AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Une nuit dans la Cabane Hurlante avec [Elena]




un Serpentard

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2016

Localisation : Cherche moi tu finiras bien par me trouver ~


Je suis un Serpentard

Une nuit dans la Cabane Hurlante avec [Elena] écrit Mar 26 Avr - 1:54

Une nuit dans la Cabane Hurlante
Des découvertes et des révélations... peut-être.






Sileas perdait toujours son calme lorsqu'il faisait face à Elena, il ne savait pas pourquoi. Lui qui disposait habituellement d'un sang-froid terrifiant était incapable de l'ignorer lorsqu'elle lui faisait la moindre petite remarque. Alors lorsqu'elle avait ouvert les lèvres un peu plus tôt dans la journée, il ne savait même plus ce qu'elle lui avait dit, mais au final leur dispute avait terminé en défi. Il l'avait défié de passer la nuit dans la cabane hurlante et elle lui avait renvoyé le défi. A présent ils étaient coincés. Pas qu'il ait particulièrement peur de passer la nuit dans la maison réputée comme étant la plus hantée de Grande Bretagne mais l'idée d'être enfermer entre quatre murs avec la Gryffondor le rendait malade. Elle était insupportable, elle l'agaçait à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche et surtout elle était terriblement séduisante. Alors à la fin de la journée, lorsque les cours furent terminés il quitta le château pour retourner dans les Quartiers étudiants. Dans sa chambre il attrapa un sac et prépara quelque affaires pour passer la nuit. Il ne laisserait jamais personne le traiter de dégonfler, il ne lui laisserait jamais le plaisir d'une seule victoire.

Il faisait déjà presque nuit lorsqu'il quitta la demeure Serpentard. Son sac sur l'épaule il se dirigea vers les abords de Pré-au-lard, à l'écart, là où se trouvait la cabane hurlante. Le jardin autour de la cabane était encore plus sinistre que durant la journée. Il déglutit, il n'avait pas peur mais il fallait avouer que l'endroit avait de quoi impressionner. Son regard se porta autour de lui lorsqu'il entendit un bruit. En réalité il y avait tellement de sons inquiétants qui se dégageaient de la maison qu'il avait du mal à dire si ça provenait de l'intérieur ou des alentours. - Nott ? Il n'aimait pas ça, il grimaça avant de prendre son courage à deux mains et d'avancer. Il poussa la porte grinçante et pénétra à l'intérieur. Il attrapa sa baguette et fit apparaître un peu de lumière d'un seul mot - Lumos. Quelque pas seulement et la porte derrière lui se referma toute seule. Un nuage de poussières flottait tout autour de lui. Il commença à explorer la demeure, les rares meubles présents étant recouverts de poussières. Plusieurs fenêtres condamnés, des murs qui semblaient près de s'effondrer.

Oui, la cabane hurlante avait quelque chose d'effrayant. Mais au final il ne s'y sentait pas particulièrement en danger, au contraire ça commençait même à l'amuser. Par contre il se demandait si Elena ne s'était pas défilée pour le coup. Il continua à avancer et l'appela encore pour voir s'il y avait une réponse. - Nott ? Si tu es là tu pourrais répondre ! Il semblait légèrement irriter, peut-être n'était-elle pas encore arrivée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une Gryffondor

avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 21/04/2016

Localisation : Quelque part dans le château


Je suis une Gryffondor

Re: Une nuit dans la Cabane Hurlante avec [Elena] écrit Mar 26 Avr - 17:21



Une nuit dans la cabane hurlante




On peut le dire la journée avait été des plus longue. J'avais eut du mal à me réveiller, pour ne pas changer et pour je ne sais quelle raison obscure mon réveil n'avait pas sonner, ce qui avait eut pour effet de me faire rater ma séance de jogging habituel. C'était donc d'une assez mauvaise humeur que je commençais la journée. Je laissais donc tomber le jogging et je me rendais dans la salle de bains, même si mon rituel matinal était changé pour aujourd'hui, il n'était pas question de rater le passage douche. C'est donc encore à moitié dans le gaz que je me rendais dans la salle de bains, puis comme à mon habitude, je fis couler l'eau pour la faire chauffer, pendant que je m'inspectais dans le miroirs puis, une fois que la vapeur de l'eau commença à se déposer sur le miroir m'empêchant de voir, je me déshabillais et me glissais sous l'eau.

Une bonne demi-heure plus tard, je sortais enfin de la douche et, une demi-heure encore après j'étais enfin habillé et prête à me rendre en cours. Pour une raison inconnue, le cours de sortilège se montra d'un ennui mortel, contrairement aux autres jours où je le trouve toujours intéressant, puis, vint le tour du cours d'études des runes qui lui aussi se montra d'un ennui morbide. Il était vraiment temps que cela finisse. Enfin était venu le moment du déjeuner. Mais alors que je me rendais tranquillement dans la grande salle, mon regard se posa sur Sileas Greengrass et je ne pus m'empêcher de lui faire une remarque. S'ensuivit une de nos habituelles disputes ou un grand nombre de noms d'oiseaux plus différents les un que les autres furent débités. Et finalement, Sileas fini par me lancer un défit. Ah, tu crois que je suis une poule mouillée et que je n'oserais pas passer la nuit dans la cabane hurlante ? Ce qu'il m'avait dit m'avait tellement frustrée que je lui avais rendu la pareille et l'avais mit lui aussi au défi de passer la nuit dans la cabane hurlante. Nous allons bien voir qui de nous deux est la poule mouillée Greengrass !

Le reste de la journée ne fut pas très productif, je n'arrêtais pas de repenser à ce que m'avais dis Sileas et il était hors de question que je le laisse avoir raison. Une fois la journée de cours finie, je m'empressais à rentré à la résidence pour préparer mon sac, d'un petit geste de la baguette, j'y fis entrer tout ce dont j'avais besoin et, enfin, je pris la direction de notre lieu de rendez-vous, la cabane hurlante. J'étais vingt minutes en avance et j'étais certaine que Sileas n'était pas encore là, aussi, je m'avançais précautionneusement vers l'entrée de la terrifiante maison.

Je ne pouvais m'empêcher de jeter des regards incessant derrière moi et, une fois entrée de regarder chaque coin et recoin pour être sûr que personne ne se cachait là, puis je cherchais une bonne cachette en attendant l'arrivée de Serpentard.

Il ne mit pas longtemps à montré le bout de son nez et, directement, il se mit à chercher après moi, je pouvais le suivre rien qu'a la lueur que dégageait sa baguette magique. Aussi quand il se retrouva dos à moi, je sortis ma baguette et d'un petit geste envoyais un sortilège de lévitation sur la table se trouvant à côté de lui, puis à pas de loup, je m'approchais dans son dos et ...


BOUHHHH !!!

J'avais surgi dans son dos en criant le plus fort possible pour lui faire peur. Je ne savais pas si cela avait fonctionné toujours est-il que j'était morte de rire. Il me fallut un peu de temps pour reprendre mes esprits et arrêter de rire et finalement, je plongeais mon regard dans celui de Sileas pour lui dire.

Alors, Monsieur le Génie, qu'est-ce qu'on fait pour passer le temps maintenant qu'on est coincé ici simplement à cause d'une de tes idée de troll?
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2016

Localisation : Cherche moi tu finiras bien par me trouver ~


Je suis un Serpentard

Re: Une nuit dans la Cabane Hurlante avec [Elena] écrit Dim 29 Mai - 21:00

Une nuit dans la Cabane Hurlante
Des découvertes et des révélations... peut-être.






Le Grand-père Greengrass avait toujours eu la vilaine habitude de l'enfermer dans un placard à chacune de ses bêtises, une pièce exiguë et plongée dans le noir le plus complet. Mais Sileas n'avait jamais développé de phobie, au contraire il avait toujours trouvé les ténèbres rassurante. Alors pour lui la Cabane hurlante en pleine nuit ça n'avait rien d'effrayant. Des fantômes ? Il y en avait bien au château et pas toujours aussi sympathique que Nick-quasi-sans-tête ! Non, ce qui l'inquiéta l'espace de quelque secondes fut l'absence de la maudite Gryffondor qui avait déclenchée toute cette situation ridicule. Et alors qu'il venait de l'appeler, qu'un lourd silence faisait suite à sa voix un meuble bougea encore et finalement elle apparut dans un ridicule "BOUH" qui eut pour seul effet de le surprendre plus que de lui faire peur. Il sursauta à peine en se retournant vers elle d'un air contrarié. Merveilleux, devoir passer tout une nuit avec cette idiote. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres. Et sur un ton froid il se contenta de prononcer son nom avec exaspération. - Nott. Cela valait bien n'importe quelles salutations.

Elle riait comme l'imbécile qu'elle était avant de finalement ouvrir les lèvres pour encore une fois laisser s'échapper des inepties. Un sourire pourtant se dessina sur le visage du Serpentard qui posa son regard le plus brûlant dans celui de la jeune femme à ses côté. Il se saisit de son menton et approcha son visage du sien pour lui répondre. - A ton avis ? Que font un homme et une femme, seuls en plein milieu de la nuit ? Puis finalement il lâcha le menton d'Elena avant de se mettre à rire et de regarder autour de lui. - Commençons par trouver un endroit où s'installer sans déranger les occupants. Il avait prononcé les derniers mots de sa phrase de façon presque sinistre comme s'il voulait bien insister sur le fait qu'ils n'étaient pas seuls ici. En fouillant bien il finit par trouver une pièce avec un lit deux places, il utilisa un sort de récurage pour dépoussiérer un peu les alentours avant de s'y installer sans un regard ni une attention pour la demoiselle qui l'accompagnait. Elle pouvait s'installer à côté de lui ou trouver un autre endroit où dormir. De son côté Sileas s'amusa tout simplement de la situation, il se disait qu'elle n'était pas assez courageuse pour dormir seule dans une autre pièce. Peut-être avait-il tort, après tout elle avait bien eu le courage de venir jusqu'ici.

Un sourire narquois aux lèvres il la fixa et après quelque secondes il tapota la place près de lui. - Ne fais pas ta timide Nott, viens donc par ici à moins que... je ne te fasse plus peur que l'endroit le plus hanté de Grande Bretagne ?
Un rire tonitruant suivit sa phrase, son invitation n'était pas sérieuse mais c'était juste tellement amusant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


une Gryffondor

avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 21/04/2016

Localisation : Quelque part dans le château


Je suis une Gryffondor

Re: Une nuit dans la Cabane Hurlante avec [Elena] écrit Ven 3 Juin - 16:47



Une nuit dans la cabane hurlante




Ma blague n'avait pas plus à Sileas et celui-ci ne se gêna pas pour me le faire savoir. Il m'observa d'un air contrarier, ce qui me fit sourire puis il prononça mon nom en guise de salutation. Je savais très bien qu'il n'était pas heureux d'être là en ma présence... Mais je n'en étais pas plus réjouie que lui non plus. Je le dévisageais du regard, tout en haussant un sourcil, avant de laisser échapper un soupir. La soirée allait être longue, je le sentais.

Sans prononcer un mot, le bout de ma baguette magie s'éclaira pour laisser s'échapper un rayon de lumière comparable à celui qui provenais de la baguette de Sileas, et d'un geste souple, je parcourais la pièce pour en inspecter chaque recoin. C'est alors qu'après lui avoir demandé ce que l'on faisait, que je vis le serpentard s'approcher de moi et prendre mon menton entre ses doigts et d'approcher son visage du miens. J'écarquillais alors les yeux sans trop savoir comment réagir, puis il me demanda ce qu'un homme et une femme pouvaient bien faire seul en plein milieu de la nuit et je rougis malgré moi. Lorsqu'il me lâcha et se mit à rire, j'en profitais alors pour essayer de reprendre contenance tout en espérant qu'il n'avait pas remarqué que j'avais rougi.

Il se mit alors à regarder au tour de lui tout en me proposant de trouver un endroit ou nous installer sans déranger les occupants. Je laissais alors échappé un petit rire nerveux et me mit à regarder au tour de moi pas très à l'aise. Puis lorsque je le vis s'éloigner et me laisser la toute seule, je m’empressais de lui emboîté le pas.

Tu ne crois quand même pas qu'il y a des fantômes ici ?

Et après tout, pourquoi pas ? Il y avait bien des fantôme à Poudlard et on les côtoyais tous les jours, restait simplement à espérer que ceux qui vivait dans cette maison soit aussi sympathique que les fantôme du château sinon, nous étions dans de beau draps. Je le regardais alors utiliser un sortilège de récurage sur un lit et s'y allonger. Je me rendis compte alors qu'il me fixais et j'en fis de même, Puis après quelque seconde, il se mit à tapoter le lit en signe d'invitation, tout en me disant de ne pas faire la timide. Je haussais alors une fois de plus un sourcil. Son sourire narquois et son air suffisant m'exaspéraient au plus haut point. Je laissais échapper un soupir de désespoir et fini par sortir de la pièce à la recherche d'un autre lit. L'endroit n'était pas très grand et j'eus vite fait de faire le tour de chaque pièce, mais, dans aucune, il n'y avait de lit et il était hors de question que je dorme sur le sol. Je revins donc sur mes pas, dans la pièce ou se trouvais Sileas. Je l'observais encore sans rien dire et, mes pensées se mirent à divaguer. Il est vrai que Sileas était du genre beau gosse et je n'avais jamais vraiment pris la peine d'y faire attention.

Ne crois pas que je m'installe la parce que j'ai peur... Il n'y a pas de place ailleurs.

Je m'avançais alors vers le lit et poussais son bras pour me faire une place avant de m'allonger à côté de lui. J'espérait sincèrement que Flynn ou Davis n'avaient pas entendu parler de cette virée, parce que s'il décidait de venir voir ce que je faisait et qu'il me trouvait allonger à côté de Sileas... Je n'ose même pas imaginer la scène que ça ferait ... Je me tournais alors vers Sileas. Puis me souvint que j'avais de quoi grignoter dans mon sac, d'un coup de baguette, je fis léviter un sandwich vers moi, et tout comme Sileas n'avait pas eut le moindre regard pour moi lorsqu'il avait dépoussiérer le lit, je fis pareille avec le sandwich. Puis tout en mordant une bouchée, je lui dis.

Et quoi? maintenant, on attend? Tout simplement ?
© TITANIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé
Je suis

Re: Une nuit dans la Cabane Hurlante avec [Elena] écrit

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Cabane Hurlante
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» Ce qu'il se passera dans le tome 8. (spoilers ;D)
» Une bouteille de vodka, deux grands enfants et trois étoiles
» Soirées au dortoir [Eli, Lou et Ashley] [Carrie en PNJ]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Septembre :: Le Pré-au-Lard :: La Périphérie du village :: » La Cabane Hurlante-