AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst




un Serpentard

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serpentard

Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Jeu 9 Juin - 22:05



Nul besoin de se cacher sous un sortilège d'invisibilité quand on a la possibilité de l'être sans user de magie. C'était le cas de West , qui se dissimulait parfaitement bien dans l'ombre de l'embrasure d'une porte. Ses yeux de lynx ne rataient rien , ils voyaient tout. Un de ses bras était posé au-dessus de sa tête , contre le mur alors que ses lèvres s'ourlaient dans un sourire narquois mais peu visible. Son attention était entièrement portée sur cette fille là bas , à quelques mètres de lui  , qui était aux prises avec un sorcier de deux fois sa taille , et plus âgé qui plus est. C'était peu dire qu'il l'agaçait , à vrai dire, il l'emmerdait vraiment. Et elle avait beau tentée de le contourner pour lui échapper , toujours le mec réussissait à la bloquer. Le serpentard de son côté , se délectait de voir cette scène se dérouler sous ses yeux sans que personne n'y mette un terme. Il allait pouvoir agir, de cette façon là. Et à sa manière. D'une prestance ténébreuse et d'un pas lent , ses mains enfouies au fond de ses poches , il s'avança vers eux , sa capuche plongeant ses traits fins dans l'ombre. D'un geste fluide et rapide , il dégaina sa baguette accrochée à sa ceinture et arrivant derrière l'homme, posa lentement le bout de l'outil contre son dos avant d'exercer une légère pression douloureuse, l'incitant ainsi à rester calme. Parce qu'il n'hésiterait pas à attaquer. L'avantage était qu'il était pratiquement de sa taille et il n'eut pas à lever le menton pour glisser ces quelques mots au creux de son oreille.
- Alors , on s'amuse ? railla t-il , moqueur en appuyant un peu plus sa baguette contre son dos. S'attaquer à une si joliefille pourtant , comme c'est lâche. Après un regard d'avertissement , il le contourna pour venir se placer devant la victime , comme bouclier humain.
Son faciès était sombre ; il lui laissait là une chance à contre cœur de se barrer avant qu'il ne perde patience. Une unique chance et non méritée en plus de ça.
D'un vif coup de baguette à sa droite , il désigna la ruelle sombre qui s'ouvrait sur un étroit passage.
- Allez dégage  maintenant.

Arran n'eut pas à le répéter deux fois que le sorcier vaincu s'en alla avec un regard menaçant en direction de la jeune fille derrière lui. Le jeune homme ne quitta pas l'agresseur des yeux jusqu'à ce qu'il ai disparut dans l'ombre.  Tout en replaçant sa baguette à sa ceinture d'un geste vif , il écarta ses jambes pour prendre une position plus décontractée. Un hochement de tête envers la jeune fille lui assura qu'il ne viendrait plus l'embêter. Un long silence s'installa , pesant , mais Arran n'était pas mal à l'aise , c'était surement pas à lui de l'être.
- C'est bon , dit il simplement de son même ton habituel qui était redevenu froid et monotone. Il est parti, tu es tranquille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Assistante de Métamorphose

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2016


Je suis Assistante de Métamorphose

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Sam 11 Juin - 11:46

Un serpent, le héros d'une belle
Arran & Phoebe






Prés-au-lard n’est pas très rempli en cette période de l’année. Ca sent la rentrée ! Il n’y a que les habitants ou les touristes qui sont dans les rues de la ville. Il y a quelques jeunes, mais cela doit être des jeunes locaux ou qui profite encore un peu des vacances. J’en profite du coup pour me promener tranquillement pour découvrir ce village que je ne connais pas encore. Il a son charme que le chemin de traverse n’a pas. Même si le chemin de traverse est magnifique par la magie qui y règne. Même si je suis une sorcière, la première fois que j’y suis allée, il y a quelques jours, j’étais émerveillée.

Je profite pour me promener dans les rues, regarder les vitrines et me familiariser avec le lieu. J’aime beaucoup ce village. Il me fait pensé à Salem, je me sent un peu moins dépaysé et moi seule d’une certaine façon. C’est de bonne humeur, que je poursuis ma route quand un homme d’un certain âge et pas très propre sur lui je dois dire m’aborde.

Mamselle vous êtes bien charmante, pourquoi vous promenez vous seule sans un homme à vos cotés. Une jolie fille comme vous dois forcément avoir quelqu'un.

Je me retourne vers l’homme et lui offre un sourire des plus brillant et agacé en même temps. Mon regard perçant montre à quel point il m’est désagréable de parler avec lui.

Tout simplement car je n’ai pas besoin de m’encombrer d’un homme.

Il éclate de rire  avant de me proposer de boire un verre, car il aime les femmes qui ont du cran comme ça et qu’au moins je e suis pas une chochotte. Je lève les yeux au ciel, pensant qu’il y a beaucoup mieux comme technique de drague. Je refuse poliment et m’apprête à poursuivre mon chemin quand il s’approche brusquement vers moi pour me coller contre le mur derrière. J’ai un haut le cœur en s’entends son haleine imbibé d’alcool. Je comprends mieux son comportement du coup. Cela ne sert à rien de partir tranquillement et poliment, vu qu’il est complètement soule, il faut utiliser la manière force. Mais malheureusement pour moi, il est de plus en plus insistant et je dois avouer qu’il est difficile pour moi de me dégager pour être totalement à mon aise. Je tente d’attraper ma baguette quand j’entends la voix d’un autre homme, pour mon plus grand malheur.

Je vois un jeune homme derrière le vieux alcoolique qui passe entre lui et moi comme bouclier. Je me recule comme je peux et en profite pour me décaler un peu sur le coté. C’est qu’il m’a presque marché sur le pied l’idiot ! J’observe la scène sans vraiment comprendre. Il était audacieux certes, mais un peu inconscient. Je pose mon regard sur mon « agresseur » qui à un regard bien vide. Il se tourne vers le passage que le jeune homme a ouvert pour y courir en vomissant au passage. Une petite grimace se dessine sur mon visage.

Charmant…

Mon « sauveur » si on peut dire, s’éloigne de moi pour mon plus grand bonheur, trop d’homme on était trop proche de moi aujourd’hui. Il prend une pose de mannequin décontracté et m’adresse un « tu es tranquille » qui ne me plait pas beaucoup. Ce n’est pas parce qu’il est venu m’aider qu’il peut se permettre de me tutoyer. JE sais que je fais un peu jeune, mais en le regardant bien, cela ce voit qu’il est plus jeune que moi. Et je n’aime pas que l’on soit trop familière avec mois.

Je vous remercie de votre aide, désolé de vous avoir arrêter dans vos activités, vous n’auriez pas du vous soucier d’un homme comme lui je me serais débrouillée sans vous importuner.

Je n’aime pas jouer la jouvencelle en détresse. J’ai du faire face à plus dangereux qu’un pauvre mec soule. Mais ma mère m’a appris les bonnes manières, alors il est normal de le remercier.

_________________
Couleur parole: #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serpentard

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Dim 12 Juin - 12:24



Le " vous" de la jeune fille sonnait bizarre aux oreilles de Arran. A vrai dire , ça le dérangeait parce qu'il avait lui même pris l'initiative de la tutoyer alors qu'elle prenait la peine de le considérer comme un inconnu. Allons , ils ont le même âge.  Cependant , le jeune homme garda son air impénétrable , tout en laissant ses yeux fixés sur le visage de Phoebe alors qu'elle parlait. Il l'interrompit d'une voix sèche à peine eut elle finie sa phrase.
- Tu peux me tutoyer. Coupa t-il en la fixant droit dans les yeux. Ne pas ciller , lui inspirer confiance. Pour mieux l'utiliser ensuite. Je n'ai pas encore quarante ans , nous avons pratiquement le même âge je pense toi et moi. Ajouta -il en levant ses yeux par-dessus l'épaule de l'inconnue pour observer les passants juste derrière.

Son ton était presque indifférent ; pourquoi était il ici déjà ? Ah oui. Pour avoir sauver une fille d'un crétin qui voulait la toucher. Mais le serpent voyait bien son air agacé derrière son faciès d'ange ; il voyait bien qu'elle aurait voulut se débrouiller seule. Eh bien soit , qu'elle se débrouille la prochaine fois. Le comportement de la jeune fille là , et cette manie qu'elle semblait avoir , ça faisait sourire Arran.
- Tu ne m'as pas dérangé. - Il l'évalua de la tête aux pieds sans aucune gêne puis plissa les paupières avant d'incliner la tête - T'es sûre que t'aurais réussie à t'en débarrasser seule ? Serais tu en train de dire que mon intervention a été ... - Il marqua une petite pause - Inutile ?

Il ne put retenir un rire moqueur et narquois qui s'échappa d'entre ses lèvres. Mon dieu ce que les gens pouvaient être naïfs.
- Pardonne moi , mais je ne pense pas que tu aurais put faire grand chose. Il était bien plus grand et je me demande même s'il était encore à Poudlard. A côté de son agresseur , la jeune fille avait l'air d'une proie facile - c'est vrai il avait prit la peine de s'attaquer à elle parce qu'elle était seule. Si il avait aperçu la présence d'Arran , il aurait sans doute changé d'avis. Certes , il n'était pas forcément très très costaud , mais il avait sa force et son air ténébreux et menaçant dissuadait souvent ses ennemis de s'en prendre à lui. Un bon point pour Arran qui se délectait toujours de les voir reculer devant sa prestance mystérieuse.

- Quel est ton nom ? Reprit il aussitôt. Qu'est ce que tu fais ici , toute seule ? La moindre des choses était de lui dire son nom , mais Arran allait s'abstenir de lui donner le sien si elle ne lui demandait pas.





Dernière édition par Arran H. West le Dim 12 Juin - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Assistante de Métamorphose

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2016


Je suis Assistante de Métamorphose

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Dim 12 Juin - 16:13

Un serpent, le héros d’une belle
Arran & Phoebe






N’ayant à peine le temps de terminer ma phrase, il me coupe à moitié la parole pour me dire qu’on pouvait ce tutoyer et que l’on avait le même âge. Je le regarde un peu surprise de son attitude. Je vois clairement qu’il a s’en doute l’habitude que les petites minettes lui tournent autour et n’attendent qu’une chose qu’il pose son regard sur elle. Je n’aime pas son attitude, mais je m’efforce à me montrer courtoise.

Pratiquement, comme tu le dis. Je dois être plus âgée que toi je pense.

On peut me traiter de veille, je n’en ai rien à faire. Je n’ai pas honte de mon âge, ni de paraître plus jeune ou plus vieille. Je m’appuie contre le mur déjà épuisé par cette conversation qui a déjà trop durée à mon gout. Il ne pouvait pas faire comme tout le monde aurez fait accepter mes remerciements et partir à ses activités au lieu de me tenir la grappe. Cela ne fait que quelques minutes et il m’énerve déjà. Son regard me toise de haut en bas en demandant dans un rictus détestable si son intervention été inutile pour ensuite appuyer sur le fait que comme je suis une fille, je n’aurais pas su jeter un vieux alcoolique.

J’espère en mon fort intérieur que tous les Anglais ne sont pas comme ça. Parce que son air suffisant m’horripile. C’est quoi son problème à presque insulter les gens qu’il connait à peine. J’espère pour lui que ce n’est pas une technique de drague parce que ce n’est pas gagné. Même si je n’ai qu’une envie c’est de le baffer, je reste polie et souriante.

Aucune intervention n’est inutile. Et il faut se méfier de l’eau qui dort. Ce n’est pas parce que je suis une fille que je suis fragile et inoffensive.

Je peux montrer facilement les griffes, et généralement on n’a pas très envie de s’attaquer à mon côté félin. Je regarde ma main et transforme un de mes ongles en griffes acérée pour redevenir un ongle par la suite.

Si je comprends bien tu viens de Poudlard…si je peux me permettre de te demander, c’est comment ?

Même si je ne le supporte pas, je suis curieuse d’avoir le point de vu autres que ma famille sur cette école ou je vais enseigner à la rentrer. Même si je n’ai pas envie de lui dire mon nom, je lui repond par politesse.

Phoebe et toi ? Et je découvre le coin, je ne suis pas d’ici alors je fais un peu la touriste. Tu viens souvent dans le coin ?

Cela devient presque une conversation cordiale. Est-ce qu’elle va durer longtemps sur cette lancée.
.

_________________
Couleur parole: #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serpentard

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Mer 15 Juin - 16:01



Plus âgée ? Arran la détailla d'un rapide regard de la tête aux pieds , mais en insistant bien sur chaque détails de son corps cette fois ci. Pas faux ; peut être qu'il était plus jeune après tout. Au niveau de la taille par contre, il devait être au moins avoir deux têtes de plus. Les iris claires du jeune homme se ternir alors qu'elle affirmait haut et fort qu'il fallait se méfier de tout le monde ; même des personnes qui paraissaient faibles alors qu'elles ne l'étaient pas. Un point sur lequel Arran excellait : Sortir sa bouille d'ange alors que son corps tout entier brûlait du même feu que portait celui du démon. Se méfier du monstre qui hurle en silence. Il asquieca ses paroles avant d'afficher un sourire qui se veut à la fois moqueur et malicieux.
- L'eau qui dort , tu dis... Railla t-il. Hm , pas faux. Tu m'as l'air d'être une vraie tigresse au fond, ajouta t-il avec un sourire faussement moqueur. J'aime ça. L'eau qui dort. La jeune fille qui ne montre que son visage de princesse mais qui est une lionne à l'interieur d'elle.
Arran s'était mis à faire les cent pas en l'évaluant de ses yeux de saphir. Il fit un demi tour sur ses pieds afin de se reposter face à elle. D'un prestance ténébreuse, il combla l'espace qui les séparait de deux pas. Son visage était à présent tout près du sien. Allait elle rougir de se sentir aussi proche que lui ? Tout le monde réagissait toujours comme ça ; ça ne serait pas si étonnant si c'était le cas maintenant aussi. Le serpentard de son côté, et bien au contraire, se délectait de ce petit jeu qu'il infligeait aux autres.
- Une tigresse, répéta t-il dans un murmure. Il se redressa en claquant sa langue sur son palai. Détournant les yeux , il prit une grande inspiration. Changement de sujets. Oui, je viens de Poudlard , répondit il d'une voix forte. Enfin j'en suis sorti l'année dernière , maintenant je suis à l'université. J'étudie pour devenir auror.
C'est une réponse quelque peu hypocrite... Il lui dit ça, elle n'a pas forcément besoin de le savoir mais c'est surtout de son côté que ça doute. Devenir auror... Etait ça la destinée qu'il souhaitait réellement ? Néanmoins, il ne fit aucun commentaire sur ça et poursuivit d'un ton plus calme , plus neutre. Elle lui dit son nom , il va lui dire le sien. Pourquoi pas, après tout ? C'est tellement simple pour lui de mentir , mais en voit il vraiment l'utilité en cet instant précis ?

- Moi c'est Arran , répondit il, énigmatique. Bien sûr que je viens souvent dans le coin. Je viens seul, mais je viens.
Voilà qu'elle se met à se montrer un peu plus clémente et reconnaissante envers lui. Le serpent décide de poursuivre sur cette voie. Il la laisse parler pour en apprendre plus sur elle, puis seulement après... il allait jouer.

- Ou habite tu généralement ? Et dis moi... - Les précédents évènements des dernières minutes lui reviennent à la mémoire- Si je n'avais pas été là qu'aurais tu fait à cet homme ? Tu as une baguette, je suppose ?


made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Assistante de Métamorphose

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2016


Je suis Assistante de Métamorphose

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Jeu 16 Juin - 16:46

Un serpent, le héros d’une belle
Arran & Phoebe





Les regards que le jeune homme me lançaient n’étés pas très agréable. Il me regardait comme une bête de foire, et je trouvais cela particulièrement impolie. Surtout qu’on ne se connaissait pas, et il me regardait comme si j’étais un lot dans une vitrine et qu’il jugeait de ma « qualité ». Je réajuste ma cape pour faire comprendre que je n’appréciais pas sa manière de me regarder.

Je l’écoutais parlé d’une oreille, un peu distraite par ses vas et viens dans la rue. Il n’arrivait pas à tenir en place ou c’était pour se donner un genre ? Il me qualifia de tigresse ce qui me fit rire légèrement. Il n’était pas tout à fait loin du compte. Le fait qu’il dise que je n’avais pas l’air si fragile me fit tout de même plaisir.

Je préfère le terme panthère que tigresse, mais je prends cela comme un compliment.

Par contre la suite ne me plaisait pas vraiment. Il s’approcha de moi et me colla, comme si nous étions des amants sur le point de laisser cours à leur envie et me susurra le mot tigresse à l’oreille. C’est quoi son problème à lui ? Je le regarde d’un air surprise, mais loin d’être gênée par la situation. Il me fait penser au bad boy qui essaye de se donner un genre dans les mauvais feuilletons moldu. Je me décale d’un pas sur le côté et je repousse légèrement du bout des doigts.

Peux-tu s’il te plait reculer, je n’aime pas qu’un inconnu soit trop proche de moi.

Je me force à rester polie, mais c’est difficile quand tu as un stéréotype en face de toi. Le pire c’est qu’il se croit séduisant. Je ne sais pas s’il me drague, s’il s’amuse ou s’il est vraiment comme ça. Je garde toute fois mon calme, il en faut plus pour me déstabiliser. Donc c’est un étudiant à Poudlard, et j’ai raison quand je dis qu’il est jeune. Heureusement, je n’aurais pas le privilège de lui donner des cours.

Auror…pas mal je te souhaite bon courage alors.

Toutes les études supérieurs sont dur, mais celle pour être Auror m’a toujours paru hors d’atteinte pour moi et difficile. J’admire ceux qui se lancent dans des études pour sauver le monde, comme la médecine aussi. Mais je ne vais pas lui dire, il va prendre encore plus le melon. Il me dit son nom et qu’il vient souvent ici, comme si c’était une évidence. Plus il parle et moins je le supporte, même la phrase la plus banale il l’a rend prétentieuse venant de lui.


Je viens de Salem et je viens d’arriver en Angleterre, je vais travailler à Poudlard en tant qu’assistante.

Je ne précise pas de quoi, cela n’est pas forcément utile. Une petite brise passe faisant bouger mes cheveux un peu dans tous les sens ce qui me gêne. Je les attaches en queue de cheval rapide pour avoir le visage dégager et pouvoir bien voir mon interlocuteur. Il me demande comment j’aurais fait mon me débarrasser de mon agresseur et si j’avais une baguette. Je ris doucement avant de lui répondre.

Evidement que j’ai une baguette. J’allais l’utiliser quand tu es arrivé, mais tu as été plus rapide. Et je ne revele pas mes secrets aussi facilement. Il aurait s’en doute eu un joli souvenir ou alors il était tellement bourré qu’il aurait pensé à une hallucination.

Je l’ai souvent faite, ma technique pour me débarrasser d’un enquiquineur. C’est d’ailleurs souvent efficace. C’est surtout la surprise qui joue beaucoup pour ensuite engendrer la peur. Je compte l’utiliser notamment pour les élèves dissipé à l’école, mais j’ai encore quelques jours devant moi pour y réfléchir. Me rendant compte qu’il n’a pas répondu à l’une de mes questions, je me permets de lui reposer.

Mais dit moi…c’est comment Poudlard ? Je me suis toujours demandé si c’était si différent de Salem.



_________________
Couleur parole: #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serpentard

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Ven 17 Juin - 20:13



Ah , il la perturbe maintenant à être trop près d'elle ? Le serpent sourit , satisfait du malaise qu'il vient d'installer. Mais il ne recule qu'après qu'elle lui ai souhaitée bon courage. Arran la remercie d'un signe de tête rapide , les yeux toujours aussi posés sur elle , sans ciller. Elle n'aime pas que des inconnus l'approchent de trop près - à noter. Ca pourrait être une information primordiale pour la suite.

- Un inconnu. Ricane t-il. Puis il hausse le ton. J'suis un inconnu. T'as peur de quoi ? Que je t'attaque ? - Il croise ses mains dans son dos , plisse les paupières.- Je pourrai tu sais. Je pourrais mais je vais éviter de le faire ce serait pas très ... raisonnable. Tu penses pas ?   Et puis se battre contre une fille , et perdre  -même si c'était peu probable- pourrait bafouer et nuire à  son image.
Poudlard , comment c'est ? Boh. C'est chiant. Enfin c'était chiant , ennuyant. Arran en garde autant de bons souvenirs que de mauvais , mais il ne veut pas penser au passé , il s'est effacer et repenser à certaines choses lui fait du mal. Beaucoup de mal. Le serpentard n'a pas l'habitude de donner trop de détails , il aime jouer sur la simplicité.

- Comment c'est ? C'est beau. Somptueux. Les profs sont cools. Ennuyeux , mais cools. On y passe une année entière sans rentrer  ,ah si,  seulement pour les vacances.   - Arran la sonde du regard d'un air ténébreux , il n'est pas trop du genre à raconter sa vie ou à parler des cours en dehors de l'université. C'est un sujet qu'il évite afin de se libérer complètement l'esprit quand il ne bosse pas.
- Tu as quel âge si je puis me permettre ? Tu vas devenir assistante de quoi ?
La jeune fille est donc plus grande que lui. Ca ne l'empêche pas de vouloir s'amuser un peu avec elle. Oh. Au passage , pour le compliment que je t'ai fais , profites en. J'en fais pas souvent. Il ne veut pas lui donner l'impression d'être un serpentard gentil tout plein qui balance du love partout sur tout le monde. Parce qu'il est tout le contraire. Et qu'il veut que les gens le sachent , s'en doutent. N'oublient pas pourquoi il refuse la tendresse. Arran a juste un masque de fer qu'il veut conserver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Assistante de Métamorphose

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2016


Je suis Assistante de Métamorphose

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Sam 18 Juin - 13:29

Un serpent, le héros d’une belle
Arran & Phoebe





Mais c’est quoi son problème à lui ? JE le regarde perplexe par ce qu’il vient de dire. Je ne comprends pas son comportement et encore moins ses propos. C’est une menace ou ? J’ai l’impression qu’il est dans un autre monde lui, il ne doit pas être seul dans sa tête. Je lève les yeux au ciel exaspérer par ses propos qui sont de plus en plus limite à mon gout.

Je n’ai pas peur de toi, c’est juste une question de politesse et de décence. J’estime qu’il y a des choses à ne pas faire et des propos à ne pas avoir avec quelqu’un que tu viens de rencontrer.

Je suis un peu sèche dans mes propos car il commence vraiment à m’agacer. J’essaye de comprendre ce qu’il veut, mais il est difficile à cerné comme garçon. J’ai l’impression qu’il me prend pour une minette qu’il doit avoir l’habitude de côtoyer à l’école, mais il ne sait pas à qui il a à faire. Il va tomber de haut si il continu, car je ne suis pas une adolescente qui n’attends qu’une chose c’est que le « beau » ténébreux qu’il est pose ses yeux sur moi. Au contraire, si il pouvait arrêter de me reluquer comme un bout de viande ça m’arrangerais.

Il me parle rapidement de Poudlard, mais on peut sentir qu’il ne veut pas trop aborder le sujet. Je pourrais faire ma sadique et appuyer là-dessus, parce que ça a l’air de vraiment le gêner. Mais poursuivre là-dessus c’est l’encourager à me casser les pieds. Je regarde un peu autour de nous, les gens continu de poursuivre leurs vies et leurs routines. Je sors un peu de ma rêverie quand il me demande mon âge et ce que j’enseigne. Je n’ai pas trop envie de lui dire mon âge, mais bon.

24 ans, et je vais enseigner au premier cycle la métamorphose. Je suis très contente de pouvoir enseigner.

Un sourire illumine mon visage, parler de mon futur travail m’enchante et j’oublie presque le comportement désobligeant du jeune élève. La rentrée et dans quelques jours et j’ai vraiment hâte d’y être. J’avoue que je stress un peu, je vais aller dans une nouvelle école, dans un nouveau pays que je ne connais pas. C’est une nouvelle aventure qui commence.

Mon bonheur est de courte durée, car le jeune Arran repart avec son air hautain qu’il prend. Je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel et de lancer d’un ton sarcastique.

Je suis enchantée d’avoir cet honneur.

Je lui offre une petite courbette du style « oh grand prince ».

Ecoute, je n’ai pas besoin de compliment même si oui ça fait plaisir. Tu peux garder les rares compliments que tu fais pour les petites jeunes de l’école.



_________________
Couleur parole: #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serpentard

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Sam 18 Juin - 19:05



Politesse. Décence. Arran avait l'habitude de l'être - ça dépendait avec qui. Mais on ne lui reprochait que très rarement ce genre de débordements. Le seul détail , c'est qu'elle croit qu'il est sage comme une image. Non , qu'importe ce qu'elle peut bien lui dire, le serpentard se comportera toujours comme bon lui semblera. Cependant il prit l'initiative de rentrer dans son jeu , d'obéir et de reculer comme elle le lui demandait. Un point positif : Comme il n'est plus à Poudlard , il ne l'aura pas dans les pattes toute l'année. Affichant un air sarcastique , il la toise froidement. Oh pardon , je ne voulais pas vous froissez. - Et il recula encore d'un pas , pour appuyer davantage sur sa provoque. Ca vous va comme ça ?

La courbette qu'elle effectue juste après suivi de son remerciement le fait sourire. Il accueille ce geste avec un sourire satisfait - elle ne s'incline pas avec bon cœur , elle se moque même , mais elle s'incline quand même. Une moue dédaigneuse et hautaine vient ensuite remplacer son sourire triomphant.
- Les jeunes de l'école ? Si tu savais. Tous aussi... méprisables les uns que les autres. Je n'ai pas besoin de leur faire des compliments , ils n'en méritent aucun. - Seul Faith mérite ses rares compliments. De toute façon , même sa meilleure amie n'en profite pas non plus tous les jours. Arran avait remarqué l'attitude de la jeune femme à son égard depuis tout à l'heure. Elle ne l'étonnait guère d'ailleurs mais des explications étaient toujours les bienvenues.

- Dis moi , reprit il sans se gêner d'esquisser son habituel sourire au coin des lèvres. J'ai vraiment l'impression de te faire chier depuis tout à l'heure. Pourrais -je au moins savoir ce qui te déplaît chez moi pour que tu me parles ... de cette manière là ? Il haussa un sourcil tout en plissant les paupières, l'interrogeant du regard. Le serpentard se doutait néanmoins de la réponse , elle était toujours prévisible.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Assistante de Métamorphose

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2016


Je suis Assistante de Métamorphose

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Dim 19 Juin - 19:29

Un serpent, le héros d’une belle
Arran & Phoebe





Il se recule et s’excuse sur un air tout aussi hautain que le mien il y a quelques minutes. Je ne peux pas vraiment lui reprocher, mais j’ai l’impression qu’il a du mal avec le comportement à devoir adopter avec quelqu’un qu’il vient de rencontrer. J’ai toujours eu un peu de mal avec les personnes trop sur d’eux, mais souvent ces personnes cachent beaucoup de chose et ils ne sont pas vraiment aussi sur d’eux qu’ils ne veulent le faire paraitre. Mais ce n’est pas vraiment le moment de me lancer dans une psychanalyse d’Arran. J’aurais tout le loisir de le faire en écoutant ce que les professeurs pourront me dire sur eux.

C’est un garçon vraiment surprenant. Il n’a pas l’air de porter grand intérêt aux personnes de son âge d’après ses paroles. Et si je l’écoute, son compliment était « sincère » puisqu’il ne considère pas ses camarades comme digne d’eux. Je devrais me sentir flatter peut être ? Ces anglais me surprends chaque jours, j’ai encore plus envie d’être la rentrée pour voir les élèves et comment ils se comportent. Est-ce qu’il y a tant de différence entre Poudlard et Salem ? C’est ma grande question. Mais mon attention se porte toujours sur Arran qui sans prendre de pincette me demande si il me fait « chier » surtout vu ma façon de lui parler.

C’est vrai, que j’ai été peut être un peu trop sèche, mais d’un côté je ne vois pas comment réagir autrement face à lui. Il est hors de question que je fasse la minette et que je lui face les yeux doux. J’ai passé l’âge et ce n’est vraiment pas mon genre. Je réfléchis un peu avant de lui répondre. Ce n’est pas vraiment mon genre de mettre les formes quand quelqu’un m’exaspère, mais c’est plutôt de l’incompréhension que l’envie de le baffer pendant des yeux que j’éprouve.

Tu ne me fais pas « chier » comme tu dis, c’est juste que je te trouve un peu trop familier. Je suis un peu vieux jeu sur certain truc j’avoue.

Mon regard bleu se pose sur lui sans aucune hésitation, ni gêne. Je ne vais pas lui mentir et lui faire des courbettes en disant que je ne me sens pas bien ou je ne sais quoi. Peut-être que oui, je ne suis pas très agréable avec lui, mais je trouve qu’il ne l’est pas non plus. Cela ne sert à rien de le cacher et de faire comme si tout allait bien alors que ce n’est pas vrai. Autant être honnête tout de suite. Un petit sourire au coin apparaît sur mon visage.

Et j’avoue que j’ai du mal à te cerner Arran. On réagit plus ou moins de la même manière, on se renvoie la balle depuis tout à l’heure. J’ai aussi l’impression de t’ennuyer au plus haut point.




_________________
Couleur parole: #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serpentard

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Lun 20 Juin - 13:25



Le regard de fer et inexpressif d'Arran n'est qu'un masque , une illusion. Derrière ce bouclier , il la sonde et l'étudie. Elle a l'air naturellement polie , soignée, intransigeante - pratiquement similaire à quelques unes de ses propres caractéristiques. Ou alors elle tente de jouer sur la même pente que lui. Chose complexe. Les remarques qu'elle lui lancent rebondissent contre sa protection en silence , il ne lui montre pas qu'il n'en a rien à faire - restant de marbre , impartial. Parce qu'au fond, il est indifférent , ce qu'elle pense et affirme ne changera rien. Dans quelques minutes  , ils se quitteront sur des saluts polis et repartiront comme si rien de tout ça ne s'était passé. L'insolence du serpentard égalait à sa fierté - il n'avait que faire des remarques qu'on pouvait bien lui adresser. Qu'elles viennent d'un ami ou d'un inconnu. Vivait il pour lui ou pour les autres ? Avant de répondre à la jeune fille , il leva les yeux et scruta le ciel.
- Tu n'es pas la seule à ne pas réussir à me cerner , t'en fais pas va , lance t-il d'un ton amusé en baissant ses yeux sur elle. On se renvois la balle car tu n'es pas capable de simplement me remercier et de me laisser repartir. Je n'ai jamais demander à te venir en aide ; je l'ai fais car c'était mon devoir. On aide ceux qui sont en difficulté , je pense que... Hm, tu aurais fais la même chose pour moi , ou pour d'autres, n'est ce pas ?
Arran instaurait si souvent un sentiment de malaise et d'intrigue dans le coeur des gens quand il leur parlait que les voir réagir ainsi , aussi froidement ou de manière méfiante ne l'étonnait plus. Ils se méfiaient tous de lui comme lui se méfiait d'autrui. La protection qu'il s'était mise, s'installait aussi autour des autres quand il était avec eux. Chose banale - et normale en ces temps si sombres ?
- Oh et tu ne m'ennuie pas , rassure toi. Ce n'est pas l'ennui qui s'impose avec toi , mais une question. Supposons que l'autre crétin de tout à l'heure se ramène avec d'autres de ses potes , et que je me barre avant , ne regrettera tu donc pas ma présence ?
Il cherchait uniquement  à la comprendre. La fierté qu'elle avait , il l'avait aussi - et certes, se faire aider par un autre sorcier comme il venait de le faire pour Phoebe aurait bafoué sa personne. Parce que West avait l'habitude d'agir seul


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Assistante de Métamorphose

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2016


Je suis Assistante de Métamorphose

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Mar 21 Juin - 19:39

Un serpent, le héros d’une belle
Arran & Phoebe





Il doit vraiment avoir l’habitude qu’on lui mange dans la main et que l’on boive chacune de ses paroles comme si il était le messie. Je ne peux m’empêcher de faire les gros yeux quand il déclare que c’est moi qui ne suis pas capable de me remercier. Il est sourd ? Ou alors il sélectionne ce qu’on lui dit. Il doit ce croire indispensable et je déteste les personnes comme ça. Avant il m’agaçait un peu, mais je le trouvais tout de même intéressant.

Ecoute mon grand je ne sais pas si tu te rappel mais apparemment pas. Je t’ai remercié juste après que tu sois intervenu et je me suis même excusé que tu es dû interrompre tes activités.

Je le toise de mon regard bleu sans bouger. Décidément, ce gars c’est un vrai sketch à lui tout seul. Un soupire exaspérer sort de ma bouche, je ne sais plus vraiment quoi faire, ni quoi dire face à lui. J’ai l’impression qui retient ce qu’il veut et qu’il faut qu’il ait le dernier mot pour être satisfait.

Evidemment que dans le cas inverse je serais intervenu. Après tu aurais eu le droit de réagir comme moi et dire que ce n’étais pas besoin. Je pense que dans ces cas-là on ne réfléchis pas vraiment, on voit quelqu’un en difficulté on va chercher à l’aider. C’est être citoyen non ?

Une migraine commence à apparaitre. Cette discussion me fatigue et avec le décalage horaire ce n’est pas facile non plus. Je m’appuie contre le mur derrière moi et me masse un peu la tempe pour faire passer la douleur. J’espère vraiment qu’ils ne sont pas tous comme lui à Poudlard, parce que sinon je vais en tuer plusieurs avant les premières vacances. Il se met à supposer que l’homme de tout à l’heure revient avec des amis à lui.

Avec des si on peut refaire le monde, ou le détruire. Enfin, je te suis reconnaissance de ton aide, ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit. C’est sûr que si la maintenant ils viennent à plusieurs et que tu n’es pas là je serais en infériorité. Mais dans la vie il faut savoir se débrouiller, soit demander de l’aide ou trouver une solution seule. Accepter l’aide d’autrui c’est aussi faire preuve de débrouillardise. Il faut reconnaître quand on est en difficulté.

Je n’ai pas la prétention de me débrouiller toute seule et d’être la meilleure. Par contre, donner le meilleur de moi-même en chaque circonstance est important à mes yeux. Pour beaucoup de monde malheureusement, c’est simplement d’écraser les autres, c’est pour ça que je veux être professeur : essayer de faire changer les mentalités.






_________________
Couleur parole: #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serpentard

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Jeu 23 Juin - 13:24



Arran aime voir la lassitude à travers le regard de la jeune fille. Il sait parfaitement qu'il la lasse et qu'il la rend folle intérieurement. C'était pas pour se vanter , et il ne savait pas trop si c'était de la fierté , mais ce genre de réactions étaient tout a fait banales avec West. Les paroles de Phoebe pourtant semblent résonner sans l'atteindre. Il garde ce même sourire aux coin des lèvres alors qu'il continue de la dévisager, neutre. Oh bien sûr qu'elle lui en est reconnaissante , il le sait parfaitement et encore heureux. Arran détestait se sentir inutile. Pourtant cette fois là , c'était vraiment exceptionnelle. Il n'est pas dans les habitudes de Arran d'aller porter main forte aux autres - généralement c'est à peine s'il les remarque.
Oh la demoiselle se sent parfaitement capable de se défendre toute seule ? Soit. Le jeune serpentard a une mauvaise idée derrière la tête et meurt déjà d'envie de l'appliquer. Il la met en place en une fraction de secondes dans son esprit car les sorciers sont déjà de retour. A cinq cette fois ci , baguettes levées , sourire narquois aux lèvres. Mais Arran ne détourne pas le regard de la jeune fille. Il sait quand il va devoir y aller.
D'un signe de tête , il désigne la troupe de sorcier qui contient aussi le précédent homme qui a attaquer la jeune fille, revenir dans leur direction. C'est à son tour d'y aller - il le sent. Avec un sourire , il se penche sur la jeune fille.
- J'ai compris je pense. Merci de ce ... long discours. Maintenant , je vais vous laissez , il y a vos amis qui reviennent. Bon courage ma belle , fait il dans un souffle. Sans attendre de réponse, Arran s'éloigne de nouveau vers sa précédente cachette, celle qu'il avait quitté pour aller aider cette jeune fille. Sa capuche rabattue sur sa tête, il est certain de passer inaperçu aux yeux des hommes qui s'approchent davantage d'elle. Une fois ré-adosser contre son mur , ses lèvres s'étirent dans un sourire narquois.
A elle de jouer maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Assistante de Métamorphose

avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2016


Je suis Assistante de Métamorphose

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit Lun 27 Juin - 16:49

Un serpent, le héros d’une belle
Arran & Phoebe





On pouvait voir dans le regard d’Arran que mon discours ne l’intéressait pas plus que ça. Il ne se sentait pas concerné par ce que je disais. Je pense que parce que je ne lui léchais pas les pieds, cela voulait dire que je m’en fichais de son aide. Il est le genre de personne que quand on lui parle, si ce n’est pas dans son sens, cela rentre par une oreille et ça ressort par l’autre. C’est bien triste, parce que souvent ce genre de personne fini par se retrouver seul e à force d’exaspérer leur entourage. J’étais triste pour lui vraiment, enfin il a le temps de grandir un peu, j’espère pour lui en tout cas.

Il me salue et m’indique de des amis à moi venaient me voir. Je me penche pour voir derrière lui l’homme de tout à l’heure avec quatre de ses amis. Je n’ai même pas le temps de me redresser, qu’Arran est déjà parti avec un « ma belle » des plus insupportable. Je murmure dans ma barbe.

Sale gosse…

C’est vraiment lâche de sa part je trouve, lui qui veut se la jouer grand prince. C’est bien la preuve que niveau maturité il faut encore du travail. Mon attention se porte sur le troupeau de porc qui vient vers moi. Ils en ont perdu un en route qui c’est écrouler ventre contre terre du à l’alcool sans doute. Avec mon plus beau sourire je leur fait face.

Salut les gars…on se connait toi et moi non ?

Je montre du doigt l’homme qui m’a agressé tout à l’heure qui semble un peu plus frais que tout à l’heure. Il grogne un truc un compréhensible qui m’indique que finalement, il n’est pas si frais que ça. Ils ont tous leur baguette dans la main et la pointe sur moi. J’ai le temps d’en d’désarmer un, mais les trois autres sont plus rapide et ma baguette se retrouve part terre.

Ecoute ma jolie, on n’aime pas trop celle qui se la joue. Alors contente toi de te taire d’être belle et suit nous pour qu’on s’amuse.

Un rire gras et dégoutant retentit du petit groupe. Je mime l’envie de vomir, pour montrer mon dégout envers eux.

Désolé les gars, mais ça ne va pas être possible.

Celui de tout à l’heure arrête de rire et commence à s’approcher de moi en hurlant des insultes à mon encontre. Un petit sourire apparait sur mon visage. Sans attendre autre chose, je quitte ma chevelure blonde et mon teint de porcelaine pour un pelage tacheté du plus bel effet. Quand je disais, que je préférais être comparé à une panthère. C’est en cela que je viens de me transformer. Un petit rugissement pour intimider mes agresseurs, d’un d’eux c’est littéralement pisser dessus par la peur et j’ai même cru entendre un « maman » sortir de sa bouche avant de reculer et de tomber sur son copain qui était toujours au sol. Les deux autres me fixaient surpris et un peu perdu, ne sachant pas quoi faire face à la bête sauvage que j’étais à présent.



_________________
Couleur parole: #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé
Je suis

Re: Un serpent, le héros d'une belle ~ Feat Phoebe J. Pinst écrit

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BELLE TAPISSERIE
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Une très belle peinture
» Le baiser de la femme serpent
» Un Serpent Royal


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Septembre :: Le Pré-au-Lard :: Le Centre du village-