AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair




un Serpentard

avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 08/05/2016


Je suis un Serpentard

Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 2:05

Alistair Honoré Lawford, 21 ans
Francisco Lachowski & Faye







Dossier Scolaire :

Votre Maison : Serpentard
Votre Cursus : 11ème année en cursus Politique
Votre Baguette : Du bois d'Orme qui donne à sa magie élégance, beauté et précision au détriment peut-être d'une certaine puissance, un nerf de ventricule de dragon qui la rend un tantinet capricieuse lorsqu'elle sent son utilisateur en proie à l'hésitation et une grande rigidité qui la rend presque inutilisable par tout autre que son propriétaire
Votre Sort préféré : Le sortilège de désillusion
Votre Matière préférée : Le Droit Sorcier. Comme son grand-père lui a toujours dit. "Pour être quelqu'un, il faut savoir violer les lois sans qu'elles ne crient. Pour cela il faut les connaître et les détourner à son avantage."
Votre Ascendant Sorcier : Sang-mêlé
Un Rang particulier : Assistant d'Etude des Moldus


Comment es-tu :


Il n'aime pas beaucoup les choses sucrées, lui proposer un chocolat c'est comme tendre un choux de Bruxelles à un enfant et espérer un sourire † Il a besoin de lunette pour lire, mais il déteste les porter. Elles nuisent à son style selon lui † Il ne supporte pas que l'on dénigre les cracmols vu que sa mère en est une, mais contradictoirement il veut toujours en faire plus comme s'il avait quelque chose à prouver † C'est quelqu'un d'enjoué, s'il n'a pas un sourire collé aux lèvres, c'est qu'il est dans un mauvais jour, mieux vaut l'éviter dans ce cas. † Il parle couramment français et allemand (merci la mère) même s'il a un fort accent anglais † Il n'aime pas les animaux. C'est sale, ça pue, ça fouine partout et c'est incontrôlable † Il déteste le Quidditch. Il a vraiment du mal à comprendre que l'on puisse aimer un sport qui risque à chaque instant de vous mener à l'infirmerie. D'autant plus qu'il est assez douillet, mais chut, ça c'est un secret † Il n'aime pas grand monde, mais se garde bien de le faire savoir. A ses yeux le proverbe " Mieux vaut être seul que mal entouré" est une aberration. Les plus crétins sont souvent les plus influents alors pourquoi faire la fine bouche, il n'arrivera pas au sommet avec la seule intervention du Saint Esprit † Il est particulièrement doué en sortilège et enchantement, il aime d'ailleurs s'entrainer et travailler de nouveaux sortilège en solitaire. Sa magie est précise et subtile. Elle manque parfois un peu de puissance, mais il s'en fiche bien, ce qu'il aime lui, c'est la beauté et le raffinement. Une magie à son image en quelque sorte. Que les autres aillent donc s'écharper en duel si ça leur chante † Il aime le luxe et en faire étalage, vivre dans la misère serait sans doute pire que tout † C'est une vraie marmotte. Dormir il adore ça et le matin il est généralement de mauvaise humeur avant d'avoir avaler son petit déjeuner † Il aime faire la fête et lui généralement si maître de lui à tendance à se relâcher totalement avec quelques verres. Ouais, côté alcool, Alistair est une vraie fillette. Trois verres et il se met à danser à poil sur une table

Ne vous y trompez pas, si au premier coup d'oeil Alistair semble être un jeune homme bien sous tout rapport, cette façade a tendance à s'effriter assez rapidement. Sous ses airs de gendre idéal, dont il sait merveilleusement user lorsque le besoin se fait sentir, se cache un garçon à l'esprit tortueux et d'un nombrilisme rare. Il est de ceux qui attire le regard des autres que se soit pour de bonnes comme pour de mauvaises raisons.
Garçon plutôt charismatique et sociable qui aime évoluer au milieu des autres, c'est en se créant un auditoire qu'il est le plus à l'aise. Il aime la compagnie, même mauvaise, il a besoin d'agitation autour de lui. S'imposer sur le devant de la scène avec de belles paroles et un brin d'insolence, voilà ce qu'il aime. Peu lui importe finalement de s'attirer mépris, amour ou haine, ce qu'il veut c'est ne laisser personne indifférent. C'est un beau gosse qui respire l'assurance et toujours impeccablement vêtu qui pose sur son prochain un regard suffisant et railleur. D'aucun le traiterait de prétentieux narcissique et ils n'auraient sans doute pas tort. L'image est d'une extrême importance pour lui et il a du mal à comprendre les gens qui se laissent aller et qui se baladent dans les couloirs avec des airs de zombies lobotomisés, chemises défraîchies et cravate de travers. Lui est toujours tiré à quatre épingle et s'il ne porte pas l'uniforme, il est constamment vêtu à la dernière mode arborant les tissus les plus précieux, merci de financer papounet…
Vous l'aurez compris, Alistair est quelqu'un qui s'aime énormément. Aucun doute à ses yeux, il est le meilleurs, le plus beau, le plus intelligent, bref, le plus tout et ceux qui osent prétendre le contraire ne sont que des idiots. Ce n'est pas en étant modeste et effacé que l'on progresse dans la vie. Son orgueil et son égocentrisme l'empêche habituellement de réellement s'intéresser aux autres, ce qui lui vaut souvent la méfiance de ceux qui le côtoient. Surtout qu'il est du genre à penser que l'on peut rire de tout et qui ne fait preuve de tact que lorsqu'il pense pourvoir tirer profit d'une situation. Dans ces cas là, il se convertit en beau parleur dont le sourire est capable de faire avaler à peu près n'importe quoi aux moins avisés de ses camarades jouant par la même de ses charmes et de sa belle gueule.
Ambitieux, il sait ce qu'il veut et sait se donner les moyens de parvenir à ses fins, quitte à devoir s'abaisser à lécher quelques bottes au passage. Malmener parfois son propre égo pour flatter celui d'autrui est une chose bien difficile pour notre brun, mais bon, si cela peut lui être profitable, pourquoi pas. N'oublions pas qu'il y a toujours deux raisons de faire quelque chose. Une bonne raison et la vraie raison. Par contre ne vous fiez pas à ses airs mielleux, si quelqu'un à le malheur de se dresser sur sa route ou de bouleverser ses plants, il y a peu de chance qu'il ne fasse l'erreur deux fois. Notre ami n'est pas du genre à se laisser faire, déterminé voir obstiné, il écartera sans ménagements ceux qui se placent entre lui et ses objectifs, quitte à se faire des ennemis.
D'un naturel joueur, il ne sait pas résister à un défi. Par contre, s'il aime la compétition, il ne l'apprécie vraiment que si la victoire se trouve au bout du chemin. Car s'il y a bien une chose dont il a horreur, c'est la défaite, ce qui le poussera parfois à agir aveuglement et d'une manière inconsidéré qui ne lui est pas coutumière. Si vous voulez lui faire perdre la tête, c'est sans doute le moyen le plus efficace, mais attention tout de même à ne pas vous perdre vous même dans une surenchère ridicule, cela pourrait aller très, trop loin. Pourtant c'est habituellement quelqu'un de patient et de réfléchi, un tantinet lâche peut-être, qui ne fonce que rarement tête baisée et prend toujours grand soin de fignoler les détails avant de se lancer dans quelque chose. Plus appliqué que réellement brillant - On lui a toujours dit qu'il n'y avait que dans le dictionnaire que réussite venait avant travail - c'est un étudiant appliqué et assidu qui ne lâche pas l'affaire facilement. Si un sort lui résiste, il passera des heures à s'entrainer jusqu'à ce qu'il juge le résultat parfait, rien de moins. Il ne supporte pas la médiocrité et c'est par l'acharnement qu'il compte y échapper. Il n'envisage jamais une tache comme impossible et il ira jusqu'à passer par les chemins les plus retors pour parvenir à ses fins. Par contre s'il se montre grande gueule et facilement cassant avec les autres histoire de faire le malin, il se fera vite assez pétochard s'il y a confrontation. Assez mal à l'aise avec les imprévu, il tentera si possible de se sortir d'affaire par une pirouette plutôt que de tirer la baguette. Il sait se défendre ne vous inquiétez pas, mais il aime trop sa petite personne pour se mettre en danger s'il voit une autre échappatoire.
S'il sait la jouer doucereux avec le corps enseignant, sachez que Alistair n'est pas un grand fan de l'autorité, du moins si ce n'est pas lui qui dicte les règles. Il n'a jamais aimé qu'on lui dise quoi faire, il s'estime bien assez grand pour savoir ce qui lui convient et il a toujours eu horreur du ton condescendent de certains adultes. Il sait ce qu'il veut, il sait comment l'avoir et il n'a pas besoin que l'on vienne lui donner des conseils minables sur comment mener sa vie. Il sait, il n'y a pas le moindre doute dans sa jolie petite tête qu'un jour viendra où il n'aura plus besoin de courber l'échine devant quiconque. Un tantinet mégalomane vous trouvez? Si peu…
Le jeune Lawford est quelqu'un de très clanique, proche de ses amis et de sa famille, il ferait à peu près n'importe quoi pour eux même s'il n'aime pas le montrer. Ayant tendance à toujours vouloir avoir le contrôle sur tout et tous, il peut parfois se montrer étouffant et trop en faire, mais bon, il y aura toujours un proche pour lui mettre un claque et le faire redescendre sur terre. Par contre, c'est une personne très rancunière et si quelqu'un, ami ou pas, le déçoit ou s'en prend à lui, c'est la fin. Il n'y a pas de tempérance à avoir dans ces cas là, une confiance perdu ne se refait jamais. Pour ce qui est du reste du monde, il pourrait arriver à peu prêt n'importe quoi et s'il n'a rien à y gagner, il sera probablement le dernier à se bouger. Règle d'or s'il-vous-plait…pourquoi se mettre en danger si d'autres son prêts à se mouiller?
Qu'est-ce qui pourrait être ajouté? Mmh, peut-être le fait que sous cette grande assurance qu'il affiche constamment, il y a ce besoin d'être accepté dans un monde qui n'est finalement pas le sien, et un besoin de reconnaissance qui le pousse à toujours en faire plus qu'il ne faudrait et une peur - alors là aucune chance qu'il ne l'avoue - de solitude qu'il ne parvient pas à dominer. Il a besoin des autres pour exister, il n'est pas de ceux qui se plaisent dans l'isolement. Etre seul a évidemment de bons côtés parfois, mais ne pas se sentir accepter et rester en marge de la société, il ne le supporterait pas.
Au final c'est un gars ordinaire, ne lui en déplaise, qui essaie sortir son épingle du jeu comme tant d'autres. Reste à savoir s'il y parviendra ou s'il s'y cassera les dents ne sachant se modérer un peu.(15 lignes minimum)

Votre Histoire :

L'histoire de notre ami n'a rien de bien excitant, enfin, si l'on exclu le fait que sa vie de famille fut bouleversée par la réception d'une certaine lettre il y a de cela 11 ans.
Implanté à Birmingham depuis plusieurs générations, les Lawford font parti de ces familles ayant trouvé le moyen de faire fortune lors de la révolution industrielle et qui n'ont eu de cesse de la faire fructifier depuis. Aujourd'hui la famille est un acteur incontournable de l'immobilier dans une grande partie de la Grande-Bretagne. C'est donc dans un milieu feutré et protégé qu'est venu au monde notre petit ami.

Son père est à la tête des affaires familiale et sa mère d'origine française (d'où son deuxième prénom à consonance française qui était celui de son grand-père maternelle) se donne le titre d'écrivain bien qu'elle n'ait jamais pris la peine de se faire publier. L'on dira sans doute par modestie, mais c'est bien car trop préoccupé par la vie mondaine et totalement incapable de se lancer dans un projet à long terme qu'elle refuse à quiconque de lire ses lignes. Alistair est le deuxième enfant du couple, il a un frère de trois ans son aîné avec lequel il a toujours entretenu une relation assez fusionnelle. Paisible et réservé, Marcus est pourtant le parfait opposé de son cadet, mais c'est sans doute ces différences et leur complémentarité qui les ont rendu si proches.
L'enfance de notre ami fut des plus heureuse. Dorloté outre mesure par des parents qui ne savaient rien lui refuser, il a très vite développé un caractère d'enfant gâté ce qui n'aida pas son naturel égocentrique et narcissique à se tasser avec les années. Alors que son frère était l'image même du fils modèle, Alistair qui n'a jamais été du genre accommodant, ne manquait jamais une occasion de quémander attention ou cadeaux à ses proches. C'était un garçon espiègle et plein de vie qui malgré ses défauts savait parfaitement se rendre attachant. Une énergie débordante que le temps passé avec son aîné parvint à se canaliser un tantinet. En grandissant, le garçonnet devint moins turbulent et s’investit très vite dans ses premières années d'études. Ce n'était pas vraiment le goût du savoir qui le poussait à travailler, mais plutôt l'envie de se détaché des autres et de montrer à tous ce dont il était capable malgré son jeune âge. C'est à l'école, endroit qu'il adorait fréquenter, qu'il s'entoura de ses premiers auditoires et qu'il se découvrit un certain talent pour la manipulation. C'est à l'âge de ces premiers apprentissages que ses pouvoirs firent discrètement leur apparition. Rien de spectaculaire, mais il suffisait généralement que l'on contraria le gamin pour que des choses étranges et déconcertantes se produisent. Personne n'y faisait réellement attention cependant, mettant ces incidents ou évènements inexplicables sur le compte du hasard et mettant cela de côté comme l'on efface un mauvais rêve. Seule sa mère semblait s'intéresser à ces étranges phénomènes. Et bien qu'ayant couper les ponts avec sa propre mère des années auparavant, elle reprit à cette époque une correspondance discrète avec celle-ci et le jeune garçon s'étonna plusieurs fois de voir des hiboux rôder autour de la maison. Les premières années de sa vie s'écoulèrent donc ainsi, enchainant école, jeu, loisirs et gaieté à l’abri du confortable cocon familiale. Il n'aurait pas trop su quoi demander de plus, son enfance était insouciante, l'avenir lui souriait, mais un petit imprévu vint cependant remettre en question le calme apparent de la famille.

L'été de ses onze ans, il revenait d'une balade avec son frère, leur père leur avait ramené de voyage de tout nouveaux gadget qu'ils leur faillaient à tout prix essayer, lorsque ses parents le firent appeler. S'attendant à une énième surprise, il les rejoignit, l'esprit plein de belles perspectives, mais ce sont les visages fermés de ses parents qui l'accueillirent. Son père était en pleine contemplation d'une lettre qu'il semblait avoir déjà lu une bonne dizaine de fois et c'est sa mère qui d'une voix douce lui demanda de s'approcher. Légèrement inquiet devant la tension palpable qui régnait dans la pièce, l'enfant, pour la première fois de sa vie, hésita à aller à la rencontre de siens et ne s'avança à pas lent que lorsque le regard inquisiteur de son père se posa sur lui. Il les rejoignit près du feu, essayant de se remémorer toutes bêtises qui aurait pu justifier cette attitude, mais ne trouva rien, enfin rien de vraiment tangible. Mince…mais que lui voulaient-ils, et qu'était cette lettre? Ils lui firent alors part du contenu et le jeune garçon en resta sur le cul. Nan mais attendez. Des sorciers? Comme dans les histoires? Genre Gandalf et sa tribu de nain aux grands pieds? Si ça avait été le genre familiale il se serait attendu à une blague, mais ce n'était pas vraiment le cas. Ce fût sa mère, d'ordinaire assez peu loquace qui prit alors la parole. Hortense lui révéla alors que ses propres parents avaient fréquenté une école similaire en France et vivaient non loin de Bordeaux dans un village entièrement sorcier.
Sa grands-parents? Elle n'en parlait jamais, Marcus et lui ne les avaient même jamais vu. Tout ce que le garçon savait c'est qu'Hortense s'était éloigner des siens et avait recommencer une nouvelle vie en Angleterre.
Ne lui laissant pas loisir d'y songer d'avantage, elle lui expliqua qu'elle-même était née sans pouvoirs magiques contrairement à ses frères et que ne supportant plus toute cette magie qui l'entourait, elle était partie assez jeune poursuivre ses études au pays de Sakespear.
Il comprit plus tard que sa mère était en fait une cracmolle qui ne trouvant pas sa place dans le monde sorcier avait préféré disparaitre et refaire sa vie parmi les moldus. Quelle nouvelle...lui qui croyait maîtriser son monde se retrouvait en plein inconnu. Et Marcus? Avait-il des pouvoirs lui aussi? On lui apprit que non, et que voyant l'aîné être comme elle, elle avait pensé que son cadet suivrait le même chemin, mais il était évident maintenant que la réalité était toute autre.

Les Lawford étaient prêt à se débarrasser de cette lettre, mais le regard et le sourire assuré du petit retint leur geste.
Il irait. Oui, il irait dans cette école, apprendrait des choses fantastiques, forcerait sa famille à renouer le dialogue et deviendrait un grand sorcier.
Dans sa tête de jeune garçon c'était la fête, il imaginait déjà mille aventures. Il avait des pouvoirs magiques et on l'invitait dans une école qui l'aiderait à perfectionner ses dons…putain mais c'était tout simplement génial, aucun enfant ne pouvait décidément rêver mieux. Et il avait des magiciens dans la famille, oh mais c'était le pieds total! Il avait tellement hâte d'en parler à Marcus.
C'est donc ainsi que le petit anglais se retrouva quelques semaines plus tard devant les portes de la Grande Salle, attendant sa répartition.

Les années s'écoulèrent paisiblement et même s'il avait parfois à croiser le fer avec des idiots ayant appris on ne sait comment et se moquant de l'état de cracmol de sa mère, il était prêt, premièrement à la défendre contre ces ignorants et deuxièmement à leur prouver sa propre valeur.
Plonger dans le monde magique se révéla plus effrayant qu'il ne voulait bien l'avouer. Il nageait en plein délire immergé dans une culture et une mentalité dont il ne connaissait rien, mais qui promettait tant. Je vous épargnerai les anecdotes de ses premiers jours d'école, son premier cours durant lequel il se planta royalement, son premier sort, son premier hiboux dans la tronche et tant d'autres belles expériences que je vous laisserai imaginer tout en gardant en mémoire qu'elles furent, bonnes ou mauvaises, les premiers pas titubants d'un étranger qui se découvre une nouvelle vie et s'imprègne de toutes les beautés qui l'entourent, savourant la moindre nouveauté ou étrangeté.
Ses ASPICs en poche, il eut une discussion houleuse avec ses parents. Ceux-ci voulaient qu'il revienne à la vie moldu et retrouve sa place dans le monde "normal", mais il en était hors de question pour lui. Il avait passé 7 ans dans le monde magique et il n'était pas prêt à laisser cela derrière lui. Il ne voulait pas d'une vie facile et toute tracée, reprendre une affaire fleurissante et un nom connu, il voulait se faire une place dans un monde qu'il avait appris à connaitre pendant toutes ces années, un monde qui le fascinait et dont il n'avait pas encore fait le tour. Sa famille française avec qui il avait peu à peu repris contact l'appuyait et puis il avait une belle ambition en tête et personne ne pourrait l'en détourner. Faire un cursus en Politique, passer ses examens, entrer au Ministère, au Magenmagot et finalement prendre la tête de celui-ci. Voilà qui devait le tenir occuper pour les vingt prochaines années, après, il avait encore une marge de progression, mais il avait e temps de voir venir, même s'il était cash sûr de ne pas s'arrêter en si bon chemin. La nouvelle bouleversa ses parents qui avaient toujours cru pouvoir récupérer leur fils et ils campèrent sur leur position, menaçant de couper tous liens et tout aussi important aux yeux du brun, financement. Mais rien n'y faisait et ils savaient que c'était perdu d'avance, lorsque Alistair prenait une décision, elle était murement réfléchie et rien ne pouvait lui faire changer d'avis. Il était bien leur fils, aussi têtu qu'ils pouvaient l'être.
Ce fut son frère aîné qui pacifia les choses comme à son accoutumé. Il convainquit leurs parents de laisser le cadet vivre sa vie et qu'après tout, même vivant dans un monde différent il ne serait jamais bien loin. Les discussions durèrent des heures, mais se terminèrent sur une note plus ou moins heureuse. Les mois passèrent et les peurs des parents firent place à la résignation puis à la fierté même s'ils s'abstinrent de le faire remarquer. Par contre, s'il avait le culot de remontrer le bout de son nez sans son diplôme, ils promettaient de jeter en pâture leur fils, il avait donc tout intérêt à ne pas les décevoir.

Et c'est ainsi que s'écoule la vie de notre ami, entre Poudlard et sa vie moldue familiale. Il ne regrette pas un instant ses choix et sa famille est certainement la chose la plus précieuse, mis à part sa petite personne bien évidemment, à ses yeux. L'an dernier il a pris le poste d'assistant d'Etude des moldus. Ca n'a jamais été sa matière favorite, mais ayant grandi dans le monde moldu, il était certainement l'un des mieux adaptés à ce poste. Entre nous, donner des cours s'avère une galère sans nom, il a horreur de ça même s'il la joue grand pédagogue avec le professeur titulaire. Mais bon, ça fait très bien dans son CV, et même s'il déteste les microbes à qui l'on veut absolument faire entrer quelque chose dans la cervelle, il se gausse de voir la plupart d'entre eux le regarder de biais en se demandant si telle ou telle invention moldue existe bel et bien ou si cet assistant pompeux essaie juste de se foutre de leur gueule.
(20 lignes minimum)

Vous :


Didouille
Ca fait un petit moment maintenant que j'ai arrêté le RPG. J'allais m'y remettre sur un autre fofo, mais manque de chance il a fermé deux jour après ma validation…haine intense xD Mais c'est un mal pour un bien car me voilà chez vous (je vous ai repéré sur PRD). J'ai hâte de rp avec vous mes bichons!!!    


©️1er septembre


Dernière édition par Alistair H. Lawford le Dim 8 Mai - 20:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Poufsouffle

avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 20/04/2016

Localisation : Dans les nuages ~


Je suis un Poufsouffle

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 2:31

WELCOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOME ♥
Je veux un lien ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Gryffondor

avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 01/05/2016

Localisation : quelque part à roder, la tête dans les étoiles et l'esprit dans les rêves


Je suis un Gryffondor

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 4:29

Bienvenue Al '
Bon courage pour ta fiche ! Dès que j'ai deux minutes, je la lis en entier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité
Je suis Invité

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 8:08

BIENVENIDO EN LA CASA !!

J'aime déjà ton perso, l'avatar est tellement classe ! Et ton prénom..
Revenir en haut Aller en bas


une Serpentard

avatar
Messages : 157
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis une Serpentard

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 11:13

Welcome Alistair Wink
Intéressant personnage que tu nous présentes là.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une Poufsouffle

avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 24/04/2016


Je suis une Poufsouffle

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 13:29

Oh God

Bienvenue parmi nous Super ton personnage !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 08/05/2016


Je suis un Serpentard

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 14:21

Oh vous être trop des amours!! Je vous aime déjà. Bon, tournée de câlins
Merci beaucoup pour l’accueil, j'ai hâte de rp avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une Serdaigle

avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 20/04/2016

Localisation : Dans le Parc


Je suis une Serdaigle

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 16:46

Bienvenue Alistair au plaisir de se croiser dans les couloirs de Poudy

_________________
Give or take what has to move

©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serdaigle

avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serdaigle

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 17:18

Bienvenue Alistair !

Désolé si je passe pour la personne chiante, mais l'avatar de Francisco Lachowski est réservé pour mon scénario http://wizard-love.forumactif.org/t712-famille-nott#5695 . Tiens tu vraiment à cet avatar, est ce que le scénario t'intéresse ou non sachant que je ne suis pas vraiment chiant ? Si vraiment tu y tiens et que le scénario ne te plait pas, je suis prêt à te le céder ne t'en fais pas ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 08/05/2016


Je suis un Serpentard

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 17:29

Merci Aïnoa=)
Ahahah mais non t'es pas chiant. C'est ma faute j'avoue ne pas avoir regard le bottin Embarassed
Alors vu que j'ai presque fini ma fiche, je dois juste faire quelques changements au niveau du sang, ton scénario ne me tente pas trop. On peut donc négocier What a Face
J'aime beaucoup Francisco si tu me le laisses, je te propose Douglas Booth pour ton pv (Ici) ils ont à peu prêt le même âge.
Maintenant, a toi de voir, si tu préfères Francisco je change mon avatar. Après tout, je suis en faute (honte à moi xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serdaigle

avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis un Serdaigle

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 17:38

Non allez tu m'as l'air sympathique et puis vu que tu as presque fini ta fiche, j'ai la garanti que je te laisse pas pour rien ! Je te le laisse donc à une seule condition, un petit lien ! :(a): Du coup quand tu réservera ton vava pour le bottin tu leur précisera que je te l'ai cédé ? Amuses toi bien avec ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 08/05/2016


Je suis un Serpentard

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 19:01

Oh merci beaucoup
Pour le coup, je suis prête à accepter n'importe qu'elle folie pour notre lien xD
Je t'en dois une, je suis ton éternelle débitrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


La Co-Fondatrice & une Poufsouffle

avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 21/02/2013

Localisation : je dors dans la bibliothèque


Je suis La Co-Fondatrice & une Poufsouffle

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit Dim 8 Mai - 20:18

Félicitation
C'est parti pour le rp...






Quelques conseils :

Félicitation pour ta validation ! :jumpsingle:
Maintenant, tu peux te lancer dans l'aventure. Avant cela, tu devras répertorier ton avatar et ton poste spécial, si tu en as un. Pour les particularités magiques où la création d'une famille de sang-pur tu devras le signaler dans ce sujet.

Une fois cela fait, tu pourras créer ta fiche de lien, mais aussi commencer le rp en faisant une demande pour trouver des partenaires.

N'oublies pas de réclamer les points que tu as obtenu pour ta maison en terminant ta présentation.

Bon séjour sur 1er Septembre et que la magie soit avec toi. :panda:


©️1er septembre

_________________
Couleur parole: crymson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé
Je suis

Re: Don't call it a dream. Call it a plan ∆ Alistair écrit

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Call of Chtulhu LCG
» ~ call me maybe (baptiste)
» Quel est votre Call Of Duty préféré?
» Call me doc (Kaitlyn)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Septembre :: La Salle Commune :: Le Choixpeau Magique :: » La Présentation :: » Les Présentations Validées-