AccueilAccueil  La GazetteLa Gazette  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  La GazetteLa Gazette  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Cape ou pas cape... [Xantos]
un Poufsouffle
Gildas Ollivander
un Poufsouffle
Messages : 112
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 1007
Localisation : Dans sa salle commune

Rédigé le Lun 3 Déc - 21:57
Cape ou pas cape...
Gildas & Xantos, le 12 septembre 98



Les premiers jours s'étaient lentement égrénés et désormais Gildas se sentait mieux. Cette appréhension de l'inconnu commençait à se dissiper. Les devoirs eux commençaient à pleuvoir, à son grand malheur. Malory s'était plongée dans un livre qu'elle trouvait captivant dans son fauteuil habituel. Il était resté auprès d'elle, allongé sur le dos, le temps de feuilleter la Gazette des Sorciers.

« Mais... t'as vraiment pas envie de j'sais pas moi... jouer aux bavboules... Sortir... Aller voir l'entraînement de quidditch des gryffondor ? »

Elle releva ses yeux de son livre sur les maléfices avec un regard un peu agacé « Ben...pas vraiment... Par contre si tu veux faire un duel, j'aimerai bien tenter de lancer un chauve-furie. » Sourire carnassier aux lèvres, le jeune poufsouffle ne savait pas si elle était sérieuse ou pas et se demanda sérieusement l'espace d'un instant ce que le Choixpeau avait bu pour la répartir chez les noir et or. « Non non sans façon...J'te laisse à tes maléfices alors...J'vais aller voir Merlin à la volière... Si tu m'cherches... » Elle hocha la tête avant de sourire, amusée. « Au pire j'demande à n'importe qui de t'Accio, tu es tellement fin que tu seras ici en moins de deux. »

« Ah...ah...ah... très drôle... j'ai tellement mal...oh...je ris... » Il la regarda avec un air faussement agacé et esquiva le coussin qu'elle lui balança. « T'avise pas de rire de mon prénom Ollivander. » Lui dit elle avant de pointer sa baguette sur lui.« Tss sinon quoi Verpey ? J'vais recevoir un Lumos de plein fouet ? J'ai peuuuur... »

Il esquiva le second coussin et détala de la salle commune en rigolant. Montant les escaliers quatre à quatre, le gamin regretta un instant de ne pas porter sa robe de sorcier imperméable quand il ouvrit la porte et fit face à une drache monstre. La pluie tombait drue et il resserra sa cape contre lui et rabattu la capuche de cette dernière sur son crâne. La pluie ne lui faisait pas peur : il était anglais. Traversant le parc d'un pas pressé, le gamin termina par courir pour essayer de rejoindre la volière le plus vite possible.

Ce qui devait arriver arriva et il s'étala de tout son long en maugréant dans une flaque de boue.
Il se releva en râlant et s'essuya ses mains sur son pull (sa cape était trop arrangée pour qu'il puisse s'essuyer dessus). Une fois cela fait, il continua son bonhomme de chemin sans trop râler. Après tout ce n'était que de la boue, ça partirait au lavage. Ainsi grimpa t'il quatre à quatre les escaliers de la volière. Là, à l'intérieur, il était à l'abri de la pluie. Au lieu de ça il y avait l'odeur caractéristique des rapaces et du foin qui recouvrait le sol. En le voyant, son hibou poussa un cri et se posa sur son épaule. Le jeune garçon ria et sorti du mulet de sa poche pour lui en donner avant de le caresser, le tartinant un rien de boue par la même occasion. « Alors Merlin, tu t'es fait des amis mon beau ? Moi oui, j'ai une amie c'est Malory mais elle a pas voulu venir... T'sais les maléfices tout ça... »

Son hibou voleta pour se poser sur une poutre aux abords d'une fenêtre en forme de meurtrière où le poufsouffle s'installa, non sans enlever sa cape. Celle-ci était vraiment couverte de boue. « Pire qu'après les balades avec papy... maman me ferait plusieurs Recurvite... Au moins ici j'peux juste me doucher en rentrant... En évitant Rusard au passage... » En parlant de Rusard, le jeune garçon attrapa sa cape avant de la tendre légérement par la fenêtre. « D'ailleurs mieux vaut laver ça... sinon j'vais en mettre partout dans le château et j'vais servir d'elfe à maison jusqu'à la fin de l'année... » La pluie tombait toujours aussi fortement et le jeune poufsouffle essayait de rincer sa cape à l'aide de cette dernière. Soudain, les oiseaux s'envolèrent alors qu'un miaulement se faisait entendre dans la volière. Surpris par ce raffut soudain, le jeune poufsouffle avait lâché sa cape qui voleta jusqu'à tomber ...tomber... La tour... Les falaises...

« Ma caaaaapeeeeeee !!  Roh c'est malin ça ! » Râla le gamin avant de se retourner vers le chat fautif. « Psht t'as fait peur aux hiboux le matou... et j'ai perdu ma cape à cause de toi ! Nan mais Fraaaaaaaaanchement... Si tu vas la rechercher j'te pardonne... Sinon ... »

Sinon quoi ? Bonne question... Il avait une de ces bouilles ce chat. Il le regardait en mode j'en foutiste mais il était trop beau, comme tous les animaux. En attendant il avait la flemme d'aller rechercher sa cape. C'était bien joué ça....


Dernière édition par Gildas Ollivander le Jeu 6 Déc - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un Gryffondor
Xantos Gaunt
un Gryffondor
Messages : 151
Date d'inscription : 22/11/2018

Gallions : 1303
Rédigé le Mar 4 Déc - 15:11
Cape ou pas cape
Parce qu'il faut que jeunesse se fasse...

Xantos avait vraiment mal choisi son jour pour cet entraînement de Quidditch. Mais il voulait aussi que ses joueurs soient tout à fait capable de gérer un match en toute occasion. Même lorsqu'il pleuvait dru comme ce jour là. C'était clair, tout le monde allait finir avec une sévère pneumonie s'il continuait. D'autant que le vif d'or ne se montrait pas et que certains des joueurs avaient bien du mal à se tenir sur leurs balais avec le vent violent qui s'abattait sur eux.
Alors que Xantos était en possession du Souaffle, il avait de justesse évité un cognard renvoyé par Orion. Il lui avait alors lancé un regard rond, avant que son attention ne se porte vers la tour de la volière où il vit quelque chose chuter. Il lâcha alors le souaffle, faisant signe à ses coéquipiers que l'entraînement chaotique était fini et il sprinta avec son balai jusqu'à la fameuse tour de la volière, priant pour que rien de grave ne soit arrivé. Car après tout, on pouvait penser au pire en sachant que cette tour se trouvait tout à l'opposé des autres et du château.
Arrivant sur place, il remarqua alors une cape tomber et tomber encore vers le falaises. Il feinta alors pour la rattraper et remonter en pic. Il aurait pû être attrapeur dans une autre vie. Amusé, il perdit son sourire en ressentant de la colère et en entendant un cri venir de plus haut. Il remonta alors jusqu'à l'une des fenêtres meurtrières de la volière pour voir un gamin qui lui faisait dos. Et qui criait sur... son chat ? Mais que foutait Shadow ici ? Surtout sous la pluie. Après tout, ce chat n'était qu'un flemmard qui passait son temps à se lécher et à ronronner près du feu de la cheminée des Rouge et Or. A moins que ce ne soit cet endroit qu'il choisisse pour disparaître mystérieusement ? Peut-être qu'il voulait faire d'un de ces hiboux son repas... Dans tous les cas, ce chat était aussi taré que sa famille... 
Ne voulant pas tenter de comprendre ce que son maudit félin faisait ici, le capitaine de l'équipe de Quidditch s'occupa plutôt de lancer la cape perdu sur le nain qui lui faisait dos, le trempant par la même occasion, tout en lâchant :
- J'suppose que ce truc plein d'eau et tout miteux c'est à toi ?
A l'entente de la voix de son maître, le chat se carapata et Xantos arqua les sourcils. Son nom lui allait bien, parce qu'il filait comme une ombre à chaque fois. Mais au moins, aucun hibou innocent ne finirait dans la panse de la créature machiavélique. Il poussa donc un soupir, avant de rentrer dans la volière et de se poser sur le sol, laissant son balai ici. En réalité, il était transi de froid à cause de la pluie et du vent. Mais il n'avait en aucun cas envie de traverser de nouveau le parc pour aller se mettre au chaud près de la cheminée de sa salle commune.
- En tout cas, la prochaine fois que tu veux tenter de sauter comme ça, assure toi que personne ne surveille les environs...
Bon, il y avait à priori plus de peur que de mal mais l'universitaire avait eu la peur de sa vie sur le coup. Qu'aurait-il dit aux professeurs pour sa défense si Gildas avait véritablement sauté et qu'il n'avait rien fait pour l'aider.
- Tu avais quoi en tête comme idée stupide en venant là ?

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un Poufsouffle
Gildas Ollivander
un Poufsouffle
Messages : 112
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 1007
Localisation : Dans sa salle commune

Rédigé le Mar 4 Déc - 21:20
Cape ou pas cape...
Gildas & Xantos, le 12 septembre 98



Alors que le petit Ollivander faisait la morale au matou qui avait semé le rafut dans la volière, quelque chose de froid et humide venait d'atterrir brusquement sur son dos. Surpris, le poufsouffle poussa un cri strident avant de se retourner, mains sur la défensive, vers celui qui venait de lui lancer... sa cape ? Un grand qui portait une tenue de quidditch aux couleurs des rouge & or. Et un insigne de capitaine finement cousu sur son blouson.

« C'est ma cape et elle a rien de miteux d'abord » répondu le jeune Gildas, tiquant de s'être fait surprendre si rapidement. Il enleva cette dernière de ses épaules et la posa sur une poutre en espérant la faire sécher... Néanmoins il ne faisait pas si chaud que ça dans la volière et elle ne serait sans nul doute pas sèche quand il se déciderait de reprendre la route vers le château. Mais, vu la météo extérieure, cela pourrait attendre. D'ici, il pouvait entendre le bruit du vent dans les branches des arbres et la pluie qui s'écrasait sur le sol dans un bruit sourd et régulier. Manquerait plus que de l'orage et ce serait la totale.

« En tout cas, la prochaine fois que tu veux tenter de sauter comme ça, assure toi que personne ne surveille les environs... ». Gildas fronça les sourcils en entendant les propos du capitain. Sauter ? Genre de la volière ? Ce serait la mort assurée... Quelle drôle d'idée. D'où sortait t-il une idée aussi saugrenue ? Le poufsouffle ne comprenait pas. Il ouvrit la bouche pour répondre mais le gryffondor poursuivait ses remontrances.

- Tu avais quoi en tête comme idée stupide en venant là ?

- Dire bonjour à mon hibou et lui amener à grignoter ? Je vois pas en quoi c'est stupide... Cela sert à ça la volière non ? A rassembler nos hiboux dans un endroit rien que pour eux...


Dévisageant le gryffondor, le jeune poufsouffle commença à tordre légèrement sa cape qui semblait emplie d'eau tout en continuant sa réponse.
« Et pour ta gouverne, j'ai pas prévu de sauter de la volière ni de nulle part d'ailleurs... Je vois pas pourquoi t'as cru que je ferai ça... J'suis peut-être en première année mais je suis grand assez pour savoir que même pour un sorcier, une telle chute est mortelle... Et j'compte pas mourir avant loooongtemps, foi d'Ollivander ! »

Il avait tellement de choses à faire avant de mourir. Adopter un Botruc, devenir un animagus, interdire le commerce de balais volants au profit des tapis, interdire la vente de baguettes magiques... quoique sa famille ferait certainement faillite... Ce serait embêtant. Ah et il comptait bien finir sa collection de Chocogrenouilles avant de mourir aussi...


@Xantos Gaunt[/b]


Dernière édition par Gildas Ollivander le Jeu 6 Déc - 1:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un Gryffondor
Xantos Gaunt
un Gryffondor
Messages : 151
Date d'inscription : 22/11/2018

Gallions : 1303
Rédigé le Mer 5 Déc - 10:41
Cape ou pas cape
Parce qu'il faut que jeunesse se fasse...

Maintenant qu'il était à l'intérieur de la Volière, la blond n'avait plus envie de quitter les lieux. Au moins, ici, il restait au chaud et à l'abri de la pluie qui tombait à l'extérieur. Et honnêtement, il ne comprenait pas pourquoi le gamin avait bravé la pluie battante pour venir ici. A part si c'était pour sauter. Peut-être ne s'était-il pas assez bien intégrer à Poudlard ? Pourtant, du point de vue de Xantos, c'était une super école. Et rien ne pouvait faire en sorte d'être mal à l'aise ici. A part si évidemment le première année se faisait martyriser par les autres.
Lorsqu'enfin le plus jeune prit la parole pour expliquer qu'il n'avait simplement voulu venir ici que pour son hibou, Xantos poussa un soupir de soulagement. Le gamin n'avait pas de pensées suicidaires. Il s'était simplement trouvé là au mauvais endroit, au mauvais moment. Et peut-être que par la suite, il rirait de tout cela avec ses amis. Quoiqu'il en soit pour le moment, le dixième année haussa les épaules. Lui n'avait pas d'hiboux. Il ne venait donc que très rarement dans cet endroit...
- Je ne sais pas. Moi je n'ai qu'un minable chat qui prend la fuite dès qu'il me voit.
Le blond arqua par la suite les sourcils lorsque le jeune Poufsouffle se rebella contre lui. Alors ça, c'était la meilleure. Un gamin de première année était en train de s'en prendre à lui. Et Xantos savait très bien qu'il serait encore une fois trop gentil pour oser lui lancer un sort ou bien se bagarrer avec lui. Il leva donc les yeux au ciel, avant de reporter toute son attention sur le blondinet qui se présenta comme étant un Ollivander. Alors là, ça devenait de plus en plus intéressant !
- T'es le mioche du fabricant de baguettes magiques ?
Dans tous les cas, le jeune Ollivander semblait tout de même ne pas avoir sa langue dans sa poche. Peut-être que finalement lui faire la conversation pendant que la pluie continuait de tomber au-dehors serait bien plus intéressant qu'il n'y paraissait ?
- Comment tu vis le fait que ta famille est célèbre ? Non parce qu'après tout, Ollivander est vraiment le sorcier le plus sympa du Chemin de Traverse. Après Florian Fortarôme !

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un Poufsouffle
Gildas Ollivander
un Poufsouffle
Messages : 112
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 1007
Localisation : Dans sa salle commune

Rédigé le Jeu 6 Déc - 0:51
Cape ou pas cape...
Gildas & Xantos, le 12 septembre 98


Le mioche du fabricant de baguettes magiques... Dis comme ça, c'était pas très reluisant ou enviable même si techniquement c'était vrai. Ainsi même s'il tiqua légèrement en s'entendant être traité de la sorte, le jeune Ollivander opina de la tête. Dehors la pluie semblait aussi dissuader le grand de sortir à nouveau. Tout comme lui. Et s'ils devaient rester, autant s'installer à l'aise. Ainsi le jeune poufsouffle s'élança t'il légèrement avant de bondir prestemment sur une des poutres les plus basse en s'aidant de ses mains pour se réceptionner en douceur sur cette dernière ou il s'assit, les pieds dans le vide. Il avait l'habitude depuis tout jeune de grimper aux arbres et prendre toutes les forêts pour des terrains de jeux ainsi n'avait t-il aucun mal à faire des minis-cascades du style. En attendant, la question du gryffondor avant l'art d'être inhabituelle. Ainsi le jeune poufsouffle, surpris, fronça légèrement les sourcils avant de répondre tout le naturel du monde. « Non... Pourquoi ? » Pourquoi cela devrait t-il être bizarre ? Il n'avait connu que ça après tout. Peut-être son ainé pensait t-il qu'être Ollivander lui donnait des privilèges. Le jeune poufsouffle ne pouvait pas le laisser penser ça !

« Cela change rien. On est juste des sorciers comme les autres. Alors oui on a de la chance avec le Chemin de Traverse, on pouvait se promener en habits sorciers toute la journée. »
Il faut dire qu'il avait du mal avec les habits moldus... ils étaient trop serrés, trop guindés... Bon après il pensait peut-être ça parce qu'il n'en portait pas souvent.

« Mais tu parles peut-être du fait que les autres connaissent mon nom ? »
venait de s'interroger tout haut le jeune poufsouffle. C'est vrai qu'on l'appelait plus souvent par son nom de famille que son prénom ou encore, tout le monde savait où il habitait et donc les menaces que certains pouvaient faire sur son compte avait une intensité différente que s'ils ne savaient pas. Quand on lui disait qu'on allait venir voler ses affaires ou mettre le feu à sa boutique, il savait que s'ils en étaient capables ils le ferait.... Mais il savait aussi qu'ils auraient une raclée dans les règles de l'art de toute sa famille.

En attendant il se rendit compte qu'il venait de laisser sa phrase en suspend pendant un temps bien trop long. Il faut dire qu'il ne s'était jamais vraiment interrogé là-dessus alors il en demeurait pensif. Balançant ses jambes doucement, le jeune blaireau appuya ses mains sur la poutre et pencha la tête tout en réfléchissant tout haut. « Je sais pas trop... Cela dépend les moments je suppose. Aux cours certains professeurs me comparent à Gustav...voire même à mes parents... Beaucoup me demandent des nouvelles de papy et papa... Certains prennent ça comme du favoritisme mais je trouve que c'est plutôt l'inverse. »

En même temps il ne semblait pas être voué à briller malgré les propos que son grand-père avait pu tenir en lui offrant sa baguette. A part en botanique sans doute... Mais à ce niveau, les Ollivander avait de l'avance... Comme en soins aux créatures magiques d'ailleurs. « En vrai... je suis pas vraiment doué en cours...je sais que c'est juste le début de ma première année mais justement, si je suis un troll le premier jour, je n'ose imaginer mes résultats aux ASPIC... en même temps quelle idée de vouloir absolument nous voir balancer des sorts à coup de baguettes. »

Le jeune poufsouffle soupira. A l'heure ou nombreux adoraient faire des ronds de fumée et prononcer des sorts en latin, lui regrettait presque d'avoir débarqué au château. Bien sûr les lieux étaient cools, sa salle commune était géniale, la bibliothèque était trop grande pour être lue en une seule vie... Mais ils se retrouvaient à gratter sur des parchemins, répéter des gestes et des formules bidons et employer sans cesse leurs baguettes. Si déjà on changeait de méthode d'enseignement, peut-être qu'on laisserait les arbres et la nature plus vite tranquilles. S'il avait une lutte, un but, ce serait celui là.


@Xantos Gaunt


Dernière édition par Gildas Ollivander le Ven 28 Déc - 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un Gryffondor
Xantos Gaunt
un Gryffondor
Messages : 151
Date d'inscription : 22/11/2018

Gallions : 1303
Rédigé le Mar 18 Déc - 9:30
Cape ou pas cape
Parce qu'il faut que jeunesse se fasse...

Xantos avait vraiment envie de savoir ce que faisait la célébrité positive. Parce que lui était mal vu dans les couloirs de Poudlard. Après tout, les Gaunt n'étaient pas non plus réputés pour être une famille de sorciers comme les autres. Ils ne comptaient que sur l'honneur de leur famille en réalité. Alors, lorsqu'il entendit Gildas lui annoncer qu'ils étaient des sorciers comme les autres, il haussa les sourcils. Parce que tout le monde connaissait le nom des Ollivander. Il devait donc bien y avoir quelques retombées positives ou négatives n'est ce pas ?
Le Rouge et Or s'adossa donc au mur le plus proche, certain que la conversation allait devenir bien plus longue que prévue, avant d'hocher la tête de haut en bas lorsque le première année lui demanda s'il parlait de son nom de famille. Et comme il s'y attendait, le gamin lui répondit qu'il n'aimait pas vraiment le fait que les professeurs lui demandaient des nouvelles des autres membres de sa famille. Ca devait effectivement être devenu un automatisme pour le jeune garçon. Et cela devait en plus avoir inspiré un peu la jalousie de ses camarades de classe...
- Est-ce-que tu irais jusqu'à dire que tu voudrais changer de famille ?
Parce que si c'était le cas, il lui laisserait volontiers sa place de fils aîné des Gaunt. Sauf que cela voudrait dire laisser tomber Anthanasia. Et c'était une chose que le Rouge et Or ne s'imaginait pas faire. Il se passa donc la mains dans ses cheveux, réfléchissant à tout cela, avant que le Jaune et Noir ne reprenne en désespérant de ses notes. Il avait encore le temps de s'améliorer jusqu'à ses ASPIC. Du moins, si la dernière chose qu'il venait de dire n'avait pas intrigué Xantos.
- Tu n'aimes pas jeter des sorts ? C'est pourtant marrant. Y'en a même plein à esseyer sur les Serpentard. Si tu veux, je veux bien te les apprendre !

b l a c k f i s h
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un Poufsouffle
Gildas Ollivander
un Poufsouffle
Messages : 112
Date d'inscription : 23/11/2018

Gallions : 1007
Localisation : Dans sa salle commune

Rédigé le Ven 28 Déc - 18:10
Cape ou pas cape...
Gildas & Xantos, le 12 septembre 98


Dehors la pluie continuait de tomber inlassablement. On pouvait même entendre le vent mugir. Il ne faisait pas des plus chauds dans la volière mais la tour leur offrait un certain confort et une protection tombant à pic. Toujours perché sur sa poutre, le jeune Gildas continuait de discuter avec celui qu'il ne connaissait finalement que de vue. Le combat contre l'existence des baguettes serait certainement long et hardu et qui sait, peut-être redoublerait t-il à force de refuser de les employer comme certains s'amusaient à lui dire sur un ton moqueur lorsqu'il faisait des siennes en cours. Loin de le juger, son ainé lui demanda s'il aurait aimé changer de famille.

Bouche ouverte, le jeune poufsouffle le regarda en fronçant les sourcils.
« Non non... j'aime bien ma famille mais j'aime pas leur métier, leur raison d'être... J'sais pas si tu peux comprendre ? » En attendant le simple fait d'imaginer appartenir à un autre clan mettait le jeune garçon mal à l'aise. « C'est juste que des fois ouais peut-être que ça ferait du bien de ne pas être reconnu... Enfin... Je sais pas trop... Cela dépend des moments je suppose. Aux cours certains professeurs me comparent à Gustav...voire même à mes parents... Beaucoup me demandent des nouvelles de papy et papa... Certains prennent ça comme du favoritisme mais je trouve que c'est plutôt l'inverse »

Continuant sur sa lancée, le jeune blaireau aborda ses résultats scolaires plutôt catastrophiques en ce début d'année et son incertitude par rapport aux ASPICS futures. Et à nouveau il se heurta à un mur. Le grand ne comprenait pas. Personne ne comprenait. C'était vraiment frustrant à la longue.

« Non mais c'est pas ça le problème ! » s'énerva légèrement le jeune poufsouffle. « Vous y pensez pas vous aux arbres qui ont rien demandé ? Personne se demande pourquoi les Botrucs les protège ? Et c'est quoi cette mode de vouloir absolument utiliser des baguettes ? Tu savais toi qu'en Afrique ils lancent des sorts avec les mains ?! Oui, avec les mains ! Mais non nous on sait tout mieux que tout le monde, nous on préfère la facilité pour des raisons de précision ou de facilité on préfère couper les branches des arbres, couper des plumes de Phoenix, tuer des dragons pour récupérer leurs ventricules ! Arracher les crins des licornes ! Et ça choque personne ! Non mais allez hein ! »

Il avait sauté de son perchoir, criant sa colère à qui voulait l'entendre. La colère de ne pas être entendu. Dans son élan, il avait attraper une pierre au sol et l'avait propulsée par la fenêtre avant de se retourner le regard noir vers Xantos.

« Et tout ça pour se faire la guerre c'est ça ? Vous êtes tous pathétiques. »




@Xantos Gaunt (désolé du méga retard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un Gryffondor
Xantos Gaunt
un Gryffondor
Messages : 151
Date d'inscription : 22/11/2018

Gallions : 1303
Rédigé le Ven 11 Jan - 12:51
Cape ou pas cape
Parce qu'il faut que jeunesse se fasse...

Le première année qui faisait face au dixième année semblait bien mature pour son âge en réalité. Et très vite, la discussion se mit à tourner autour de la famille du petit garçon. Une famille qui avait l'air un peu trop présente dans sa vie, puisqu'il semblait un peu trop comparé à eux, alors qu'il ne l'avait pas demandé. Et lorsque le Jaune et Noir se mit à expliquer qu'il aimait bien sa famille mais n'aimait pas leur raison d'être, Xantos hocha la tête. Il comprenait mieux que quiconque. Car lui même ne comprenait pas réellement les convictions de sa famille...
- Je te comprends. Ma famille aussi est un peu différente...
Mais après tout, il n'était pas là pour se plaindre. Et en plus, le garçonnet en avait pas mal sur le coeur puisqu'il continua sur sa lancée en annonçant qu'il n'aimait pas parfois être comparé au reste de sa famille. Xantos n'avait pas vraiment à se soucier de ce genre de chose de son côté, puisqu'il se démarquait clairement du reste de sa famille en réalité.
- Ca ne doit pas toujours être facile. Après si ça te permet aussi d'avoir plus de bonnes notes, tu devrais être avantagé !
Mais d'après le garçonnet, ce genre de chose n'était pas envisageable. Car il n'avait apparemment pas de bonnes notes. Le Rouge et Or arqua donc un sourcil lorsque le plus jeune commença à s'agacer et à exposer sa vision des choses. Apparemment, le fond du problèmes venait du fait qu'il ne voulait pas utiliser de baguettes. Certes, cela créait de la déforestation mais c'était grâce à cet objet que l'on pouvait lancer des sorts. Alors même si en Afrique, ils lançaient leur sort à la main, ce n'était pas une chose envisageable en Ecosse...
- Peut-être qu'en Afrique ils ont développé un don que nous n'avons pas développé ici. Ou bien, cela fait partie de leur rituel... 
Xantos se tue cependant lorsque le Poufsouffle haussa le ton de sa voix pour s'énerver de plus belle. Mais il n'avait pas tord quand il parlait de guerre. Car la magie était une chose puissante et il n'était pas rare, même à Poudlard, de voir les jeunes sorciers s'affronter. Alors peu-être que ce n'était pas forcément une chose louable...
- Du calme, Gildas. Tu sais, c'est le gouvernement des Sorciers qui choisit les règles. C'est eux qui mettent en place ce système de baguette. Je suis sûr que si tu mettais en place un club anti baguette à Poudlard tu serais suivi dans tes choix. Et peut être que le Ministère pourrait t'entendre.
Car si Gildas ne supportait pas l'idée d'avoir une baguette, il devait bien y avoir d'autres sorciers dans le même cas que lui...

b l a c k f i s h
[/b]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rédigé le
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Couleur de la cape de haut elfe
» " DE CAPE ET D'EPEE" (de 2 à 6 joueurs)
» Cape verte
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» Resine verte


Hogwarts :: Poudlard Extérieur :: Le Parc