AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Une pluie de [Yoite] en perspective ~




un Serpentard

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2016

Localisation : Cherche moi tu finiras bien par me trouver ~


Je suis un Serpentard

Une pluie de [Yoite] en perspective ~ écrit Sam 23 Avr - 0:36

Le Quidditch pour les nuls
Hématomes et os brisés garantie dès la première séance.






La journée s'achevait finalement et avec elle l'entrainement de l'Equipe de Quidditch de Serpentard. La sueur sur le visages de ses coéquipiers à la fin de plusieurs heures de travail acharné c'est ce qu'il aimait voir par dessus tout. Et alors que les autres avaient déjà rejoints les vestiaires pour se changer, lui était resté sur son balai. Il n'y avait pas d'autres entraînements au programme de cette journée alors il pouvait pleinement profiter du terrain. Il avait les cieux pour seule limite, il laissa libre court au seul plaisir de voler. Il fit quelque figures tournoyant dans les airs sur son balai, testant parfois son équilibre et se mettant inutilement en danger. Il se sentait bien, il aurait pu rester là jusqu'au lendemain sans s'en rendre compte. Au final après une bonne heure il fit descendre son balai jusqu'au sol. Il resta là à planer au-dessus sans un mot. Il réfléchissait à tout ce qu'il avait vécu l'an passé et à ce que cette année lui réserverait encore. Il y avait tellement d'émotions qui le submergeaient, tellement de souvenirs parfois lourds à porter mais au final ça finissait toujours par une seule et même chose: un long soupir.

Il regarda le ciel, il avait encore un peu de temps avant le couvre-feu. Mais il ne savait pas vraiment quoi faire. Un entrainement seul avec un cognard n'était peut-être pas une bonne idée, même s'il était plutôt habitué maintenant il y avait toujours une faible marge de risques. Son regard s'attarda sur les anneaux d'ors un peu plus loin au-dessus de lui, puis d'un geste il fila avec son balai. Il savait que ce n'était pas autorisé, il savait qu'il risquait gros en désobéissant aux règles et pourtant tout ce qu'il voulait savoir à ce moment là était que c'était terriblement grisant de sentir le vent contre son visage et l'adrénaline monter.  Il ne s'éloigna pas beaucoup du stade, son regard se perdant sur les silhouettes en dessous. Il ne lui fallut qu'une dizaine de minutes avant de voir un petit sorcier qu'il appréciait à sa façon bien à lui. Un étranger, un sang-mêlé, un poufsouffle et une personnalité... Sileas se contenta de grimacer en y pensant, il n'y avait sans doute pas un seul être vivant qui pouvait l'énerver autant que l'amuser comme ce petit là pouvait le faire. Il descendit donc en piqué droit vers l'énergumène qui se trouvait seul fort heureusement.

Il arriva dans une grande bourrasque de vent à moins d'un mètre du garçon, manquant de le faire tomber sous la surprise et la force de son arrivée. Un large faux sourire sur le visage, le Serpentard posa ses yeux froids sur son petit divertissement de la soirée. - Coucou mon cher ami. Hypocrite, oh ça oui il l'était. - Est-ce que ça te dirait une leçon de Quidditch avec le meilleur Capitaine de cette école ? Et Prétentieux avec ça. Il ne laissa pas le temps à son "ami" de répondre que déjà il l'attrapait par le bras avant de s'envoler, le laissant flotter dangereusement dans les airs. Il retourna dans le stade, volant à grande vitesse en riant malgré lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Poufsouffle

avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 20/04/2016

Localisation : Dans les nuages ~


Je suis un Poufsouffle

Re: Une pluie de [Yoite] en perspective ~ écrit Sam 23 Avr - 18:54


 
PLUIE DE YOITE !

 
❝ everything that kills me makes me wanna fly❞

« Oy YOITE ! Qu'est ce tu fous dans le passage ? Allez bouge abruti ! » Le petit énergumène ouvrit les yeux, l'air ensommeillé. Le tenant par les épaules, un serdaigle universitaire le secouait comme un prunier. Lorsqu'il s'arrêta, Yoite l'ignora royalement en se frottant les yeux de ses manches beaucoup trop grandes pour lui. Visiblement un groupe de bleu souhaitait passer sans avoir à enjamber l'autoproclamé Roi des Tempêtes s'étant endormit bien au milieu du couloir. Les yeux vides, Yoite finit par les renfermer, et ces jeunes serdaigles entendirent alors le doux ronflement d'un poufsouffle s'étant à nouveau assoupit. Ils l'observèrent avec des airs interdits, trop sages ou miséricordieux pour le balancer hors du couloir. Des mains se posèrent sur leurs épaules, des renforts venaient d'arriver. « Tiens, file moi ça, on a des comptes à régler avec lui » Un rire mauvais s'échappa des lèvres de ce serpentard. Sa voix seule suffit à réveiller Yoite dont les oreilles frémirent. Le vert l'attrapa par le col et le souleva d'une facilité déconcertante. Mais il pesait à peine une brique de lait ou quoi ce môme ? Tu parles d'un homme ! Puis, à bien y regarder, on dirait presque qu'une fille... Puis c'est quoi cette tignasse ?! Ce petit moment de réflexion prouvait bien à quel point tout chez Yoite pouvait agacer les autres. Ce dernier justement, rouvrit les yeux, étira ses bras en baillant, puis balança ses jambes dans le vide avec un sourire amusé, « Hmm plait-il ?  » Sa patience ne tenant plus qu'à un fil, le serpentard le plaqua contre le mur, Yoite ouvrit grand ses yeux, « Uwaaaaaa, mais c'est toi Travis ! Comment tu vas ? » Il tendit les bras, prêt à lui faire le plus gros câlin du monde. Les serdaigles venaient déjà de passer leur chemin, le laissant seul avec ses amis les serpentards.

Sur ce, Yoite Valshe n'allait pas en rester là. Il posa ses pieds contre le mur, et poussa sur ses jambes pour faire basculer Travis en arrière, et ainsi sauter sur lui pour lui faire un câlin. «Nyaaaa vous m'avez trop trop manqué les gars ! » Il se releva, s'épousseta, réajusta son uniforme trop grand, lissa sa cravate, puis s'étira. Enfin, Travis se releva. Trois. Deux. Un. PARTEZ !! Les jambes s'élancèrent, les cœurs s’accélèrent et une dizaine d'élèves tracèrent le long des couloirs.

Une petite tignasse rose se prélassait alors sur le terrain de Quidditch. Les rares spectateurs de la scène n'arrivant à réaliser comment il s'était débarrassé de ses poursuivants. Yoite observait le ciel, envieux de ceux qui avaient le droit de s'y installer. Il aurait tellement aimé faire du Quidditch ! Malheureusement, son physique peu résistant, et sa semi-cécité l'avaient tout de suite mit sur le banc de touche sans même lui demander son avis, il n'avait jamais pu voler, et on lui disait qu'il devait se sentir heureux d'avoir le droit de regarder le cours de Vol. Ses yeux se perdirent alors dans l'immensité du ciel, et ce sourire sur ses lèvres commençait à se déteindre par le fond d'une envie inassouvie, lorsqu'il reconnut une voix familière.

Yoite sursauta, prit par surprise, mais n'en fut pas au bout lorsqu'il remarqua que Sileas l'avait embarqué avec lui dans les airs. Passé la surprise, ses lèvres s'étirèrent dans un sourire on ne peut plus révélateur de la joie immense qu'il avait. Ses pieds ne touchaient plus le sol ! Enfin ! Il écarta les bras en éclatant de rire, « YAHOUUUUUUUUUUUU ! Plus viiiite ! » L'adrénaline traversa son corps comme une décharge électrique, cette envie qu'il avait de se sentir plus vivant, plus près du danger, revenait en lui, l'animant ! Son visage se tourna vers Sileas, « Merciiiii ! »
 
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2016

Localisation : Cherche moi tu finiras bien par me trouver ~


Je suis un Serpentard

Re: Une pluie de [Yoite] en perspective ~ écrit Mar 26 Avr - 0:13

Le Quidditch pour les nuls
Hématomes et os brisés garantie dès la première séance.






Sileas riait, d'abord de façon diabolique puis d'amusement face à la réaction du Poufsouffle. Celui-ci semblait apprécier, il était même surexcité au point d'en redemander. Heureusement que le Serpentard était de bonne humeur car dans un de ses mauvais jours il l'aurait sans doute lâcher. La chute n'aurait peut-être pas été mortelle mais elle serait très certainement douloureuse, de quoi lui faire perdre cet irritant sourire qu'il affichait toujours. Il accéléra sa vitesse et le fit tourner un peu dans les airs avant de s'arrêter. Le plus hilarant c'est qu'il le remerciait pour ça. Sileas le tira pour le ramener sur son balai, devant lui. C'est qu'il était lourd et que même s'il avait les bras musclés c'était plutôt usant d'autant plus avec l'entrainement qu'il avait suivi auparavant. Sileas n'était pas encore essoufflé malgré tout, il avait de l'énergie à revendre. - Tu as aimé ? Est-ce que ça t'intéresse un cours de Quidditch Arashinoō ? C'était sa façon de faire, sa manière de s'insinuer dans le cœur de ses victimes avant de les détruire complètement.

Certes à travers les yeux de quelqu'un de moins naïf, peut-être aurait-on pu lire dans ses objectifs mais Yoite était bien trop innocent pour comprendre. Sileas sembla réfléchir quelque instant avant de se mettre à voler, difficilement car son balai n'était pas adapté à porter deux personnes même si Yoite semblait si petit il n'en restait pas moins un "grand garçon". Puis une idée lui vint, une idée quelque peu machiavélique cela dit et clairement dangereuse. Son regard se posa sur les gradins puis sur le terrain pour vérifier qu'il n'y avait personne susceptible de prévenir les professeurs ou les préfets d'autres maison que celle de Serpentard. Et lorsqu'il fut convaincu de pouvoir agir il se mit à rire de cette délicieuse idée qu'il avait eu. Il dirigea son balai vers les nombreux anneaux qui servaient de buts, gardant bien Yoite près de lui comme pour lui donner le sentiment d'être protéger. Un mensonge, car si l'envie lui prenait il aurait pu le balancer sans aucun remords. - Est-ce que tu connais les bases du Quidditch ? Il commença à lui expliquer les règles, la constitution des équipes, puis après en être arrivé à parler des différentes balles il s'arrêta.

Une courte pause avant d'en arriver là où il voulait en venir. - Et juste devant nous ce sont les buts, trois anneaux d'or de chaque côté du terrain à une hauteur de près de quinze mètres. Il lâcha son balai avant de soulever le Poufsouffle et de le poser sur un des anneaux. -Je vais chercher quelque chose, toi tu m'attends ici. Tâche de ne pas tomber, ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Poufsouffle

avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 20/04/2016

Localisation : Dans les nuages ~


Je suis un Poufsouffle

Re: Une pluie de [Yoite] en perspective ~ écrit Mer 27 Avr - 18:12


 
PLUIE DE YOITE !

 
❝ everything that kills me makes me wanna fly❞

Il ne savait plus quoi dire. Depuis le jour où il avait découvert qu'il avait le pouvoir de voler, il n'avait jamais eu l'autorisation de le faire. Alors il restait sur à terre, comme un oiseau avec les ailes brisées, à observer les autres s'amuser dans les nuages. Or ce jour-là, il était tout proche du ciel, le vent glissant sur son visage, ses yeux ébahit, effleurant son sourire scintillant.

Greengrass demanda alors si un cours de Quidditch intéressait notre petit roi des tempêtes, ce dernier n'hésita pas une seconde, « Bien sûr !! » Tenté par l'idée de lui lancer une HugAttack, Yoite parvint à se retenir en faisant appel à ce peu de bon sens qu'il avait l'habitude d'ignorer en lui. Que pensait-il de la situation ? Était-il décidément trop naïf pour croire que le Serpentard pouvait être quelqu'un d'aussi bon et gentil avec lui ? Ou laissait-il tout et n'importe passer, rien que pour l'idée alléchante qu'était celle de s'amuser ? Quoi qu'il en soit, le jeune garçon n'avait pas l'air de donner une quelconque importance au danger qui planait comme le vert. Le sourire collé aux lèvres, il écoutait avec entrain les règles du Quidditch. Étant le supporter le plus dévoué à sa cause, il les connaissait bien, mais des petites révisions c'est jamais de trop. Ah, il y avait une chose à préciser à son sujet, si Yoite Valshe était un supporter, il n'avait aucune équipe favorite, ce qui pouvait parfois poser problème. Alors, dans sa logique détraquée, le clown enfantin prétendait supporter le jeu, et pas les équipes. Encourager les Poufsouffle et les Serpentards en même temps pouvait être un prétexte de plus pour qu'il se fasse étriper, et Dieu sait qu'il n'en a pas besoin.

Il hocha la tête avec énergie, « On va faire quoi ? Ça me plaît, ça à l'air amusant !» Il commença alors à balancer ses jambes dans le vide, puis fit un petit signe de la main à son ami qui commençait à s'éloigner chevauchant son balais tel un chevalier sur son destrier. Une fois hors de vue, le bouffon lâcha un léger soupir. Il s'allongea sur l'anneau, remarquant au passage qu'il était un peu plus large vu de près, juste assez pour lui en fait. Le regard perdu dans les nuages, il releva le coude et posa une main sur son front, ah, qu'était-il en train de faire... ? Il avait le sentiment de s'approcher un peu plus près de son rêve, mais aussi celui de trahir la confiance de beaucoup de ses professeurs. S'il y avait une règle que Yoite n'avait jamais osé passer outre dans une naïveté feinte, c'était bien son interdiction au ciel. 'Tu pourrais tuer quelqu'un, tu ne voudrai pas que ça arrive non ?' Non, bien sûr que non. Il avait essayé de plaidoyer sa cause en avançant que s'il ne volait que lorsque personne d'autre n'était en l'air il n'y aurait aucun danger, qu'il attendrait que tout le monde soit parti. 'Tu pourrais te tuer toi même, et ça serai regrettable non ?' Il n'avait pas répondu, il ne pouvait pas savoir, c'était comment de mourir ? Puis il n'y avait pas que ses professeurs, il y avait ses anges gardiennes, et ses rares amis assez soucieux de lui pour tenir à le voir entier, « Elles vont encore être folles de rage... » Mais comme toujours, Yoite était un idiot, alors il sourirait innocemment.

Entendant les vêtements de Sileas claquer tandis qu'il revenait vers lui, il se releva prestement près à l'accueillir. Écartant les bras d'un pur réflexe, il remarqua qu'il n'avait pas fait attention, et s'était penché un peu trop près du bord. Une chance que son incapacité à discerner le danger, lui évitai la panique de réaliser qu'il avait 15 bons mètres sous ses pieds. « Ouhla, c'était peut être pas trop malin ! » Il releva la jambe pour tenter de reprendre l'équilibre, mais  une fois passé le point de non retour, ses bras se mirent à brasser l'air de manière plus désespérée. Alors il chuta en avant, près pour un nouveau saut de l'ange.

Il ferma les yeux, un sourire malicieux planant sur ses lèvres, le meilleur c'était la chute, et pour lui, ça valait tous les atterrissages. Il aimait tomber, c'était pourquoi il prit tout son temps pour tendre les bras et se rattraper sur l'anneau d'or, la dernière minute du suicidaire. Ses grandes et larges manches retombèrent, dévoilant ses fins bras. Combien de temps allait-il pouvoir tenir ainsi ? Lancez les paris. De son côté, Yoite, les yeux fermés, éclata d'un rire cristallin, « Yahouu c'était pas passé loin ! »
 
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


un Serpentard

avatar
Messages : 68
Date d'inscription : 21/04/2016

Localisation : Cherche moi tu finiras bien par me trouver ~


Je suis un Serpentard

Re: Une pluie de [Yoite] en perspective ~ écrit Dim 29 Mai - 21:35

Le Quidditch pour les nuls
Hématomes et os brisés garantie dès la première séance.






Sileas était tout à fait à l'aise sur son balai, ce n'était pas le talent ou une affinité innée pour le vol mais des heures et des heures d'entrainement sur un balai qui avait construit son aisance. Il transpirait encore de son entrainement, il avait même baillé sans trop écouté les paroles de Yoïte. Le jeune Poufsouffle en disait des choses mais Sileas n'avait pas la tête à vouloir comprendre toute les exclamations qui s'échappaient des lèvres de l'Asiatique. Il se contenta de garder un petit sourire et l'assurance habituelle qu'il avait. Pourtant une phrase attira son attention, il ne pu s'empêcher de demander avec une innocence feinte. - Elles vont être folles de rage ? Qui ça ? Puis après quelque tours dans les airs Sileas finit par déposer Yoïte à l'endroit le plus haut du terrain de Quidditch. Et son avertissement ne suffit pas à empêcher la chute presque directe du jeune homme. Le Serpentard s'arrêta brusquement dans son élan lorsqu'il constata que son jeune ami était sur le point de faire une chute qui pouvait être mortelle selon l’atterrissage. Il hésita quelque secondes, une part de lui excitée par l'idée de voir Yoïte applatit comme une crêpe sur la pelouse.

Il s'élança pourtant vers lui, s'arrêta à un mètre de distance et l'observa avec hilarité. - Est-ce que ça va ? Tu veux un coup de main ? Il l'observa avec calme, observant pourtant les mains qui s'accrochaient avec difficulté à l'anneau d'or. Il voyait bien qu'il ne tiendrait pas longtemps mais Sileas attendait le dernier moment pour agir et c'est ce qu'il fit. Dès que Yoïte lâcha prise et tomba il le rattrapa aussitôt par le bras, l'éloignant un peu avant de monter aussi haut qu'il le pouvait vers le ciel. Après moins d'une minute son bras fatigua et lâcha le Poufsouffle qui tomba en flèche, heureusement que le vent était assez puissant à cette hauteur pour le ralentir légèrement. Ainsi Sileas plongea avec son balai dans un long et périlleux piqué pour le récupérer. Lorsqu'il le rattrapa ENCORE, il décida de le tirer jusque sur son balai et de le faire redescendre un moment sans se départir de son sang-froid. C'était terriblement divertissant de le voir tomber encore et encore, mais s'il se cassait trop vite il n'y en aurait pas un autre pour le remplacer. Il décida de lui présenter les différentes balles.

- La prochaine fois il faudra qu'on te trouve un balai, ce sera beaucoup plus instructif pour toi. En attendant que dirais tu de... tenir les différentes balles dans tes mains ? Parfois Sileas se montrait d'une gentillesse étonnante, puis dès qu'on commençait à l'apprécier il finissait par faire quelque chose d'horrible. C'était pour cela qu'il fallait se méfier de sa bonté apparente. - Tu veux commencer par quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé
Je suis

Re: Une pluie de [Yoite] en perspective ~ écrit

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Haiti-perspective:Gérard est revenu pour de bon
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» [Texte] La pluie


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1er Septembre :: Poudlard Extérieur :: Le stade de quidditch-