AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


forever meant nothing when we had nothing feat. kaya




un Gryffondor

avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 01/05/2016

Localisation : quelque part à roder, la tête dans les étoiles et l'esprit dans les rêves


Je suis un Gryffondor

forever meant nothing when we had nothing feat. kaya écrit Mar 3 Mai - 20:24





KAYA & LAN
i really wanna stop but I just gotta taste for it i feel like I could fly with the ball on the moon so honey hold my hand you like making me wait for it i feel I could die walking up to the room

Je m'étais promis qu'à mon retour à Poudlard, je cesserais de m'en faire autant pour Moiraine. Je m'étais promis de ne plus en faire ma première pensée, mon unique pensée tout au long de la journée. Après tout, ce n'était pas sain de penser constamment à ma soeur. Elle n'était pas morte, mais avait quitté par son plein gré. Si elle était partie, c'est parce qu'elle avait voulu partir. Et puis, elle ne répondait pas parce qu'elle avait besoin d'être seule. Qui sait, peut-être qu'elle s'était inscrite dans une autre école de magie. Après tout, il n'y avait pas que Poudlard dans le monde. Ou bien elle étudiait les créatures magiques quelque part dans le sud. Elle qui avait toujours rêver de passer sa vie entourée de dragons...

J'avais beau essayé d'oublier ma soeur un instant, avec tous ces regards qui passait sur moi, je ne pouvais m'empêcher de l'avoir en tête. Lorsque quelqu'un me dévisageait avec curiosité, je me demandais s'il s'avait. Lorsque qu'une autre personne me regardait brièvement avant de retourner la tête, je me demandais quand il allait savoir. Une roue sans fin qui, visiblement, n'était pas prête de s'arrêter de tourner.

Je marchais sur le quai du Poudlard Express, tentant de me faire discret comme à mon habitude. Je traversais la foule lentement, en direction des premiers wagons où je devais me rendre en tant que préfet. Des excuses pas-ci et par-là pour avoir marché sur un pied, ou accroché quelqu'un avec mon immense valise. Je commençais à regretté de ne pas être arrivé plus tôt comme ma mère nous le faisait toujours faire. Il y avait une foule d'enfer à cette heure. De plus, je ne voyais personne que je connaissais. Enfin, si, mais personne à qui j'avais envie de parler.

Mon regard fut attiré par une chevelure rousse près du train. La jeune femme s'essayait à monter une immense valise de cuire noire dans le wagon, mais la chose semblait avoir le dessus sur la force de la jeune sorcière. Je m'approchai lentement, vu la densité de la foule. Arrivé à sa hauteur, je laissai ma propre valise de côté. « Laisse moi t'aider ! », dis-je doucement en attrapant sa valise comme si elle pesait aussi léger d'une plume. Je la posai à l'intérieur du wagon avant de prendre la mienne et de la poser juste aux côtés. J'évitais volontairement de regarder Kaya, un peu incertain de la chose à dire après toutes les lettres qu'on avait échangé cet été. Après tout, nous n'étions pas spécialement amis avant, et je ne savais pas trop si nous l'étions maintenant ou si tout ça n'avait été qu'éphémère. La résultante de la perte d'une personne chère...
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une Gryffondor

avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis une Gryffondor

Re: forever meant nothing when we had nothing feat. kaya écrit Mar 3 Mai - 22:03



LAN Δ KAYA




“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Voilà, nous y sommes. C'est le jour de la rentrée. J'avais quitté ma famille adoptive une semaine plutôt pour pouvoir faire mes achats sur le chemin de traverse. La chaleur de l’Arizona me manquer.  J'ai eu le droit à un choc thermique entre la chaleur américaine et l'humidité de l’Angleterre. Cette année je rentrais à Poudlard le cœur serrer, car Moiraine ne serait pas là. Ma seule et unique meilleure amie m'avait abandonné sans réelle explication. J'avais bien essayé d'avoir des nouvelles de Momo auprès de son frère, mais en vain. Lui et sa famille non plus n'en avaient pas. Pourquoi ? Pourquoi partir comme ça et surtout pourquoi ne plus donner de nouvelle ? Temps de questions sans réponses.  Alors que je suis en train de galérer avec mon imposante valise, un jeune homme vient a ma rescousse et la soulève avec une faciliter déconcertante. J'ouvre la bouche stupéfaite « Lan ? Wouhaaaa, que tu as changé.... » Je réalise que je suis littéralement en train de le dévisager. Je me mets à rougir instantanément. Une fois que sa valise fut rentrée dans le train à son tour je lui souris « Merci pour m'avoir aidé, cette valise aura ma peau » dis-je avec un sourire en coin « Ça te dit qu'on ce trouve un wagon vide tranquille ? Je pense que tu as des choses à me dire concernant ta transformation spectaculaire » lui dis-je avec un clin d’œil et un sourire en coin. J'attends sa réponse avant de me mettre en quête d'un wagon vide. Une fois chose faite, je laisse Lan s'occuper de ma valise pour l'installer dans la porte-bagage. Je m'assois en face  de lui à coter de la fenêtre. « Toujours pas de nouvelle de Moiraine ? » Dis-je sur un ton hésitant et triste.

par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Gryffondor

avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 01/05/2016

Localisation : quelque part à roder, la tête dans les étoiles et l'esprit dans les rêves


Je suis un Gryffondor

Re: forever meant nothing when we had nothing feat. kaya écrit Jeu 5 Mai - 21:18





KAYA & LAN
i really wanna stop but I just gotta taste for it i feel like I could fly with the ball on the moon so honey hold my hand you like making me wait for it i feel I could die walking up to the room

Je faisais de mon mieux pour éviter de regard Kaya, un peu gêné par les confessions qu'on s'était fait au cours de l'été. Il faut croire que lorsqu'on ne pouvait pas voir la personne en face, on perdait cette inhibition qui nous empêchait de dire certaines choses. La première réaction de Kaya ne fut par celle que j'avais attendu, même si je ne savais pas trop quoi à m'attendre, ce n'était sans doute pas un truc dans le genre.

« Lan ? Wouhaaaa, que tu as changé.... », s'était-elle exclamé en me dévisageant sans détour. Un peu mal à l'aise, je sentis le rouge me monter aux joues. Était-ce un compliment ou bien... ? Je ne savais pas trop quoi en penser, encore moins quoi répondre. Heureusement pour moi, elle parla avant que je n'aie à la faire. « Merci pour m'avoir aidé, cette valise aura ma peau », ajoute-t-elle avec un sourire. Un simple sourire qui suffit à me retourner de l'intérieur, m'empêchant d'aligner deux mots convenablement, je bagayai : « Fait plaisir... N'importe quand... » Vous savez quand vous avez toujours eu de l'attirance pour une personne qui semblait ne pas vous voir, ce moment me donnait l'impression d'être intime avec elle. Intime au milieu de tous le monde... En quelques mois, j'avais appris à mieux la connaître que j'avais pu le faire en six ans.

« Ça te dit qu'on ce trouve un wagon vide tranquille ? Je pense que tu as des choses à me dire concernant ta transformation spectaculaire », demande-t-elle avec un clin d'oeil et un autre de ses sourires en coin capable de faire fondre les banquises de glace du pôle sud. Là c'en est juste trop. Je suis incapable de répondre. Je me contente d'un hochement de tête, puis la suit dans le train. Une fois un compartiment vide trouvé, je m'occupe de mettre les valises dans le porte bagage, puis prend place sur la banquette devant elle. Toujours aussi intimidé, mais néanmoins plus à l'aise que d'être au milieu de la foule. Au moins ici, je n'ai pas l'impression que tout le monde me dévisage.

Kaya me demande si j'ai eu des nouvelles de Moiraine. J'hoche la tête tristement. J'aurais tellement aimé pouvoir lui répondre à l'affirmatif, mais ma soeur n'en avait pas voulu ainsi. « Armageddon me rapporte toutes mes lettres non-ouverte comme s'il n'arrivait pas à la trouver. Je suis assez inquiet, mais si elle ne veut pas qu'on la trouve, on ne peut pas faire grand chose. » Mon regard passe de la foule à l'extérieur vers la belle rousse devant qui je me trouve. « Et toi ? » Ne puis-je m'empêcher de demander espérant qu'elle ait eu plus de succès que moi.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une Gryffondor

avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 20/04/2016


Je suis une Gryffondor

Re: forever meant nothing when we had nothing feat. kaya écrit Dim 29 Mai - 22:37



LAN Δ KAYA




“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Lan me confirme mes craintes, lui non plus n'a pas de nouvelle de sa sœur. Je lui en veux terriblement, elle me lâchement abandonné. Elle qui m'avait juré il y a quelque année de ça que rien ne nous séparerait. Je ne suis pas sur que je pourrais lui pardonner cette trahison un jour. Enfin pour cela faudrait-il que je la revoie un jour... Je relève les yeux pour regarder Lan et je réponds non à sa question avec un signe de tête. J'ai la gorge beaucoup trop serrée pour dire quoi que ce soit. Je sens que les larmes ne sont vraiment pas loin et je fais tout pour les ravaler. Il manquerait plus que ça que je pleure devant Lan.

Je regarde les dernières retardataires monter dans le train, puis celui-ci se met à siffler. Signe qu'on va partir d'une minute à l'autre. C'est tellement bizarre... tout l'été on a correspondu non-stop sans jamais s’arrêter. Et maintenant je ne sais pas quoi lui dire. Comme si mon cerveau était en mode ramollo. Alors que je cherche désespérément à lancer une conversation, je repense à sa transformation musculaire. «Alors....Je vois que tu t'es mis au sport ? Une raison particulière ou juste par envie ? Déjà que tu étais très mignon avant, alors maintenant laisse tomber. Tu vas en attirer des groupies.» Dis-je en riant histoire de détendre l'atmosphère. Je dois l'avouer il est vraiment canon. Je n’avais jamais osez tenter quoi que ce soit, par respect pour Morwenn et aussi à cause de l'arrogance qu'il dégageait. J'avais beaucoup trop peur de me ridiculiser. Faith le fait déjà assez. Ce n’est pas la peine dans rajouter.

par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé
Je suis

Re: forever meant nothing when we had nothing feat. kaya écrit

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's time to learn something about me -- Feat Kaya.
» Love me now or hate me forever!
» FLEUR ✤ forever young
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Septembre :: C'est la Rentrée :: Gare de King's Cross-