre, elle le ferait. Surtout s'il s'agissait de botter les fesses à une petite prétentieuse qui se prenait de haut !

Très vite, une nouvelle apparition se fit. Un jeune homme pas net qui marchait vers leur direction d'un air pas très content. Lorsqu'il adressa un regard noir à Jade, celle-ci se mit à rire.

" Anthanasia, est ce que tout va bien ? "

Sa phrase était pour Jade d'autant plus drôle et lorsqu'elle vit son air déterminé, elle ne put s'empêcher d'éclater de rire. Qui était ce petit enfant perdu et que voulait-il ? Protéger la rousse ? Lui ?

" Oh mais qui voilà ! Le preux chevalier sur son cheval blanc… "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyVen 23 Nov - 16:55

La rentrée

   

La tension montait d'un cran alors que le visage bien trop fier d'un blond, bien trop haït, se pointait. Il se rapprocha d'elle, trop proche, pour venir lui susurré une basse et bien innocente provocation « - Déjà à faire des saloperies à peine arrivée ? » La jeune femme releva un sourcil, lui adressant un sourire venimeux avant de répondre sur un ton tout aussi bas : « - Yaxley, Yaxley, Yaxley... On ne vole pas au secours d'une demoiselle quand on sait que l'adversaire auquel elle fait face vous à déjà salement humilié... » Doucement elle s'éloigna, se contenta d'observer les deux cousins qui lui faisait face, Jade se fendant d'un « - Un problème Gaunt ? » que la demoiselle résolu d'ignorer reprenant à haute voix tout en glissant une mèche de cheveux derrière son oreille : « - Ainsi donc vous avez encore réussit à trouver le chemin du Poudlard Express cette année, j'ai toujours été fascinée de voir que deux personnes pouvaient à la fois être aussi impressionnantes et décevantes en même temps. Ce doit être de famille. »  Son sourire se faisait beaucoup trop insolent, beaucoup trop mielleux. Oh, elle aurait sûrement put régler les choses en quelques piques avec Jade... mais Conrad rendait le tout beaucoup trop personnel. Puisqu'il décidait de prendre le partie de la Black, il devrait en subir les conséquences.

Ses lèvres carmines s'entre-ouvrir, prête pour une nouvelle salve de provocation et d'insolence. Après tout il fallait bien une Jade et un Conrad pour lui tenir tête... mais une voix bien trop familière intervint avant qu'elle puisse dire quoique ce soit « - Anthanasia, est-ce que tout va bien? » La rousse se retourna, prête à lâcher une ironie des plus cinglante contre son aîné et sa question idiote. Bien sûr qu'elle allait bien. Qu'est-ce qu'il imaginait ? Que Yaxley et Black pouvait avoir raison de sa verve ? Néanmoins elle se retint en entendant le rire de la peste. Ce mépris qu'elle ne pouvait toléré. Seul un Gaunt pouvait mépriser un autre Gaunt... « - Oh mais qui voilà ! Le preux chevalier sur son cheval blanc... » Aussi vivement qu'elle s'était retournée pour envoyer promener son frère, Anthanasia fit face à la brune. « - Un preux chevalier sur son cheval blanc... c'est tellement mignon comme vision du monde Black. » Elle fit un pas en avant, menaçante... et quand on connaissait Anthanasia on savait qu'elle avait toujours tendance à lié l'acte à la parole : « - Que les choses soient claire, les chevaliers et les blanches montures c'est bon pour les petites greluches dans ton genre... les filles persuadées d'être des princesses au sommet d'une tour au pied de laquelle attend un parterre d'admirateur.  » Acide, déterminée à remettre en place la pseudo-reine, elle fit un pas de plus en avant, dans sa poche sa main trouva le contact de sa baguette. « - Les petites écervelées  qui font la maline quand leur imbécile de cousin vole à leur secours et qui laisse échapper un gloussement de dinde quand un frère fait la même chose pour sa sœur... D'ailleurs, permet-moi de te le dire ma belle, mais quand on a un rire comme le tient on devrait s'abstenir de le faire retentir en publique, surtout si on veut préservé son ego de princesse de toute remise en question. » Finalement elle se tourna vers son frère : « - Comme tu le vois Xantos, tout va très bien. »




Revenir en haut Aller en bas
Jémaël S. Malefoy
un Serpentard
un Serpentard
Jémaël S. Malefoy

Messages : 515
Date d'inscription : 13/11/2018

Gallions : 1722

C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyVen 23 Nov - 18:31



C'est la Rentrée
ft. Jémaël S. malfoy & tout le monde



Je me balade entre les wagons pour m'assurer que tous les nouveaux élèves soient bien assis et prêts à passer un agréable voyage. Je trouvais ça terriblement ennuyeux à vrai dire. Qu'ils se débrouillent seuls, il est temps qu'ils deviennent indépendants après tout. Mais c'était mon rôle de préfet. A vrai dire, j'aime ce statut juste pour l'influence et le pouvoir que je possède. Tout le monde me respecte et à peur de moi. Et ça, cela me plait pour tout vous dire. Je suis le roi des serpentard. De base,  j'aime régner et posséder, je suis déjà un leader. Mais être préfet renforce mon statut de dominateur. « Mets toi ici, regardes, il y a de la place, ne soit pas timide. » dis-je à une gamine bien trop introvertie pour s'assoir à une place vide.  « Les élèves ne vont pas te manger maintenant, plus tard peut-être, mais pour l'instant tu n'as aucun soucis à te faire » fini-je, en souriant à la gamine avant de la pousser dans le compartiment. « Elle n'a pas de place, laissez-là s'assoir s'il vous plais » ordonne-je aux jeunes sorciers déjà installés avant de fermer les portes et partir.

Je me dirige maintenant vers les wagons des Serpy. Oui car maintenant, il va falloir que je m'occupe des démons de ma maison. Et pas loupé, a peine rentré dans la rame j'entends des personnes haussaient la voix. Les paroles sont sèches, percutantes et cassantes. La, c'est sur, ce ne sont pas des retrouvailles sympathiques. Je lève les yeux au ciel et souffle : ca y'est, ça commence ! Bienvenue à Poudlard les amis. Je change mon visage, et prends un faciès fermé et dur. J'arrive déterminé. Je me retrouve devant Jade, Conrad, Anthanasia et son frère. Je me retrouve aux côtés de Antha. La jeune rousse semble énervé. Jade aussi. Et Conrad souries, surement fier de lui. Je ne dis rien et les regarde se chamailler comme des enfants de douze ans. Les piques et les mauvaises manières sont de sortis. Je les écoute attentivement, portant mon dévolue sur Anthanasia. Secrètement, j'espérais qu'elle remporte ce combat haut la main. Mais sincèrement, je sais qu'elle possède l'art de foudroyer ses ennemis par la parole. "écervelés" "greluches" ou encore "ego de princesse" : de simples mots mais qui peuvent très facilement briser une fierté. Avant même que Jade réponde, je m'interpose dans le groupe. Je ne voulais pas lui laisser le plaisir de se défendre face aux aboiements de Anthanasia. Je regarde Conrad de haut en bas, le fixe et lui efface ce sourire d'abruti sur les lèvres. Je fixe maintenant Jade, pour qu'elle redescende de son piedestal. « - Je pense que le débat est clos là ? Merci Anthanasia pour ces douces et tendres paroles.  » Je me tourne vers la jeune rousse et je lui souries. « - Maintenant, merci de bien vouloir donner l'exemple aux plus jeunes et surtout aux nouveaux élèves qui rejoignent Poudlard cette année. Vous n'avez pas l'impression de vous donner en spectacle ? Que tout le monde vous observe et se languie de savoir qui lancera le premier sort ? »  Mes yeux se noircissent par la colère, j'avais envie de les étriper ! « - Maintenant libérez le passage et rangez vos langues de vipères dans vos poches ! Dès le premier jour il fallait que TOI Conrad, tu te fasses remarquer. Encore une année où je vais être derrière ton dos » Je lui souries fièrement afin de lui montrer ma puissance et ma supériorité : de une par mon nom de famille et de deux, par mon statut de préfet. « Et toi Jade Black, toujours au milieu des histoires encore et encore ! Pour une fois, concentres-toi sur tes études au lieu de passer les trois quarts de ton temps à te crêper le chignon. » Je regarde Anthanasia et ne dit rien, je fais un geste de la main afin de leur montrer que maintenant, il est temps de se taire et de déguerpir « - Maintenant, bougez ! Et merci d'éviter les conneries, cette année il n'y aura pas de cadeaux et j'aimerais gagner la coupe des maisons. », je lève les yeux au ciel et fini en leur disant sèchement « - Et vu votre comportement, c'est mal parti ! »

- Conrad - Jade - Anthanasia - Xantos -

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I sold my soul
(c)ambrose
Revenir en haut Aller en bas
Malphas Hopkins
Le Professeur de Défense contre la Magie Noire
Le Professeur de Défense contre la Magie Noire
Malphas Hopkins

Messages : 241
Date d'inscription : 19/02/2013

Gallions : 1059
Localisation : dans ton dos


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptySam 24 Nov - 11:50


Les minutes passèrent et je fis des allers-retours sur le quai afin d'être sur qu'aucun problème ne pointait le bout de son nez. Il arrivait parfois que quelques bagarres se déclenchent avant même le départ du train. Je devais y prêter attention en qualité de préfet afin que l'embarquement se fasse dans les meilleures conditions possibles. Je pouvais aussi aiguiller les premières années parfois un peu perdus surtout lorsque leurs deux parents sont des moldus. Et comme vous pouvez vous en douter, ce n'est pas les Serpentards qui vont les aider.
On me demande souvent pourquoi je fais une fixation sur cette maison, à cela je réponds souvent que je fais aucune catégorisation. Prenez le professeur Rogue, c'est un excellent enseignant et pourtant il a été à Serpentard.
Après plusieurs rencontres et salutations, j'observais l'ambiance générale. J'avais l'impression que ça chauffait quelque part, mais rien d'alarmant. J'avais aussi vu du vert ce qui ne m'intéressait encore mois. Par contre,  je me dis que les choses allaient devenir très intéressante et cela assez rapidement. Je vis un jeune homme franchir la barrière magique accompagné de plusieurs hommes en smoking. Si on pouvait trouver qu'ils dénotaient avec l'ensemble des personnes présentes sur le quai, il en était rien à côté du jeune homme. Si on était au carnaval, je peux comprendre qu'on soit vêtu de la sorte, mais là j'étais circonspect. Je ne savais comment aborder la chose. Après tout vu le nombre de personne qu'il y avait sur le quai, les chances de le recroiser étaient minces. Je me tournais afin de voir le reste du quai et d'essayer de retrouver les origines de l'agitation d'il y a quelques minutes.
Les chaudières de la locomotive résonnaient de plus belle, le départ n'était plus loin. Le bruit environnement cacha le son des pas qui se rapprochaient inexorablement de moi. Je fus ramené à la réalité par des paroles s'adressant directement à moi.

«  Bonjour monsieur, je suis Dae-hyun Kwon. Je suis navré de vous déranger, mais j'ignore complètement ce que je suis censé faire, c'est la première fois que j'ai à faire avec ce genre de transport dont le nom m'est inconnu. Pourriez-vous m'aider ? »

Ces paroles étaient empreintes d'un accent aux consonances asiatiques. Me retournant j'aperçus le jeune énergumène en tenue de parade. Qu'est ce qui avait pu le mener à moi ? Je pense que le badge de préfet étincelant sur mon torse était sûrement la raison.

«  Bonjour Dae-hyun Kwon, je me nomme James St Lucas. Tu as l'air un peu égaré et je pense que le mot est faible, mais c'est assez courant pour les élèves étrangers rejoignant le cursus universitaire. Je t'avouerai par contre être assez intrigué par ta provenance en raison de tes habits assez typiques, sans vouloir te vexer. Je vais te montrer le train en marchant, je t'en prie suis-moi. »

Lui faisant un signe amicale pour l'inviter à me suivre, je commençais la marche afin de le mener à l'intérieur de la locomotive. Je pense qu'il serait préférable pour lui qu'il fasse le voyage dans mon wagon afin qu'il ne fasse pas de mauvaises rencontres dès son premier jour.

« Ce train est le Poudlard Express ! Tous les ans, ils emmènent l'ensemble des élèves de Poudlard au château aux où nous suivons nos cours. Tu devras te changer avant notre arrivé, mais ne t'inquiètes pas tu as plusieurs heures devant toi. »

Je l'invitais à grimper afin que nous prenions place dans le train. Continuant de le guider, j'arrivais à mon wagon où je n'étais plus seul. Une jeune fille s'y était installer. Je ne la connaissais que de vue, elle était chez les gryffondors. Je l'interpellais brièvement afin de ne pas lui faire peur.

« Excuses-moi, pouvons-nous prendre place ? J'avais laissé ma valise. Nous ne te dérangerons pas. »

Je lui montrai la valise qui se trouvait dans les filets au dessus des sièges.


Dae - Murphy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptySam 24 Nov - 15:32

C'est la rentrée, partie 1
Tout le monde

Le prince Dae-hyun avait été rassuré de ne pas être viré par l'homme plus âgé que lui. Ce dernier n'était, à présent, plus un inconnu. Il s'appelait James St Lucas. Un prénom ainsi qu'un nom de famille qui sonnaient des plus étranges aux oreilles du coréen. Mais après tout, c'était normal, il n'avait pas l'habitude d'entendre ce genre de chose ! Il allait devoir s'habituer car tout laissait à croire que les noms qui lui sonnaient bizarre était chose courante par ici. Tout ce qu'il espérait c'était de ne pas se tromper dans les prononciations.

Il avait légèrement hocher de la tête, signifiant par ce simple geste qu'il avait pris note de l'identité de l'homme. L'inconnu utilisait le tutoiement à son encontre, ce qu'il trouvait très étrange étant donné qu'il venait juste de se rencontrer. Il n'était par atteint par ce genre de chose, cela ne le dérangeait pas puisque de toute façon, il était presque sûr que l'homme était plus vieux que lui.

Dae-hyun savait que c'était complètement normal d'être perdu dans ce milieu qui lui était inconnu. Il n'était sûrement pas le seul, d'ailleurs James l'avait confirmé. Il n'était pas non plus surpris que l'élève lui faisant face semblait assez curieux sur sa provenance à cause de son accoutrement. Le prince étant quelqu'un d'assez sociale et d'ouvert, il n'allait pas se vexer d'une telle interrogation. Au contraire, il comptait répondre. Il avait même son sourire sur les lèvres, bien que cacher par son masque anti-pollution, ses yeux quelque peu pliés prouvaient l'existence de celui-ci.

"- Je viens de la Corée sorcière."

Train ? Alors voilà comme se nommait ce genre de transport ? Un mot bizarre, encore un. L'adolescent avait sagement suivit l'homme, tirant sa valise derrière lui.

James lui avait fait un petit topo dont il était déjà au courant. Que cela soit pour le rôle du Poudlard Express ou bien pour le changement de vêtement. Pour le second cas, il n'avait encore jamais enfiler quoi que ce soit qui ressemblait à ce que portait son guide et il avait fort a parié qu'il lui faudrait des heures entiers s'il était tout seul. Cela lui rappelait amèrement le temps qu'il avait mis quand il avait enfilé pour la première fois son Hanbok tout seul vers ses cinq ans. Il avait mis tellement de temps qu'il avait été en retard à son cours d'équitation avec une coupe de cheveux très bancale.

"- Pourrais-je espérer une aide de votre part pour me vêtir ? Je n'ai guère l'habitude de ce genre d'uniforme et je crains, de ce fait, de mettre un temps exagéré pour juste réussir à nouer ce que vous avez autour du cou. Et encore, je ne vois pas ce que cache votre robe... Doit-on toujours dire les mots "de sorcier" après "robe" quand nous parlons de ce genre de vêtement ? Sans, cela ne risque pas d'être relié avec les robes des demoiselles ?"

Il était soucieux de sa bonne parole et il ne voulait en aucun cas blesser la fierté des sorciers qu'il allait croiser. On ne traitait tout simplement pas un homme de femme, cela ne se faisait pas. C'était un coup bas, un coup en traître et Dae-hyun, de part son éducation, ne faisait pas des coups comme ça. Même devant un ennemi qui souhaitait sa mort. Il y avait des règles à respecter, voilà tout.

Dae-hyun n'avait pas trop galéré à monter dans le fameux train. Même si sa valise pesait son poids, le gamin ne semblait pas souffrir d'un quelconque problème pour la trimballer où bon lui semblait. À moins qu'il encaissait pour lui-même ? Non, il n'était vraiment pas déranger, ayant l'habitude de transporter des charges lourdes, l'exercice faisant partie de son éducation à Bolasaeg.

Les grains de sable ne s'étaient pas beaucoup écouler dans le grand sablier du temps qu'ils avaient déjà rejoint un compartiment. Ce dernier n'était pas vide. En effet, il y avait une jeune demoiselle qui lisait un livre, peut-être de son âge ou plus jeune. Dae-hyun allait devoir demander son âge ainsi que celui de l'homme pour savoir comment s'entretenir avec eux. C'était qu'il n'avait pas le droit d'être informel avec les plus vieux, tandis qu'il pouvait se le permettre avec les plus jeunes que lui. Il avait détaché sa main de sa valise, retirant à l'aide de cette dernière et de sa jumelle, son masque.

Son visage, sans défaut et dont la beauté n'était pas à questionner, était barré d'un grand sourire aux dents blanches presque irréel. Il n'était pas près de stopper ses présentations, c'était qu'il y en avait des personnes qu'il risquait de côtoyer. Étant donné qu'il allait, apparemment, rester dans ce compartiment, il était mieux de se présenter envers la demoiselle. Le prince avait penché doucement le haut de sa tête ainsi que son buste, en direction de la demoiselle dans le but de lui faire une salutation.

"- Bonjour mademoiselle, je suis Dae-hyun Kwon. Je sais que ce n'est pas une question à poser à une demoiselle, mais je me dois de vous la poser pour ainsi ne pas faire d'erreur quand je m’adresse à vous. Quel âge avez-vous ?"

Le prince s'était ensuite légèrement tourné vers l'homme à l'insigne.

"- Puis-je, aussi, savoir votre âge James ?"



Revenir en haut Aller en bas
Xantos Gaunt
un Gryffondor
un Gryffondor
Xantos Gaunt

Messages : 151
Date d'inscription : 22/11/2018

Gallions : 1540

C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyDim 25 Nov - 8:46

La rentrée
Tout le monde

S'il y avait bien une chose que Xantos n'appréciait pas en dehors du fait qu'il était le seul autoriser à embêter sa soeur, c'était la mesquinerie et la méchanceté gratuite des Serpentard. Il ignora alors la jeune Black, la trouvant un peu trop superficielle et bien trop ancrée dans son rôle de peste. Et il fut presque rassuré de voir que Jémaël, le préfet de Serpentard vienne prendre les chose en mains pour calmer les deux vipères. Parce qu'il était quasiment certain que tout cela allait finir en crêpage de chignon. Et il n'avait pas vraiment envie d'assister à tout cela, même s'il ne doutait pas une seule seconde des capacités de sa soeur à s'en sortir seule. Et d'ailleurs, lorsqu'elle répliqua à Black, le Rouge et Or ne put s'empêcher de cacher un sourire.

- Très bien. Mais n'hésite pas si ces vipères viennent encore t'ennuyer. J'ai besoin de m'entraîner pour mes prochains duels.

Sauf qu'il n'y aurait certainement aucun duels ce jour là puisque le préfet des Vipères intervint à ce moment là, les sommant de rentrer dans le train et de se faire oublier. Le Rouge et Or hocha donc la tête, ne voulant pas perdre des points avant même le début de la rentrée scolaire et il s'éloigna alors de la scène, laissant tomber sa soeur. De toute manière, elle lui avait bien fait comprendre qu'elle n'avait aucunement besoin de son aide. Elle était bien trop fière pour cela. Poussant donc un soupir de frustration, il monta donc à grandes enjambées les marches du Poudlard Express pour tenter de trouver une place dans l'un des compartiments du train. Il savait une chose : il était hors de question qu'il ne partage son compartiment avec l'un des Serpentard. Espérons donc qu'il tombe sur une connaissance ou bien même l'équipe de Quidditch de sa maison au grand complet. Parce qu'au moins, il pourrait alors parler technique de Quidditch !
Revenir en haut Aller en bas
Gildas Ollivander
un Poufsouffle
un Poufsouffle
Gildas Ollivander

Messages : 112
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 1244
Localisation : Dans sa salle commune


C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 EmptyDim 25 Nov - 14:49

C'est ma première
Rentrée
« On part bientôt ? »

C'était au moins la dixième fois que le jeune Gildas posait la question sous le regard attendri de sa mère. Son frère, plongé dans son déjeuner releva la tête avant de lui répondre après s'être retenu depuis de longues minutes. « Mais enfin Gildas c'est dans une heure et c'est juste à côté ! »

« Oui mais... c'est long une heure.... » Le petiot grommela mais se tut. Le regard de leur père avait suffit à ce qu'ils se reconcentrent tout les deux sur le contenu de leur assiettes. Le jeune sorcier n'avait pas très faim et a part couper son lard en morceaux, il n'engloutit pas grand chose. Une fois son petit déjeuné 'terminé' (ou plutôt qu'une fois que les autres eurent fini le leur), le jeune garçon revérifia une dernière fois avec sa mère qu'il n'avait rien oublié.

« Et ta baguette Gildas ? » Zut. Il pensait qu'elle oublierait... Bon en même temps, ils étaient quand même dans la demeure Ollivander. Gildas feint de ne pas entendre mais son regard s'était tourné désespéré vers son lit dont les draps pendaient allégrement. Sa mère soupira avant de tournoyer sans un mot sa baguette. Ce geste. Ce geste si connu du sort tellement mal foutu appelé Accio... Les enfants moldus avaient quand même de la chance d'échapper à cette inquisition forcée.

Sous les draps, une forme sembla s'agiter et soudain sa baguette dans sa boite arriva sous le nez de sa mère qui le regarda interloquée. Elle ne sut que dire et le petiot en profita pour attraper la boite « Oh merci je ne la retrouvait justement plus ! » Sa mère ne le croyait pas et elle tendit la main. « Gildas Ollivander vous savez que je déteste les mensonges jeune homme ! Un jeune garçon ne sachant dire la vérité ne mérite pas des loisirs, alors j'exige récupérer les magazines qui se trouvent dans ton sac. »

- Oh noooon maman pas mes magazines ! S'il te plaîît !
- Gildas !


Il ne fallait plus blaguer. Derrière la forme 'menaçante' de sa mère, on pouvait distinguer la silhouette de Gustav qui le regarda d'un air interrogateur. Il se contenta de baisser la tête penaud avant de finir de préparer ses affaires. Une fois sa mère redescendue avec sa malle et ses magazines, Gustav revint dans l’entrebâillement de la porte sur lequel il s'appuya en le fixant étrangement. « Faudra quand même que tu m'explique ton aversion pour les baguettes... mini Botruc... Bon allez attrape ça et planque le mieux cette fois-ci hein ! Tu me devras des Fondants au Chaudron ! »
L'adolescent avait sorti un magazine de son sac avant de le lancer à son frère. Gildas le regarda bouche bée. Il ne savait pas comment il avait réussi son coup mais il se précipita vers ce dernier pour l'enlacer quand il fut doucement repoussé par les mains de son frère qui lâcha un léger rire.

« Hey hey hey... du calme le Botruc, me fait pas regretter mon geste... et évite de nous faire ça à Poudlard hein... T'es un grand maintenant ! »

Gustav tapota affectueusement la tête de son frère avant de lui faire signe de le suivre en bas. Le petit Ollivander fourra le magazine dans un recoin de son sac à bandouillère, attrapa son carnet de croquis sur son bureau ainsi que ses crayons. Il attrapa aussi le célèbre livre de Norbert Dragonneau qui trônait sur sa table de chevet et se précipita dans les escaliers pour rejoindre sa famille dans le hall d'entrée. Là, il enfila ses bottes et fut le premier à ouvrir la porte et à se précipiter en courant vers le Chaudron Baveur. Tom derrière son bar le regarda en souriant. « Alors c'est le grand jour Gildas ? » Le gamin hocha la tête avant de lui faire leur check personnalisé. « Et comment Tom ! Et j'te jure que j'arriverai à lancer des sorts sans baguette ! » Le barman rigola avant d'échanger quelques mots avec la famille Ollivander. Le Chemin de Traverse c'était une grande famille, un peu comme les forains moldus mais de façon permanente. Tout le monde connaissait tout le monde et les enfants des uns ou des autres grandissaient au sein de cette immense famille.

Mais il était l'heure de quitter la célèbre allée. Suivant ses parents non sans faire un concours de grimace avec son frère. La gare n'était pas loin. On pouvait l'apercevoir au milieu de la rue, faisant face à Saint-Pancras. Nombreux étaient les moldus traversant entre les deux gares, ignorant tout de la nature de certains congénères. Bien vite, ils y furent. Le hall était immense et le jeune Gildas était toujours intrigué par les écrans sur lesquels les noms des trains et de leur destination défilaient. Comment faisaient les moldus pour s'y retrouver ? Il n'en savait rien alors qu'il passait entre plusieurs voyageurs aux nez rivés sur les immenses écrans. Lui savait très bien où son train l'attendait. Entre la voie 9 et la voie 10 où ils se postèrent au milieu des moldus pressés par leur routine quotidienne.

Bien vite Gustav s'engouffra dans le mur, accompagné de leur père sans que quiconque autour ne semble s'en apercevoir. Et puis ce fut leur tour. Gildas fermait toujours les yeux, c'était plus fort que lui. Même s'il savait que le mur les laisserait passer, quelque part dans son cerveau, il avait toujours peur qu'un jour ce soit un vrai mur et qu'il se heurte à ce dernier.

Le vacarme moldu fit place au boucan sorcier. Le quai était bondé, de ci de là on pouvait entendre des chouettes hululer et des chats miaulés, des rires et le bruit de certains sorts. Gustav se précipita vers certains de ses amis et le jeune Ollivander resta les bras ballants.

« Je connais personne... » chuchota t-il d'un air désespéré à sa mère. « Mais si voyons, ils sont tous passés à la boutique...enfin presque » lui répondit son père d'un air rassurant. Mais le jeune Gildas secoua sa tête. « C'est pas parce qu'ils passent à la boutique que je les connais... oui bien sûr il y a des têtes que j'ai déjà croisées plus d'une fois au Chemin de Traverse mais... c'est pas pareil... Gustav lui il a des amis ! »

Et il l'avait pas pris pour le présenter et c'était nul. Son père lui caressa doucement les cheveux avant de se mettre à sa hauteur. « Tu te feras vite des amis aussi, regarde il y a plusieurs premières années qui semblent aussi perdus que toi... ». Et de fait, de ci de là on pouvait apercevoir d'autre plus jeunes qui semblaient ne pas savoir que faire si ce n'était attendre l'heure à laquelle le chef de bord sifflerait pour annoncer le départ du train... Mais il leur restait encore un peu de temps...
Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




C'est la Rentrée - Partie 1 Empty
MessageSujet: Re: C'est la Rentrée - Partie 1   C'est la Rentrée - Partie 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est la Rentrée - Partie 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discours du Directeur et du Ministre le soir de la rentrée .....
» L' arrivé de patte de jaguar [ 2ème partie ]
» Inscriptions pour la Partie 70 - Lost in Thiercelieux
» Le sauveur de notre partie : De lattre le héros. DRAGONS VS HKGC
» CK005 : Tournoi Chuunin, partie de Kumo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: Le Chaudron Baveur :: Les Toilettes de Mimi Geignarde :: Le Passage pour la chambre des secrets-
Sauter vers: